4.400 kilomètres parcourus par les participants : Récit d’un road trip en Harley-Davidson vers Guergarate

4.400 kilomètres parcourus par les participants  : Récit d’un road trip en Harley-Davidson  vers Guergarate

Le club Harley-Davidson Owner Group (H.O.G Rabat Chapter Morocco) a organisé en janvier dernier un road trip a Guergarate.

Munis du drapeau marocain, dix motards se sont lancé ce défi prenant le départ à Rabat le 12 janvier à 7 h du matin. Ce périple de 4.400 kilomètres a duré au total huit jours. Participant à ce road trip et membre du club H.O.G, El Montacir Bensaid explique: «Le voyage a été méticuleusement préparé étape par étape par notre bureau avec à sa tête son road capitaine et le staff des accompagnateurs. Notre club voulait absolument par cet acte patriotique montrer son attachement à notre pays, notre Sahara, et nos valeurs. Les motards sont d’excellents ambassadeurs de leurs pays, ils le prouvent lors des grands meetings, des événements internationaux et autres manifestations».

Et d’ajouter : «A Guergarate, nous avons été touchés par la bienveillance des gendarmes, militaires et douaniers. Le poste-frontière est un symbole fort de notre nation, il représente la porte d’entrée de l’Afrique au Maroc tout en contrôlant et verrouillant l’accès, il ancre la souveraineté de notre pays dans les dunes du désert sous notre bannière. Nous avons planté un palmier devant la petite mosquée de Guergarate en espérant revenir dans quelques années, nous reposer à son ombre. Tout Marocain doit un jour faire ce pèlerinage pour mesurer la grandeur de notre nation». Les participants à cette aventure sont passés par Guelmim, Laayoune, Dakhla où ils se sont installés pour visiter la région avant de faire un arrêt à Guergarate. «Cette merveilleuse ville avec sa lagune, la beauté de son site et la mer qui semble la cerner de toute part. Nous avons aussi au retour découvert Boujdour, Tarfaya, Sidi Ifni, de véritables coups de cœur. Ce qui nous a le plus surpris, c’est la paix qui règne sur tout le Sahara, le sentiment de sécurité absolue.

Nous avons roulé sans aucune appréhension ni inquiétude, fait de nombreuses rencontres et profité pleinement de notre Sahara», relève-t-il soulignant que «le Sahara a longtemps été pour nous un prolongement géographique du territoire marocain, une sorte d’illustration, en 2D, sur la carte du Maroc et un sujet de polémique avec son contingent de déclarations, de conflits armés et de démarches diplomatiques mais partir à l’aventure, dans cette immensité désertique, découvrir ses paysages, ses villes, ses oasis, ses troupeaux de dromadaires, son littoral et rencontrer nos frères sahraouis, est une expérience unique, inoubliable : Une révélation».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *