Automobile : Casablanca recule de 6,8% par rapport à 2019

Automobile : Casablanca recule de 6,8%  par rapport à 2019

Le revenu des taxieurs a baissé et par conséquent, leur capacité d’investissement au niveau de l’avance pour pouvoir renouveler leurs taxis a reculé en 2021 par rapport à 2020.

Bien qu’elle soit le plus grand marché de l’automobile neuf au Maroc avec une quote-part de 39,2%, Casablanca connaît un recul de 6,8% en 2020 par rapport à 2019. Selon l’Aivam, cette baisse s’explique par deux phénomènes, d’abord le marché des loueurs qui suit la tendance du secteur touristique et qui a fait 10.000 véhicules de moins en 2021 par rapport à l’année «normale» 2019. De même, 2021 est la première année où la subvention des taxis n’est pas consommée en totalité. A en croire la même source, il s’avère que le revenu des taxieurs a baissé et par conséquent, leur capacité d’investissement au niveau de l’avance pour pouvoir renouveler leurs taxis a reculé en 2021 par rapport à 2020.

Ces deux effets combinés ont engendré cette régression du marché au niveau de la ville de Casablanca. Rabat arrive en deuxième place en termes de poids des ventes avec 11,8% comparé à 2019 enregistrant une croissance de 9,1%. Agadir continue sa progression depuis 2020 et devient la troisième ville au Maroc avec une part de marché de 8,1%, en hausse de 14,9% comparativement à 2019. Fortement impactée par la crise de la Covid, Marrakech se place quatrième avec une part de marché de 6,8% en 2021, soit en régression de 9,3% comparativement à la même période en 2019.

Dans ce classement, Tanger et Kenitra sortent du lot affichant des croissances à deux chiffres en 2021 sous l’impulsion des pôles industriels. Arrivée cinquième en termes de part de marché durant l’année écoulée (4,8%), la ville du détroit dévoile une hausse fulgurante de 46,6% par rapport à l’année 2019. Kénitra enregistre pour sa part une augmentation de 24,7% de croissance. Huitième dans le classement, elle détient une part de marché de 3,2% derrière Fès (4,1%) et Meknès (3,6%). Globalement par rapport à 2019, le marché de l’automobile marocain est en hausse de 5,7% en 2021, soit 175.360 véhicules neufs vendus.

Ce taux est encore plus important comparé à 2020 qui a été une année où le secteur était quasiment à l’arrêt (+31,5%). La progression des ventes est boostée par un effet rattrapage après une année 2020 difficile.
En revanche, au seul mois de décembre 2021 on notera que le marché de l’automobile au Maroc est en retrait de 15,89% avec 18.440 unités écoulées contre 21.925 durant le mois de décembre 2019. Par segment, les véhicules utilitaires légers progressent de 5,8% au mois de décembre 2021 comparé à la même date en 2019 alors que les véhicules particuliers sont en baisse de 17,79% durant le dernier mois de l’année 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *