Régionalisation avancée : Le Royaume veut passer à la vitesse supérieure

Régionalisation avancée : Le Royaume veut passer à la vitesse supérieure

Un colloque lui est dédié à Agadir

La ville d’Agadir, chef-lieu de la région Souss-Massa, abritera vendredi et samedi le premier Colloque national de la régionalisation avancée et qui s’arrêtera sur les étapes parcourues pour la mise en œuvre de ce processus lancé depuis 2015. Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI par le ministère de l’intérieur et l’Association des régions du Maroc (ARM), ce colloque connaîtra la présence de plus de 1.400 participants issus des quatre coins du Royaume.

Cet événement a pour ambition de fédérer les acteurs autour de la mise en œuvre renouvelée de la régionalisation avancée, de sa vision fondatrice, de son approche innovante et de ses modes de gestion territoriale efficients. Les travaux de cette rencontre nationale devraient mettre en lumière les outils et les mécanismes de mise en place de cette nouvelle structuration territoriale, qui est fondée sur les principes de bonne gouvernance, de libre administration, de coopération, de partenariat et de participation.

En ce sens et afin de cerner les atouts et les problématiques de ce chantier structurant, le 1er Colloque national de la régionalisation avancée s’est fixé cinq objectifs majeurs : le partage des éléments de diagnostic relatif au bilan de la mise en œuvre de la régionalisation avancée, l’identification des pistes d’action nécessaires à l’atteinte d’un nouveau palier dans le processus de mise en œuvre de la régionalisation avancée, la mise en œuvre optimale de la Charte nationale de la déconcentration administrative, en vue d’une meilleure et efficiente mise en œuvre de la régionalisation avancée, la mise en exergue des réalisations et des défis posés à la régionalisation avancée, ainsi que la mutualisation des bonnes pratiques et des expériences innovantes.

Le colloque sera un moment privilégié qui incitera les participants à proposer des solutions innovantes et appropriées, qui puissent permettre à la régionalisation avancée d’atteindre les objectifs qui en sont attendus, notamment être un puissant levier de production de la richesse matérielle et immatérielle, comme l’a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son message adressé au 3e Forum parlementaire des régions. Il se déroulera en deux séances plénières (d’ouverture et de clôture) et six panels.

«En effet, la multiplicité des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du processus de régionalisation avancée nécessite aujourd’hui qu’un large débat et une réflexion approfondie soient engagés entre toutes les parties concernées, notamment l’administration publique, les collectivités territoriales, le secteur privé et les experts concernés», expliquent les organisateurs. Cette rencontre nationale connaîtra, notamment la participation des départements ministériels, des présidents de la Chambre des représentants et des conseillers, des élus locaux et régionaux, des parlementaires, ainsi que des représentants des associations des collectivités territoriales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *