Vaccin chinois contre la Covid-19: Le Maroc fait le bon choix

Vaccin chinois contre la Covid-19: Le Maroc fait le bon choix

Face à l’épidémie de la Covid-19 qui poursuit son expansion à travers toute la planète, la mise au point et le déploiement rapide, à l’échelle mondiale, de vaccins sûrs et efficaces contre la Covid-19 demeurent des éléments essentiels de la solution à apporter, à terme, à cette crise sanitaire internationale. Le vaccin constituerait, en effet, le seul moyen pour réussir à vaincre le coronavirus et permettre ainsi à l’ensemble des populations de la planète de réussir à retrouver une vie normale. Seule une vaccination massive pourrait jouer un rôle crucial pour permettre de sauver des vies et d’endiguer la pandémie.

Conscients de l’importance du vaccin, les pays du monde entier se retrouvent aujourd’hui engagés dans une véritable course pour être à même de garantir la disponibilité de doses suffisantes pour leurs populations. Les capacités de production du vaccin étant très limitées, ces pays se sont empressés de précommander des millions de doses auprès des grandes multinationales de l’industrie pharmaceutique. A son tour, le Maroc a dû faire face à un véritable défi pour réussir à se positionner dans cette course. Afin d’être pleinement préparé à déployer en suffisance le vaccin contre la Covid-19, le Maroc a travaillé dur pour conclure des accords avec des entreprises pharmaceutiques chinoises. Si le choix du Maroc s’est porté sur les laboratoires chinois, cela n’a absolument rien d’anodin. La Chine est classée numéro deux mondial dans le domaine de la recherche scientifique. Ce pays pourrait même très bientôt supplanter les Etats-Unis en la matière. La Chine dispose en outre d’un track record en matière de développement de vaccins efficaces contre différents types de coronavirus, ce qui la place en pole position pour pouvoir concevoir un vaccin sûr contre la Covid-19.

Il est clair qu’il existe aujourd’hui tout un ensemble d’enjeux géopolitiques visant à retarder les démarches chinoises d’homologation de leur vaccin par les autorités sanitaires mondiales. L’objectif inavoué derrière ces agissements consiste à permettre aux études américaines et européennes de gagner du temps pour développer des vaccins concurrents au vaccin chinois.

Aujourd’hui, les tests cliniques destinés à évaluer l’efficacité du vaccin chinois se sont tous avérés concluants. Les personnes qui ont été vaccinées selon le protocole chinois de vaccination ont parfaitement bien répondu au vaccin (développement d’anticorps), sans que des effets secondaires sérieux ne soient constatés. C’est ce qu’ont d’ailleurs démontré en substance les tests cliniques effectués au Maroc. A ce titre, il convient de rappeler que les recherches biomédicales au Maroc sont toujours scrupuleusement réglementées et conduites conformément aux exigences internationales les plus strictes. Dans le contexte pandémique particulier de la Covid-19, le Maroc a activement participé aux essais multicentriques de Phase III du vaccin anti-Covid-19
développé par la Chine. Il s’agit du premier essai clinique vaccinal réalisé au Maroc depuis l’indépendance. Ce test multicentrique randomisé et opéré en double aveugle est considéré, sur le plan scientifique, comme un test «à niveau de preuve fort». L’essai clinique a été effectué sur 600 participants âgés de 18 ans et plus. Le vaccin a été administré selon un schéma vaccinal réalisé en deux doses, à J0 et J21. A l’issue de ces essais extraordinairement rigoureux, deux constats très importants ont pu être dressés: tout d’abord, très peu d’effets secondaires ont été constatés sur les patients vaccinés (et ce même après 2 – 3 mois après la prise). Ensuite, le vaccin s’est avéré hautement efficace pour prémunir les participants contre une infection par le virus de la Covid-19.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *