Auto Expo : ça tourne à plein régime !

Auto Expo : ça tourne à plein régime !

Grosse affluence ce week-end à la 9ème édition du Salon Auto Expo. Une foule de chalands, de curieux, de passionnés, mais surtout de futurs acquéreurs de véhicules a envahi les stands. Tout ce beau monde guettait depuis des mois l’offre de l’année et attendait impatiemment l’arrivée du Salon de l’automobile, ce qui a eu pour effet de placer tout le marché du neuf automobile dans l’expectative en attendant l’Auto Expo. Aujourd’hui c’est chose faite, et en moins d’une semaine depuis sa journée d’inauguration par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le salon bat déjà son plein et semble avancer doucement vers le succès escompté.

Accélérateur de ventes…

Plus qu’un salon, c’est un véritable accélérateur pour les ventes automobiles ! Importateurs et distributeurs de marques le savent pertinemment et comprennent tout l’enjeu de l’événement, surtout après une année 2013 marquée par le recul des ventes de voitures neuves. C’est pourquoi les stands d’exposition rivalisent en accroches et en styles.

Ils ont été édifiés aux normes internationales, offrant des surfaces d’exposition plus grandes et plus ergonomiques. Les véhicules flambant neufs étincellent de tous leurs chromes et vernis. Les hôtesses arborent leurs plus beaux sourires. Musique, nouveautés, écrans LED géants, couleurs chatoyantes, véhicules parfois atypiques, slogans… tous les ingrédients sont là pour séduire et capter la foule.   

Éclectisme au menu…

Tous ont signé présent avec leurs lots de promotions tous azimuts. Importateurs, sociétés de location longue durée, concessionnaires motos, accessoiristes automobiles, sociétés de distribution de carburant, compagnies d’assurances, sociétés de financement… C’est une pléthore d’offres qui est mise sur le tapis. Les promotions sont légion et les ristournes sur les prix nombreuses. Les sociétés de financement rivalisent à coups de réductions des taux d’intérêt, d’échelonnages confortables de traites de remboursements et de diversification de formules de financement. Les assurances proposent des polices plus souples et mieux adaptées.

Plus d’une trentaine de modèles font pour la première fois leur apparition sur le marché national. Et les modèles exposés vont des plus originaux aux plus communs.  Il y en a pour tous les goûts et surtout pour toutes les bourses. Du gros SUV à la micro citadine, en passant par la familiale, la sportive ou le véhicule ultra premium, les offres s’adaptent à toutes les bourses et à tous les goûts.

L’espoir est au rendez-vous…

Serait-ce le début de la fin des vaches maigres pour les ventes automobiles ? Lors de l’édition précédente organisée du 18 au 27 mai 2012, près de 12.000 commandes avaient été enregistrées. Un volume qui avait alors pesé positivement sur le bilan final puisque le marché automobile national avait achevait l’année sur un record historique de  plus de 130.300 unités commercialisées.  «L’espoir est donc permis et rien n’empêche que l’exemple de 2012 se renouvelle encore une fois en 2014», indique-t-on auprès de l’Association des importateurs automobiles (Aivam), qui est aussi le grand organisateur du salon. En tout cas l’enjeu est de taille car la part du secteur automobile dans le PIB national reste très significative. Elle a atteint cette année  près de 2,3%. Elle crée plus de 13.000 emplois directs et plus de 116.000 indirects.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *