Tétouan : Plus d’un milliard DH pour aménager et élargir les rives de l’Oued Martil

Tétouan : Plus d’un milliard DH pour aménager et élargir les rives de l’Oued Martil

Pour prémunir la plaine contre tout risque d’inondation

 

Aider la ville de Tétouan et la plaine de Martil à se prémunir contre tout risque d’inondation, tout en cherchant à insuffler une nouvelle dynamique économique et sociale sur le territoire. C’est l’objectif principal du projet d’aménagement et de l’élargissement des rives de l’Oued Martil et ses affluents sur une longueur de 18,3 km. D’une enveloppe budgétaire globale de plus d’un milliard de dirhams, ce projet est le fruit d’une convention de partenariat, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la dernière session extraordinaire du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA). Cette convention, liant la Direction générale des collectivités locales (DGCL) au ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau au CR-TTA et à la Société d’aménagement de la vallée d’Oued Martil (STAVOM), « s’inscrit dans le cadre du projet d’aménagement et de recalibrage de l’Oued Martil, dont les travaux de réalisation ont été lancés par SM le Roi Mohammed VI le 20 octobre 2015», selon les données communiquées lors de cette assemblée.


En se basant sur les dispositions de cette convention, les quatre parties contractantes s’engagent à mobiliser leurs efforts et les moyens nécessaires pour réaliser ce grand chantier, et ce conformément à l’agenda préétabli. Les travaux de réalisation de cet ouvrage seront achevés d’ici huit ans, à compter de la date de signature de ce partenariat. Sur le coût global de plus d’un milliard de dirhams, la Stavom et le ministère de l’équipement se chargent d’y contribuer avec 366 millions de dirhams chacun. Le conseil régional et la DGCL s’engagent, quant à eux, à allouer quelque 183 millions chacun pour la réalisation de ce projet. En sa qualité de maître d’ouvrage, la Stavom a pour mission de veiller à la conclusion de tous les contrats et les appels d’offres liés aux études et les travaux d’aménagement et l’élargissement des rives de l’Oued Martil.

Notons que ce projet de convention prévoit la création d’un comité chargé de la coordination et de suivi pour assurer la bonne marche des travaux de réalisation de cet ouvrage. Présidé par le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, ce comité, qui sera constitué – en plus des représentants des quatre parties contractantes, des responsables des autres partenaires concernés, en l’occurrence le directeur de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos, le directeur du service des équipements hydrauliques (relevant du ministère de l’équipement) ainsi que les présidents des deux communes de Tétouan et d’Azla -se réunira une fois tous les six mois selon un calendrier préétabli d’avance.

Une équipe de Stavom sera mobilisée pour assurer, entre autres, l’élaboration de l’ordre du jour et la rédaction du compte rendu de ces réunions semestrielles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *