970x250

Un hacker marocain sous les verrous

Un hacker marocain sous les verrous

Microsoft a rendu hommage aux autorités marocaines et turques pour l’arrestation des deux personnes suspectées d’être les concepteurs du virus informatique  »Zotob », qui s’est attaqué au système d’exploitation Windows 2000.
La société Microsoft a publié sur son site Internet un communiqué dans lequel elle salue les autorités marocaines et turques ainsi que le FBI pour l’arrestation de ces suspects. Parmi les victimes de ce virus, appelé "Zotob", on compte, entre autres, les chaînes de télévision "CNN" et "ABC News", le journal "New York Times", la filière "Disney", ainsi que l’aéroport de San Francisco.
La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé qu’un jeune Marocain âgé de 18 ans, convaincu d’être derrière la conception d’un virus qui s’est attaqué à plusieurs utilisateurs du Système d’Exploitation Windows 2000 de Microsoft a été arrêté, jeudi à Rabat. L’arrestation d’un jeune Turc, soupçonné lui aussi d’avoir introduit un virus dans les systèmes informatiques de la firme américaine Microsoft, de banques et de médias dans 110 pays, est intervenue le même jour en Turquie.
Selon M. Brad Smith, vice-président de Microsoft cité par le communiqué, le partenariat continu qui existe entre Microsoft et les autorités judiciaires mondiales permet d’assurer un partage de l’information pour identifier les cyber-criminels et protéger les utilisateurs.  »Nous félicitons les autorités turques et marocaines pour avoir trouvé et arrêté les présumés auteurs et distributeurs des virus Zotob et Mytob aussi rapidement », a-t-il déclaré. Le FBI, qui a publié un communiqué sur l’arrestation des deux suspects, a salué, par la voix du directeur adjoint de la division cyber, Louis M. Reigel,  »la résolution rapide de cette affaire ».  »La résolution rapide de cette affaire est le résultat direct d’une coordination efficace et sert de bon exemple de ce que nous pouvons accomplir quand nous travaillons ensemble », a déclaré le responsable du FBI.
Les deux virus Zotob et Mytob ont eu des effets moins nuisibles que d’autres, notamment parce que les utilisateurs adoptent de plus en plus des mesures pour protéger leurs ordinateurs et leurs systèmes informatiques en installant les programmes de sécurité, les derniers logiciels anti-virus et des  logiciels récents et plus sûrs, indique Microsoft.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *