ADM a mis à profit la baisse de trafic pour maintenir ses chantiers : La maintenance et le développement du réseau autoroutier se poursuivent

ADM a mis à profit la baisse de trafic pour maintenir ses chantiers : La maintenance et le développement du réseau autoroutier se poursuivent

La crise sanitaire ne freine pas l’élan d’ADM. Au contraire, cette période de confinement est propice pour avancer sur des chantiers stratégiques engagés par la Société nationale des Autoroutes du Maroc.

De Casablanca à Imintanout, les équipes d’ADM travaillent d’arrache-pied pour assurer la maintenance et la modernisation de l’infrastructure autoroutière. Les chantiers sont bien orchestrés et ce dans le respect absolu des mesures d’hygiène. L’opérateur autoroutier a en effet mis en place un dispositif exceptionnel pour assurer la continuité des chantiers stratégiques de travaux de maintenance et de développement du réseau autoroutier, et ce, conformément aux standards de sécurité et de qualité en vigueur. «Malgré les aléas de la crise et le contexte difficile que nous traversons, nous nous sommes mobilisés pour assurer la continuité des chantiers de construction et de maintenance de l’infrastructure autoroutière durant cette période à faible trafic», apprend-on d’ADM. La société se fixe pour objectif «de mettre à la disposition des clients-usagers, dès le retour à la normale, des infrastructures maintenues et avec la même qualité habituelle et de poursuivre le développement du réseau autoroutier sans trop de perturbation». 

Parmi les mesures prises par ADM, on relève la révision des plannings initiaux pour prioriser les travaux au niveau des sites présentant un fort trafic en temps normal. La société a également apporté des solutions appropriées en collaboration avec les entreprises BTP en charge des travaux, pour faire face au manque des ressources humaines et à la perturbation dans la chaîne d’approvisionnement en matière première suite au confinement sanitaire, et ce, dans des délais très rapides et sans pour autant interrompre les chantiers. A cela s’ajoute la mise en œuvre d’un dispositif de sécurité aux abords des chantiers, aussi bien pour les clients-usagers contraints de prendre l’autoroute en cette période de crise que pour les intervenants sur le terrain. Parmi les chantiers actuellement ouverts, on cite le projet d’élargissement à 2×3 voies des autoroutes Casablanca-Berrechid et contournement de Casablanca.

Un chantier qui affiche une cadence de réalisation satisfaisante, et ce grâce à la mobilisation de tous les intervenants. S’agissant du projet de rétablissement du pont ferroviaire de l’autoroute Casablanca-Berrechid, ADM indique avoir mis à profit la baisse de trafic pour pouvoir réaliser l’acheminement très complexe des éléments métalliques de l’un des deux ponts dont les travaux avancent à 90%. «Ce projet consiste en la démolition du pont actuel de la voie ferrée desservant l’aéroport Mohammed V et son remplacement par deux ponts via une technique inédite au Maroc», explique ADM.

Avec un taux d’avancement de 50%, la société poursuit également les travaux de maintenance de l’autoroute Rabat-Kénitra. Se référant à ADM, la baisse de trafic durant cette crise a permis de programmer les travaux au niveau de l’échangeur Dar As-Sikkah. La finalité étant de minimiser la gêne occasionnée aux clients-usagers au niveau de ce nœud très fréquenté en temps normal. S’agissant de la maintenance de l’autoroute Meknès-Fès, il ressort que 80% des travaux de réfection des voies lentes et rapides de ce tronçon ont été jusque-là achevés. En parallèle, la mise en œuvre de la dernière couche superficielle se poursuit à une cadence très acceptable. Pour ce qui est des travaux de maintenance de l’autoroute Imintanout-Argana, ADM indique qu’ils nécessitent la reprise des couches profondes constituant la plateforme support de la chaussée. D’après ADM, les premiers kilomètres ont été réalisés et les travaux avancent à un rythme raisonnable pour atteindre le niveau de 11%.

ADM en Chiffres

68,7%

Ce taux marque la baisse des accidents enregistrés sur le réseau autoroutier sur la période du 20 mars au 13 avril. Ils sont revenus à 122 accidents contre 390 à la même période de l’année précédente. C’est ce que constate ADM qui attribue ce repli à la baisse du trafic au niveau des autoroutes nationales suite aux mesures de confinement en vigueur pour lutter contre la propagation du Covid-19.

«Les accidents enregistrés durant cette période sont dus au non-respect du code de la route et au mauvais comportement au volant», peut-on relever de l’opérateur. S’agissant des indicateurs dévoilés par ADM, on relève une baisse de 71,2% des accidents corporels estimés à 34 contre 118 à la même période de l’année passée. Les accidents graves ont baissé de moitié pour revenir à 15 contre 30 une année plus tôt. Les accidents mortels ont par ailleurs reculé de 44,4% sur ladite période. ADM a recensé dans ce sens 5 accidents mortels du 20 mars au 13 avril contre 9 enregistrés à la même période de l’année précédente.

Il est à noter qu’ADM s’est mobilisée pour maintenir ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité malgré la baisse de trafic. Les tours de contrôle continuent à superviser le trafic. De même, le centre d’appels 5050 reste joignable 24/24 et 7/7 pour répondre aux sollicitations et demandes des clients-usagers. Pour leur part, les équipes d’assistance maintiennent leur service et leur ronde avec le même rythme en temps normal. Le service de dépannage est également maintenu sur l’ensemble du réseau au moment où les aires de repos sont toujours ouvertes aux clients-usagers contraints de prendre l’autoroute en cette période de crise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *