ActualitéUne

Réseau routier : Un nouveau système de repérage dès 2019

© D.R

Le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau (METLE) lancera au début de l’année 2019 l’opération de mise en place du nouveau système de repérage routier par les points de repère (PR) au lieu des points kilométriques (PK). «Les points de repère seront matérialisés sur le terrain par des bornes rattachées au système international de géolocalisation par des coordonnées (X,Y) permettant ainsi une ouverture sur les systèmes de localisation modernes assurant une grande précision de positionnement topographique de l’infrastructure routière», apprend-on auprès des responsables. «Ce nouveau système de repérage routier permettra outre l’information des usagers de la route, d’améliorer la gestion du réseau routier grâce à la facilité et la fiabilité du repérage routier des différents événements du réseau routier (intersection des routes, localisation des ouvrages d’art, entrées et sorties d’agglomérations, sections susceptibles de subir des coupures dues à un enneigement, ensablement ou inondation….)», ajoute la même source. Dans les détails, ce nouveau chantier fait suite à l’opération de reclassement du réseau routier à la charge de l’Etat lancé en 2015.

Ce dernier avait été couronné par la publication dans le BO du 28 mai 2018 du nouveau réseau routier national et régional. Il faut préciser que l’opération de définition du nouveau réseau provincial est entamée. De même, ce projet s’inscrit, selon les responsables, dans une démarche de modernisation où le volet de l’information de l’usager de la route revêt une importance capitale que ce soit pour les itinéraires routiers, l’information sur les villes reliées par ces itinéraires ou les distances par rapport à la prochaine destination. Le but est de permettre aux automobilistes et aux chauffeurs d’une manière générale de se repérer facilement sur le réseau routier nationale notamment dans des situations d’urgence. Il également est question de permettre aux autorités compétentes de pouvoir agir facilement et rapidement en cas de besoin. A noter que le réseau routier national a connu lors des dernières années une évolution importante au niveau de l’amélioration de niveau de service.

Cela dit, l’importance du trafic routier au cours de la même période met les autorités compétentes devant de nouveaux défis liés non seulement à la qualité de service mais également à la sécurité et à la rapidité des interventions dans les scénarios les plus extrêmes comme les inondations. Les chiffres sont dans ce sens édifiants. Selon les dernières statistiques publiées par le ministère de tutelle, la circulation au niveau national a atteint 102.3 millions véh.km/j en 2017. S’agissant du renforcement des routes nationales toutes catégories confondues, la même source fait savoir que le réseau routier revêtu a atteint 43.328 km en 2016 contre 29.310 km en 1990, soit une augmentation de 48 %, de même les voies express ont atteint un linéaire de 1.124 km en 2018.

Articles similaires

ActualitéUne

Aïd Al Adha : La NARSA appelle à redoubler de prudence et de vigilance sur les routes

L’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a appelé, vendredi, les usagers...

EconomieUne

Baleària renforce son dispositif en vue de l’Opération Marhaba

La compagnie maritime espagnole augmente le nombre de liaisons et de sièges

EconomieUne

ONDA : Bientôt une solution intelligente pour les aéroports de Casablanca et Rabat

L’objectif principal de ce projet est la mise en place et l’intégration...

EconomieUne

Services marchands non financiers et commerce de gros : Des anticipations positives formulées pour le deuxième trimestre

45 % des répondants à l’enquête du HCP confirment une hausse de l’activité...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux