ALM – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Sat, 25 Sep 2021 15:32:47 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.8.1 Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 25 septembre 2021 à 16H00 https://aujourdhui.ma/societe/covid19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-25-septembre-2021-a-16h00 https://aujourdhui.ma/societe/covid19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-25-septembre-2021-a-16h00#respond Sat, 25 Sep 2021 15:32:47 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387551

1.444 nouveaux cas soit un cumul de 928.571 cas à ce jour. 1.818 guérisons soit un cumul de 897.252 à ce jour. 30 nouveaux décès donc un cumul de 14.132 à ce jour. Nombre de personnes vaccinées au 25 septembre 16H00 1ère dose : 21 915 897 2ème dose :18 357 489    ]]>

1.444 nouveaux cas soit un cumul de 928.571 cas à ce jour.
1.818 guérisons soit un cumul de 897.252 à ce jour.
30 nouveaux décès donc un cumul de 14.132 à ce jour.

Nombre de personnes vaccinées au 25 septembre 16H00

1ère dose : 21 915 897

2ème dose :18 357 489

 

 

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-25-septembre-2021-a-16h00/feed 0
Casablanca: Ouverture exceptionnellement de centres de vaccination les 25 et 26 septembre au profit des élèves de 12 à 17 ans https://aujourdhui.ma/societe/casablanca-ouverture-exceptionnellement-de-centres-de-vaccination-les-25-et-26-septembre-au-profit-des-eleves-de-12-a-17-ans https://aujourdhui.ma/societe/casablanca-ouverture-exceptionnellement-de-centres-de-vaccination-les-25-et-26-septembre-au-profit-des-eleves-de-12-a-17-ans#respond Sat, 25 Sep 2021 11:39:51 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387548

L’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casablanca-Settat a annoncé l’ouverture exceptionnellement de centres de vaccination dans la région, les 25 et 26 septembre, au profit des élèves dont l’âge varie entre 12 et 17 ans. L’Académie indique, dans un communiqué, adressé aux parents et tuteurs des élèves âgés entre 12 et 17 ...]]>

L’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casablanca-Settat a annoncé l’ouverture exceptionnellement de centres de vaccination dans la région, les 25 et 26 septembre, au profit des élèves dont l’âge varie entre 12 et 17 ans.

L’Académie indique, dans un communiqué, adressé aux parents et tuteurs des élèves âgés entre 12 et 17 ans, que dans le cadre d’accélération de l’opération de vaccination, pour la réalisation de l’immunité collective et assurer une bonne rentrée scolaire au profit des élèves de l’ensemble des établissements scolaires, publics et privés, ces élèves seront reçus samedi et dimanche aux centres de vaccination dans les directions provinciales de Hay Hassani, Ain Sebâa, Hay Mohammadi, Nouaceur, Ain Chock, Ben M’sik, Sidi Bernousi, Medyouna, Casablanca-Anfa, Mohammadia et Sidi Bennour.

 

Compte tenu de cette opération gracieuse et volontaire, l’académie invite les parents et tuteurs des élèves à accompagner leurs enfants aux centres de vaccination concernés pour bénéficier de cette opération de vaccination.

 

 

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/casablanca-ouverture-exceptionnellement-de-centres-de-vaccination-les-25-et-26-septembre-au-profit-des-eleves-de-12-a-17-ans/feed 0
Vaccination : Le parent pauvre… https://aujourdhui.ma/chroniques/vaccination-le-parent-pauvre https://aujourdhui.ma/chroniques/vaccination-le-parent-pauvre#respond Sat, 25 Sep 2021 08:00:20 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387489

L’Afrique n’est guère au rendezvous !! La pandémie du coronavirus, qui frappe le monde depuis janvier 2020, avec plus de 200 millions de cas et presque 5 millions de morts, montre à quel point les humains ne sont pas égaux face à la Covid et ses innombrables risques. Si l’Amérique du Nord compte le plus ...]]>

L’Afrique n’est guère au rendezvous !!

Par Dr Imane Kendili
Psychiatre-addictologue

La pandémie du coronavirus, qui frappe le monde depuis janvier 2020, avec plus de 200 millions de cas et presque 5 millions de morts, montre à quel point les humains ne sont pas égaux face à la Covid et ses innombrables risques. Si l’Amérique du Nord compte le plus grand nombre de victimes, suivie de l’Europe et de pays comme l’Inde, le Brésil ou encore la Russie, le continent africain semble mieux gérer la crise sanitaire et humaine, à l’exception de l’Afrique du Sud, de la Tunisie, du Maroc et de l’Égypte, qui tiennent les premiers rangs à l’échelle continentale en termes de contaminations. Aujourd’hui, quand on parcourt toutes les données disponibles sur l’Afrique, nous nous rendons compte que la troisième vague de contaminations à la Covid-19 a commencé à ralentir en Afrique du Sud, durant cet été, un pays, il faut le préciser, qui totalise à lui seul 37% des contaminations à l’échelle du continent.

Mais le virus continue de tuer dans une vingtaine d’autres pays, très touchés par les vagues successives de Covid et ses variants, manquant de moyens financiers et humains, manquant de logistique et d’organisation, des pays qui attendent des aides internationales qui arrivent au compte-gouttes. Le tout avec une vaccination qui peine à atteindre les 5% de la population dans de nombreux pays, malgré les déclarations des pays riches qui ont promis une quantité de dose de 2 milliards la fin de l’année 2021. A ceci s’ajoutent le scepticisme et la réticence des populations aux vaccins. D’où les courbes ascendantes des chiffres avec des pics dans certains pays comme l’Afrique du Sud avec plus de 300 décès par jour, suivie de la Tunisie (102), le Maroc (95), le Kenya (33) et l’Algérie (28). À ce jour, avec plus de 7.700.000 cas de contamination, avec pas moins de 191.000 Africains qui sont décédés, la bonne nouvelle c’est que les pays les plus touchés enregistrent, durant les deux dernières semaines du mois d’août, une baisse notable en termes de cas déclarés.

À titre d’exemple, l’Afrique du Sud qui reste toujours en tête a eu 11.760 cas, le Maroc 6.420 cas, la Tunisie 2.540, la Libye 1.605 et l’Éthiopie 1.283 cas. Dans cette batterie de chiffres, il faut souligner qu’un pays comme la Tunisie demeure une région à haut risque puisqu’elle a officiellement enregistré près de 550.000 cas au total avec près de 18.000 morts pour 12 millions d’habitants. Outre la Tunisie, les chiffres sont aussi inquiétants en Égypte qui compte plus de 283.813, au Rwanda qui a décidé de reconfiner sa population, au Kenya, en Érythrée ou encore en RDC où les autorités ont indiqué début juillet 2021 que le nombre de cas actifs depuis les cinq dernières semaines est passé de 2.000 à plus de 10.000. Il y a aussi les cas de l’Ouganda, de la Namibie et de la Zambie qui ont dépassé le cap des 2.000 décès. Ce qu’il faut aussi retenir, c’est que jusqu’à fin août 2021, le variant Delta a été détecté dans 21 pays africains. Dans des régions désertiques comme au Sahel et en Afrique de l’Ouest, les autorités sanitaires affirment que la situation est plutôt stable pour le moment à l’exception du Liberia, de la Sierra Leone et du Sénégal où la tendance est à l’aggravation avec plus de 53.000 cas de contamination.

Sous cette chape de plomb qui s’abat sur tout le continent africain, il y a tout de même quelques signes de soulagement. Dans ce sens, les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé qu’ils réaliseront dès 2022 l’étape finale de la production de leur vaccin contre la Covid-19 au Cap, en Afrique du Sud, pour fournir largement le continent africain. Objectif : fournir jusqu’à 100 millions de doses par an «exclusivement » aux 55 pays «membres de l’Union africaine». Sans oublier l’apport considérable du Maroc qui va mettre sur pied un vaccin 100% marocain, destiné également aux pays africains. Un projet ambitieux qui «a pour objet la production dans notre pays du vaccin anti-Covid, ainsi que d’autres vaccins clés, de manière à promouvoir l’autosuffisance du Royaume et de faire du Maroc une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle du continent africain et du monde dans le domaine de l’industrie du “fill & finish”», comme peut-on le lire dans un communiqué officiel des autorités marocaines en juillet 2021.

En attendant la finalisation de ce vaste projet, il faut préciser qu’à la date du 25 août 2021, plus de 5 milliards de doses de vaccin ont été administrées dans le monde dont la majorité dans les pays riches. L’OMS continue, malgré tous les retards, à nourrir «toujours l’espoir que 10% des personnes en Afrique puissent être vaccinées d’ici la fin du mois de septembre». Le continent africain table sur quelque 117 millions de doses qui doivent arriver en septembre 2021, mais que pas moins de 34 millions de doses supplémentaires seront nécessaires pour atteindre cet objectif de vacciner les 10% visés. Un vaste chantier dont les contours restent flous puisque les pays riches privilégient d’abord leurs populations en envoyant sporadiquement des miettes à l’Afrique, livrée à ellemême attendant le bon-vouloir des Occidentaux.

]]>
https://aujourdhui.ma/chroniques/vaccination-le-parent-pauvre/feed 0
Le vieillissement démographique met sous pression les régimes de retraite au Maroc https://aujourdhui.ma/societe/le-vieillissement-demographique-met-sous-pression-les-regimes-de-retraite-au-maroc https://aujourdhui.ma/societe/le-vieillissement-demographique-met-sous-pression-les-regimes-de-retraite-au-maroc#respond Fri, 24 Sep 2021 19:00:21 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387488

La part des seniors devrait atteindre 25% en 2050 Le vieillissement de la population marocaine se poursuit. La part des personnes âgées de 60 ans et plus représente 11,1% de la population. Selon les projections du Haut-Commissariat au Plan (HCP), elle passerait à 25% en 2050. Cette transition démographique s’accompagne d’une transition épidémiologique avec une ...]]>

La part des seniors devrait atteindre 25% en 2050

Le vieillissement de la population marocaine se poursuit. La part des personnes âgées de 60 ans et plus représente 11,1% de la population. Selon les projections du Haut-Commissariat au Plan (HCP), elle passerait à 25% en 2050. Cette transition démographique s’accompagne d’une transition épidémiologique avec une charge de morbidité de 64,6% (selon l’enquête nationale sur la population et la santé familiale 2018). Il faut aussi signaler que 37% des personnes âgées sont atteintes de déficiences et d’incapacités. Cette accélération du vieillissement démographique aura un impact important sur les régimes de retraites et les dépenses de santé. En effet, la situation financière du système de retraite sera encore plus affectée dans l’avenir en raison de la transition démographique avancée au Maroc et du changement profond qu’il produit dans la pyramide des âges. La situation des caisses de retraite devient chaque année de plus en plus préoccupante.

Dans leur récent rapport sur la stabilité financière, Bank Al-Maghrib, l’Acaps et l’AMMC avaient révélé que la hausse des cotisations du régime général du RCAR de 13,1% par rapport à 2019 contre une variation des prestations de 6,6% a permis une légère amélioration du solde technique du régime pour se situer à -2,6 milliards de dirhams contre -2,7 milliards une année auparavant. Le solde des opérations financières a permis de résorber ce déficit et de situer le solde global à 2,5 milliards de dirhams contre 1,7 milliard en 2019. Le régime enregistrerait ainsi son premier déficit global en 2031-2032 alors que ses réserves s’épuiseraient en 2054-2055. Concernant la CNSS, les trois instances estiment que les cotisations de la branche retraite de la CNSS ont enregistré une baisse de 6,1% par rapport à 2019 sous l’effet des répercussions de la crise sanitaire sur le marché de l’emploi dans le secteur privé. Les soldes technique et global de la branche se sont dégradés de ce fait par rapport à leurs niveaux de 2019 pour se situer respectivement à 173 millions et 1,8 milliard DH. Malgré l’hypothèse d’un retour, dès 2022, des indicateurs de l’emploi (évolution de l’effectif et des salaires des actifs cotisants) à leurs niveaux d’avant-crise, le manque à gagner enregistré en 2020 en termes de nouveaux cotisants et la décision des pouvoirs publics de comptabiliser les droits à pensions sans contrepartie de cotisations pour les bénéficiaires de l’indemnité forfaitaire pourraient occasionner pour la CNSS une accélération de quelques années de la date d’enregistrement des déficits globaux et celle de l’épuisement de ses réserves.

En 2020, le solde technique de la CIMR est resté pratiquement à son niveau de 2019 sous l’effet d’une décélération des cotisations du régime par rapport aux exercices précédents occasionnée par celle du nombre des actifs cotisants et la baisse du niveau de leurs salaires déclarés. Cependant, l’impact de la crise sanitaire sur le régime complémentaire du secteur privé durant l’année 2020 s’est reflété particulièrement sur ses performances financières avec un solde financier de 2 milliards de dirhams, en baisse de 39,3% par rapport à son niveau une année auparavant. De ce fait, le solde global du régime s’est dégradé de 21,8% pour se situer à 4,9 milliards DH contre 6,2 milliards en 2019. Cela dit, les projections financières montrent que le solde global resterait excédentaire tout au long de la durée des projections. Le régime continuerait à accumuler des réserves qui resteraient sur une tendance haussière. En 2020, les régimes de retraite ont collecté 50,8 milliards de dirhams de cotisations, un chiffre en hausse de 3,8% par rapport à 2019.

Pour leur part, les prestations qui se sont élevées à 57,6 milliards de dirhams ont progressé de 10,6%. Les réserves constituées par ces régimes se sont accrues de 1,9% par rapport à 2019 pour se situer à 326,6 milliards de dirhams. Les réserves du régime des pensions civiles (RPC-CMR), dont le solde global est déficitaire depuis plusieurs exercices, ont enregistré une baisse annuelle moyenne de 2,4% sur les trois derniers exercices pour se situer à 78,9 milliards de dirhams en 2020.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/le-vieillissement-demographique-met-sous-pression-les-regimes-de-retraite-au-maroc/feed 0
Selon une étude de Philip Morris International : 80% des répondants fumeurs veulent de meilleures alternatives aux cigarettes https://aujourdhui.ma/societe/selon-une-etude-de-philip-morris-international-80-des-repondants-fumeurs-veulent-de-meilleures-alternatives-aux-cigarettes https://aujourdhui.ma/societe/selon-une-etude-de-philip-morris-international-80-des-repondants-fumeurs-veulent-de-meilleures-alternatives-aux-cigarettes#respond Fri, 24 Sep 2021 18:00:14 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387480

Près de 80% des répondants à une étude récente de Philip Morris International (PMI), sur l’impact de la désinformation sur la compréhension des risques, conviennent que «la réduction des risques exige que les fumeurs adultes aient accès à de meilleures alternatives aux cigarettes». Le chiffre est précisé mercredi par Gizelle Baker, vice-présidente du Global scientific ...]]>

Près de 80% des répondants à une étude récente de Philip Morris International (PMI), sur l’impact de la désinformation sur la compréhension des risques, conviennent que «la réduction des risques exige que les fumeurs adultes aient accès à de meilleures alternatives aux cigarettes».

Le chiffre est précisé mercredi par Gizelle Baker, vice-présidente du Global scientific engagement à PMI, qui révèle également que les répondants veulent «disposer d’informations sur celles-ci, afin qu’ils puissent prendre des décisions».

Le détail des chiffres

La même étude révèle, comme le détaille l’intervenante lors d’un panel organisé sous le thème «Science driving policy», dans le cadre du Global Tobacco & Nicotine Forum (GTNF), que 59% des répondants sont «incapables d’identifier la cause principale des maladies liées au tabagisme, au moment où 48% ne savent pas que la nicotine, bien qu’elle crée une dépendance et ne soit pas sans risque, n’est pas la principale cause de maladies liées au tabagisme».
Évoquant les produits sans fumée, Mme Baker précise aussi que 91% des fumeurs qui sont passés à ces mêmes produits ont indiqué que des informations précises sur les meilleures alternatives et en quoi elles diffèrent des cigarettes ont constitué un facteur crucial dans leur décision de changer, alors que 33% n’ont pas envisagé de passer à ces produits en raison d’un manque d’informations scientifiques et équilibrées concernant ces mêmes produits.

Pour une offre en produits à risque réduit

«Nous disposons d’une base de consommateurs qui ne changera vraisemblablement pas d’habitudes de sitôt et notre rôle est de faciliter leur conversion en les poussant vers une transition plus saine… En offrant des produits à risque réduit, les risques sont automatiquement et considérablement réduits, grâce bien évidemment à la science et à la technologie», poursuit-elle. Pour l’oratrice, la lutte contre la désinformation relative aux produits alternatifs sans combustion à risque réduit constitue un véritable défi à relever pour PMI.
«Pour que la science puisse conduire les politiques publiques, il est impératif de faire face à la désinformation relative à la perception des risques liés au tabagisme par les citoyens», souligne Mme Baker.
De son côté, le directeur général de China National Tobacco Quality Supervision and Test Center, Qingyuan Hu, relève que les découvertes scientifiques ont «permis aux gens de reconnaître le lien entre les cigarettes et les effets sur la santé». Dans ce sens, il note que «la mise en œuvre des politiques de lutte contre le tabagisme a également favorisé l’innovation continue dans le domaine de la science et des technologies».

De l’importance de la recherche

D’après M. Hu, les progrès scientifiques et technologiques en termes de recherche sur le tabac ont favorisé la politique de réglementation de celui-ci. Il affirme que la période actuelle constitue «une étape assez critique», en raison de l’émergence continue de nouveaux produits du tabac outre l’application d’un ensemble de méthodes d’évaluation des risques. Il fait, à cet égard, savoir que de nombreuses lacunes en matière de recherche doivent être «comblées». Elles sont notamment relatives à l’évaluation des risques de divers produits. A ce propos, il note que l’ouverture aux nouvelles technologies ne peut «qu’aider à comprendre les diverses politiques en la matière et à accélérer la mise en œuvre de la lutte anti-tabagisme».
Il relève par ailleurs qu’un «effort conjoint entre la communauté scientifique et les organismes de santé publique demeure impératif, pour accélérer le processus visant à mettre fin à l’utilisation de produits combustibles et à promouvoir l’objectif d’élimination des maladies et de la mortalité liées au tabagisme».

Le «snus» pour la réduction des risques

Quant à Karl Fagerstrom, président de Fagerstrom Consulting, il souligne le rôle du «snus» en tant qu’ «outil embrassé massivement par le public dans les pays scandinaves pour sortir de la cigarette depuis les années 1990».
Selon ce créateur du test de Fagerström, qui permet de «dépister et de quantifier le niveau de la dépendance au tabac au cours du tabagisme, ce dernier offre un véritable espace pour la réduction des risques». «Contrairement à l’alcool, ce n’est pas la substance recherchée, la nicotine, qui cause le plus de dommages mais les composantes nocives générées par la combustion», souligne-t-il. Et ce n’est pas tout ! «Si une société ne peut interdire les cigarettes, elle est dans l’obligation de réduire drastiquement les méfaits sans égal d’une vie entière de tabagisme». Pour rappel, le GTNF est, depuis son lancement en 2008 à Rio de Janeiro à ce jour, devenu un véritable lieu d’échange international d’opinions et d’idées entre les spécialistes de santé publique, les représentants gouvernementaux, les investisseurs et les membres des industries du tabac et de la nicotine.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/selon-une-etude-de-philip-morris-international-80-des-repondants-fumeurs-veulent-de-meilleures-alternatives-aux-cigarettes/feed 0
Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 24 septembre 2021 à 16H00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-24-septembre-2021-a-16h00 https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-24-septembre-2021-a-16h00#respond Fri, 24 Sep 2021 15:25:52 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387532

Entre hier à 16H00 et aujourd’hui à 16H00 1.620 nouveaux cas soit un cumul de 927.127 cas à ce jour. 2.162 guérisons soit un cumul de 895.434 à ce jour. 26 nouveaux décès donc un cumul de 14.102 à ce jour. Nombre de personnes vaccinées au 24 septembre 16H00 1ère dose : 21 873 313 ...]]>

Entre hier à 16H00 et aujourd’hui à 16H00

1.620 nouveaux cas soit un cumul de 927.127 cas à ce jour.
2.162 guérisons soit un cumul de 895.434 à ce jour.
26 nouveaux décès donc un cumul de 14.102 à ce jour.

Nombre de personnes vaccinées au 24 septembre 16H00

1ère dose : 21 873 313

2ème dose : 18 300 124

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/covid-19-maroc-la-situation-epidemiologique-au-24-septembre-2021-a-16h00/feed 0
Raja de Casablanca-Jeunesse sportive Salmi, attraction de la 3ème journée https://aujourdhui.ma/sports/raja-de-casablanca-jeunesse-sportive-salmi-attraction-de-la-3eme-journee https://aujourdhui.ma/sports/raja-de-casablanca-jeunesse-sportive-salmi-attraction-de-la-3eme-journee#respond Fri, 24 Sep 2021 11:20:08 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387506

Après deux journées de la Botola Pro D1 inwi pleines de surprises, rebondissements et spectacles, place maintenant au troisième acte. Lors de cette journée, il sera question pour les équipes en tête du tableau de confirmer leurs acquis au moment où celles qui pédalent dans la semoule seront en quête d’une première victoire afin d’éviter ...]]>

Après deux journées de la Botola Pro D1 inwi pleines de surprises, rebondissements et spectacles, place maintenant au troisième acte.

Lors de cette journée, il sera question pour les équipes en tête du tableau de confirmer leurs acquis au moment où celles qui pédalent dans la semoule seront en quête d’une première victoire afin d’éviter les sanctions. En effet, cette saison, les remontrances n’ont pas mis longtemps pour se manifester. Les deux premières journées de la Botola ont ainsi déjà fait une première victime. Le Rapide Club Oued Zem a annoncé mardi le licenciement de son entraîneur, Fouad Sahabi. Arrivé en avril dernier à la place de Youssef Fertout, Sahabi n’a pas réussi à gagner le moindre match depuis le début de la saison. Des résultats décevants qui ont poussé la direction du club à le remercier. Son prochain match se disputera samedi chez le Youssoufia Berrechid à la recherche lui aussi du premier succès. L’OCK et l’IRT qui devront s’expliquer au stade du Phosphate ainsi que le MAS et le FUS qui évolueront au Complexe sportif de Fès sont eux aussi concernés compte tenu des résultats enregistrés et de leurs compteurs bloqués à un seul petit point. Les autres rencontres seront tellement disputées qu’il est difficile de faire un pronostic. Le Raja Casablanca accueille dans son jardin l’étonnante Jeunesse Sportive Salmi. Deux formations qui se partagent le même nombre de points et caracolent en tête mais dont l’objectif lors de cette rencontre est de se détacher et distancer les concurrents.

Le coach des visiteurs n’est autre que l’ex-arrière gauche du Raja, Redouane El Haimer. Il revient à la maison mais cette fois pour affronter le club qu’il a toujours porté dans son coeur. L’autre représentant de la capitale économique fera un long voyage à Agadir. Après un début encourageant, le Hassania s’est incliné lors de la précédente journée et compte se ressaisir devant le Wydad. La composition de ce dernier semble jusqu’à présent homogène sous la houlette du nouvel entraîneur Walid Regragui et elle n’est pas prête à rentrer bredouille. A Mohammedia, le Chabab local recevra un gros morceau : le Difaa El Jadida. Les déplacements ne font pas peur aux Doukkalis qui sont parvenus d’entrée à battre l’Olympique de Safi avant d’intimider le HUSA même en évoluant à 10 contre 11. Les représentants de la Cité des fleurs qui totalisent 4 points n’auront en ligne que la victoire qui leur permettra de se rapprocher davantage du peloton de tête.

Par ailleurs, le Mouloudia d’Oujda (MCO) qui s’est incliné, mercredi soir à domicile, face à l’AS FAR sur le score de 2 buts à 0 en clôture de la 2ème journée, se produira sur la pelouse de l’OCS alors que les militaires, ragaillardis par ce succès ainsi que la qualification au second tour de la Coupe de la Confédération, semblent avoir repris du poil de la bête et donnent un rendez-vous palpitant à la Renaissance de Berkane dimanche en clôture.

]]>
https://aujourdhui.ma/sports/raja-de-casablanca-jeunesse-sportive-salmi-attraction-de-la-3eme-journee/feed 0
Une première africaine et arabe : Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de futsal https://aujourdhui.ma/sports/une-premiere-africaine-et-arabe-le-maroc-en-quarts-de-finale-de-la-coupe-du-monde-de-futsal https://aujourdhui.ma/sports/une-premiere-africaine-et-arabe-le-maroc-en-quarts-de-finale-de-la-coupe-du-monde-de-futsal#respond Fri, 24 Sep 2021 11:09:52 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387501 La sélection marocaine s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde de futsal pour la première fois de son histoire en venant à bout du Venezuela sur le score de 3 buts à 2, mercredi soir à Zalgirio Arena à Kaunas en Lituanie.

Les réalisations de l’équipe nationale ont été l’oeuvre de Soufiane El Mesrar, auteur d’un hat-trick, à la 2è, 9è et 31è minutes. Jesus Viamonte a marqué pour le Venezuela à la 7è minute, avant que son coéquipier Milton Francia ne réduise l’écart (34è). Le trio El Mesrar, Bakkali et El Ayyane ont constitué le fer de lance de l’attaque de la sélection marocaine et ont donné du fil à retordre à la ligne défensive du Venezuela tout au long de la première période. De retour des vestiaires, le Venezuela est monté en puissance, mais le manque de concentration et la répartition sur le terrain des défenseurs de l’équipe nationale ne lui ont pas permis de revenir au score.

Les éléments nationaux pouvaient accentuer davantage l’écart et finir le match sur un score plus large, notamment grâce aux tentatives de Soufiane El Mesrar et Anas El Ayyane. Le Maroc affrontera en quart de finale le Japon ou le Brésil, l’un des favoris pour remporter la Coupe du monde de cette discipline. Cette qualification est la première pour un pays africain et arabe. Lors du premier tour (groupe C), les Lions de l’Atlas avaient battu les Iles Salomon (6-0) avant de faire match nul face à la Thaïlande (1-1) et au Portugal (3-3). Pour rappel, la sélection marocaine de futsal a intégré le top 15 des meilleures sélections dans le monde, pointant à la 14è position mondiale. Le Maroc, première nation africaine dans ce classement mondial, a gagné sept places et totalisé 1.369 pts, selon le classement publié mardi.

]]>
https://aujourdhui.ma/sports/une-premiere-africaine-et-arabe-le-maroc-en-quarts-de-finale-de-la-coupe-du-monde-de-futsal/feed 0
Initié par inwi et la chaîne télé : «The ONE numéro 1 du Web», un nouveau talent show dès octobre sur 2M https://aujourdhui.ma/culture/initie-par-inwi-et-la-chaine-tele-the-one-numero-1-du-web-un-nouveau-talent-show-des-octobre-sur-2m https://aujourdhui.ma/culture/initie-par-inwi-et-la-chaine-tele-the-one-numero-1-du-web-un-nouveau-talent-show-des-octobre-sur-2m#respond Fri, 24 Sep 2021 11:06:52 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387493

Inédit. Un nouveau «talent show» verra le jour sur 2M dès octobre. Lancée par inwi et ladite chaîne, cette émission de téléréalité appelée «The ONE numéro 1 du Web» vise, selon l’opérateur, à «offrir un tremplin encore plus puissant aux créateurs de contenus digitaux». L’objectif étant de récompenser les jeunes talents, tout en inspirant à ...]]>

Inédit. Un nouveau «talent show» verra le jour sur 2M dès octobre.

Lancée par inwi et ladite chaîne, cette émission de téléréalité appelée «The ONE numéro 1 du Web» vise, selon l’opérateur, à «offrir un tremplin encore plus puissant aux créateurs de contenus digitaux». L’objectif étant de récompenser les jeunes talents, tout en inspirant à travers des exemples de réussite. En détail, «The ONE numéro 1 du Web» sera décliné en 4 primes qui seront diffusés sur la chaîne. Le show prendra la forme d’une émission de téléréalité durant laquelle des candidats, choisis parmi les finalistes des Maroc Web Awards, participeront chaque semaine à des défis de «créations de contenu autour de différentes thématiques à fort potentiel». Et ce n’est pas tout ! «Plusieurs jours avant la diffusion des primes, les téléspectateurs de 2M pourront suivre les quotidiennes», ajoute l’opérateur.

Au nombre de 30 au total, elles permettront de présenter le programme, son écosystème et le portrait des participants. Ces capsules télévisées permettront en outre aux téléspectateurs de suivre le déroulement des épreuves au sein de chaque équipe et de faire connaissance avec chacun des candidats. «Arrivée aux primes, chaque équipe de 3 candidats devra défendre son contenu devant un jury et sera notée à travers une grille d’évaluation qui définira la note finale de chaque candidat», poursuit inwi. A la fin du dernier prime, les téléspectateurs découvriront «The One numéro 1 du Web», soit le candidat qui sera sacré par le grand public «Meilleur créateur de contenu au Maroc pour l’année 2021».

Pour rappel, suite à l’édition 2021 des Maroc Web Awards, une présélection de 50 personnes issues des 105 nominés a été réalisée. Elle a permis de désigner 15 candidats qui vont concourir au titre du meilleur créateur de contenu de l’année. En lançant cette nouvelle émission avec 2M, inwi, constamment en soutien aux jeunes talents du web marocain, appuie ainsi l’écosystème des créateurs de contenu digital au Maroc, dans un format non seulement inédit mais aussi exclusif. Innovant.

]]>
https://aujourdhui.ma/culture/initie-par-inwi-et-la-chaine-tele-the-one-numero-1-du-web-un-nouveau-talent-show-des-octobre-sur-2m/feed 0
L’USMS se dote d’une «académie» de langue anglaise https://aujourdhui.ma/societe/lusms-se-dote-dune-academie-de-langue-anglaise https://aujourdhui.ma/societe/lusms-se-dote-dune-academie-de-langue-anglaise#respond Fri, 24 Sep 2021 10:44:20 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387483

L’Université Sultan Moulay Slimane (USMS) de Béni Mellal a lancé en partenariat avec la Mission Search International (MSI) l’USMSAmerican english language academy (UAELA). À travers son programme d’excellence en langue anglaise “English Language Excellence Program”, l’UAELA propose des parcours spécialisés de formation de haut niveau et offre aux élèves, aux étudiants, aux professionnels et aux ...]]>

L’Université Sultan Moulay Slimane (USMS) de Béni Mellal a lancé en partenariat avec la Mission Search International (MSI) l’USMSAmerican english language academy (UAELA).

À travers son programme d’excellence en langue anglaise “English Language Excellence Program”, l’UAELA propose des parcours spécialisés de formation de haut niveau et offre aux élèves, aux étudiants, aux professionnels et aux particuliers l’opportunité de développer leurs compétences linguistiques dans de bonnes conditions d’accueil et d’études, indique l’USMS. Ce programme unique en son genre, qui fait appel à des enseignants américains, expérimentés et hautement qualifiés, offre un environnement accueillant qui permet aux étudiants d’atteindre leurs objectifs en un temps réduit, ajoute la même source. Mission Search International (MSI) est un organisme leader dans la promotion de l’enseignement de la langue anglaise dans les universités de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/lusms-se-dote-dune-academie-de-langue-anglaise/feed 0