Souss-Massa : OBG met en avant les priorités de la région pour surseoir à la crise

Souss-Massa : OBG met en avant les priorités de la région pour surseoir à la crise

Elle a réussi partiellement à résister aux turbulences de la pandémie de Covid-19

Plus connue par son chef-lieu, Agadir s’impose parmi les destinations de choix au niveau international. La région du Souss-Massa a réussi partiellement à résister aux turbulences de la pandémie de Covid-19, grâce à ses efforts de diversification économique. C’est du moins ce qui ressort d’un nouveau rapport mené par le cabinet britannique Oxford Business Group sur les priorités de la région pour surseoir à la crise. «Alors que la crise économique émanant de la pandémie de Covid-19 a eu un impact sans précédent sur le secteur touristique international», selon un communiqué émis, dernièrement, par le cabinet britannique sur cette nouvelle étude intitulée «The Report: Agadir- Souss Massa».

Ce focus régional est destiné à explorer notamment l’impact des programmes de développement mis en place au cours des dernières années sur l’économie marocaine, à l’instar du Plan d’accélération industrielle. Les importants investissements dédiés à ce programme, font savoir les initiateurs de cette étude, contribuent à moderniser la région et à apporter de la valeur dans des secteurs économiques stratégiques tels que l’agriculture et la pêche mais aussi dans de nouveaux écosystèmes industriels, qui continuent à contribuer significativement au développement socio-économique régional et national. «Les investissements réalisés pour le développement des ressources humaines ont contribué à ce que Souss-Massa devienne une région de premier plan dans les secteurs des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des start-up», a affirmé Karine Loehman, directrice générale Afrique d’OBG, à l’issue de la publication de ce rapport faisant remarquer que la région bénéficie par ailleurs d’un emplacement stratégique en tant que passerelle entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne.

De son côté, Marouane Abdelati, directeur général du Centre régional d’investissement (CRI) Souss-Massa, a fait part qu’en dépit de la conjoncture économique liée à la pandémie de Covid-19, le CRI-SM a réussi à construire et à promouvoir son offre foncière dédiée aux activités industrielles. Et ce à travers «la mise en place d’une cartographie digitale des zones industrielles ainsi qu’un guide du foncier industriel, disponible en deux versions (numérique et physique) et en plusieurs langues (français, anglais, espagnol et prochainement en mandarin)», a-t-il précisé.

Pour sa part, Brahim Hafidi, président de la Région Souss-Massa, a fait part que la région a mis en avant les efforts déployés par toutes les parties prenantes pour la promotion des écosystèmes industriels dans la région. «Outre la promotion des écosystèmes industriels historiques comme l’agro-industrie, la construction navale et la chimie, notre Plan régional d’accélération industrielle introduit cinq nouveaux écosystèmes émergents, à savoir l’automobile, l’industrie du cuir, les matériaux de construction, la plasturgie et l’offshoring)», a-t-il souligné.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *