Automobile : A vos marques, prêts, achetez !

Automobile : A vos marques, prêts, achetez !

Le secteur s’apprête à terminer l’année sur une bonne note

Malgré un marché perturbé par une offre constructeur inconsistante du fait de la pénurie des semi-conducteurs, l’activité automobile au Maroc fait sa reprise progressivement en 2021. Une évolution positive qui s’explique par l’effet rattrapage suite à une année de quasi-arrêt, l’épargne ainsi que le retour du crédit gratuit.
Le premium revient à une tendance en hausse plus forte que le marché généraliste. Pour sa part, le SUV conforte sa place comme premier segment. Parallèlement, le marché des véhicules à énergie alternative passe à la vitesse supérieure avec l’entrée de nouveaux véhicules et l’offre de l’hybride de plus en plus croissante. Chaque fin d’année, les marques automobiles font leurs promos et proposent des offres exceptionnelles. Cette année ne fait pas exception.

Les concessionnaires rivalisent avec des offres à ne pas rater pour la fin de 2021. L’occasion de revenir sur les moments forts de ces douze derniers mois et décrypter la tendance du marché du neuf au Maroc. Comment se porte le marché de l’automobile en 2021 ? Quel a été l’impact de la pénurie des semi-conducteurs sur le secteur? Comment les marques assurent-elles leur approvisionnement ? La voiture propre a-t-elle de l’avenir au Maroc ? Quelles sont les nouveautés 2022 ? Quelles tendances se dessinent pour le marché automobile?… Autant de questions qui se posent avec acuité. Pour y répondre, Aujourd’hui Le Maroc a réalisé un spécial traitant des ces différents aspects et les perspectives futures aussi bien au niveau national que mondial. Modèles, marques, motorisations, prix, nouveautés… cette démarche comprend également quelques-unes des principales nouveautés de l’année 2021.

è Plus de 4 millions de véhicules en circulation

Le Maroc connaît une croissance du parc automobile d’année en année. Ainsi, plus de 4,55 millions de véhicules dont environ 3 millions de voitures de tourisme et plus de 1,22 million de véhicules utilitaires sont en circulation, selon les derniers chiffres à fin 2019 du HCP. Le reste, soit plus de 236.000, sont des motocycles. Par ville, Casablanca concentre le plus grand nombre de véhicules particuliers. En termes du poids des ventes par ville, la métropole est le principal marché pour l’automobile neuve au Maroc (39,6%), suivie de Rabat (11,6%) et Agadir (8,3%) devançant Marrakech (6,6%). Cette dernière étant fortement impactée par la crise de Covid-19.

Par segment, les SUV représentent une quote-part de 30,3%, suivis des citadines (24,9%) et des ludospaces (17,5%). Côté premium, il représente 9,5% du total des ventes VP au premier semestre 2021. Pour ce qui est des véhicules utilitaires légers (VUL), les pick-up constituent 44,3% du marché des ventes. En deuxième place, on retrouve les VAN (41,6%), suivis des minibus (14,2%). A noter qu’avec le secteur touristique toujours fortement touché par la crise sanitaire et en dépit de la bonne tenue du transport de personnel, le segment des minibus connaît un repli de 6,3% par rapport à 2019. Notons que le prix moyen d’un véhicule neuf en 2020 au Maroc est de 244.000 DH.

è Le Maroc «hub mondial» de l’automobile

On ne peut pas ouvrir le dossier de l’activité automobile sans parler de la partie industrielle qui a fait du Maroc un hub mondial du secteur. Après une année 2020 inédite pour l’industrie automobile, le secteur retrouve son tonus en 2021. Les exportations du secteur automobile s’élèvent à 66, 227 milliards DH contre 58,909 MMDH à fin octobre 2021, en croissance de 12,4%, soit une différence de 7,318 MMDH, à en croire les statistiques de l’Office des changes. Cette variation est induite par la hausse des ventes du segment de la construction, soit 21,6%. Ce qui représente une différence de 5,120 MDH et celles du segment du câblage (+1,7% ou +353 MDH). De son côté, le nombre de voitures de tourisme exportées affiche une hausse de 11,5% (276.407 voitures à fin octobre 2021 contre 247.996 à fin octobre 2020).

En tête des secteurs exportateurs, l’industrie automobile marocaine a réussi à maintenir sa position, malgré la pandémie, en réalisant un chiffre d’affaires de 72,18 milliards de dirhams (MMDH) en 2020. Cette activité a permis de créer 180.761 emplois, entre 2014 et septembre 2021, et d’atteindre une capacité annuelle de production installée de 700.000 véhicules par an. «Les objectifs initiaux du PAI, soit la création de 90.000 emplois et la production annuelle de 600.000 véhicules, ont été dépassés. Ces performances ont été réalisées dans le cadre du Plan d’accélération industrielle et les écosystèmes mis en place. Notons que la plateforme industrielle automobile exporte vers plus de 74 pays dans le monde, avec un taux d’intégration locale de 60%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *