Au mois de mai 2021 : Le marché du neuf en hausse de 13,6%

Au mois de mai 2021 : Le marché du neuf en hausse de 13,6%

Si l’année 2020 a été, le moins que l’on puisse dire, «catastrophique» pour les concessionnaires en raison des chutes vertigineuses des ventes, 2021 se présente comme une année qui renoue avec la croissance. En effet, les ventes des voitures neuves sont sur une bonne dynamique. Les signes de retour en force s’affirment avec une augmentation significative des ventes au niveau des différents segments du marché des véhicules neufs.
Au titre du mois de mai 2021, les ventes progressent de 13,6%, selon les dernières statistiques de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM). Ainsi, 15.039 véhicules ont été immatriculés durant ce mois contre 13.286 pour la même période de l’année passée.
Le marché des véhicules utilitaires légers (VUL) a enregistré une croissance de 44,99% au cinquième mois de l’année 2021 avec 1.953 voitures vendues contre 1.347 au cours du mois de mai de l’année 2020. Du côté des véhicules particuliers (VP), on notera une hausse de 10,06% au cinquième mois de l’année 2021 avec 13.140 ventes enregistrées contre 11.939 au mois de mai 2020.

Plus de 74.000 ventes en cinq mois

Au cumul, le marché des voitures neuves est en croissance de 11,80%, révèlent les dernières statistiques de l’Aivam. En effet, durant les cinq premiers mois de l’année 2021, 74.049 unités ont été écoulées contre 66.234 au cours de la même période de l’année dernière.
Dans ce sens, les ventes des VUL sont en augmentation de 29,86% pendant les cinq premiers mois de 2021 comparativement à fin mai 2020 avec 8.724 ventes durant la première période contre 6.718 pour la deuxième. Concernant les véhicules particuliers (VP), 65.325 ventes ont été effectuées à fin mai 2021 contre 59.516 unités écoulées durant les cinq premiers mois de 2020, soit en hausse de 9,76%.

Top 5 des ventes

Par marque, la première place du top 5 des ventes (VP) durant le mois de mai 2021 est occupée par l’indétrônable Dacia avec 3.731 ventes réalisées contre 3.493 immatriculations enregistrées au mois de mai 2020, en progression de 6,8%. Elle détient une part de marché de 28,39%. La deuxième place revient à Renault avec 1.826 unités écoulées en 2021 au cinquième mois de l’année 2021 contre 1.940 à la même période de l’année dernière, soit en baisse de 4,6%. La marque au losange a une part de marché de 13,9%. En troisième place, on retrouve Hyundai qui a vendu 956 véhicules particuliers au mois de mai 2021 contre 776 durant mai 2020, en hausse de 23,2%. La marque coréenne détient une part de marché de 7,28%. Peugeot arrive en quatrième position avec 862 ventes en mai 2021 contre 775 durant le mois de mai de l’année dernière. Ce qui représente une augmentation de 11,2%. La marque française a une part de marché de 6,56%. Elle est suivie par Opel qui a réalisé une croissance à trois chiffres (144,5%) avec 692 ventes (VP) au cinquième mois de l’année 2021 contre 283 immatriculations. Opel a une part de marché de 5,27%.

Premium

Sans grande surprise, le luxe reste dominé par les allemandes BMW, Audi et Mercedes qui occupent respectivement les trois premières places du podium. Dans ce sens, BMW est en première position avec 341 véhicules (VP) au mois de mai 2021 contre 203 ventes en mai 2020, en progression de 68%. La marque bavaroise détient une part de marché de 2,6%. En deuxième position, on retrouve Audi qui a enregistré 324 ventes au cinquième mois de 2021 contre 199 unités écoulées en mai 2020, en augmentation de 62,8%. La marque aux anneaux détient une part de marché de 2,47%. Enfin, Mercedes se classe troisième avec 236 immatriculations enregistrées au mois de mai 2021 contre 247 ventes au cinquième mois de l’année 2020, accusant une baisse de 4,5%. Mercedes dispose d’une part de marché de 1,8%.

Automobile : Hausse des exportations de 62,6% à fin avril 2021

Les exportations du secteur automobile se sont élevées à plus 29,52 milliards de dirhams (MMDH) au titre des quatre premiers mois de 2021, en croissance de 62,6% par rapport à fin avril 2020, selon l’Office des changes. Cette évolution s’explique par la hausse des ventes du segment de la construction de 71,9%, celles du segment du câblage (+50,4%) et de l’intérieur véhicules et sièges (43%), précise l’Office dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs d’avril 2021, notant que ces exportations sont supérieures à celles réalisées durant la même période en 2019.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *