Automobile : Près de 1 milliard DH injecté par Sumitomo et Yazaki

Automobile : Près de 1 milliard DH injecté par Sumitomo et Yazaki

4 nouvelles unités industrielles de production de faisceaux de câbles bientôt créées

L’industrie automobile marocaine continue de séduire les Japonais. Un investissement de près de 1 milliard DH vient d’être injecté dans le secteur avec une prévision de 8.300 nouveaux postes d’emploi. Deux protocoles d’accord ont été signés, mardi 12 janvier à Casablanca, concrétisant ainsi les ambitions de développement de deux grands acteurs japonais sur le territoire national. «Les entreprises japonaises sont nombreuses à s’installer au Maroc. Elles ont une vraie satisfaction de ce qu’elles font. Nous percevons une véritable volonté de développement de leurs activités dans notre pays», constate dans ce sens Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, en marge de la cérémonie de signature de conventions portant sur la création de 4 usines dans le secteur automobile.

Le ministre s’est dans ce sens félicité de ces nouvelles créations qui interviennent dans un contexte relativement complexe. Elles attestent, en effet, de la résilience de l’industrie marocaine et de la confiance en la plateforme de production nationale, dont la qualité, la performance et la diversité offrent d’excellentes perspectives d’avenir et de croissance aux leaders industriels mondiaux. «Le Maroc continue sur sa trajectoire de façon à ce que l’automobile qui est aujourd’hui le leader des exportations des secteurs industriels depuis déjà plus de 4 ans continue à se renforcer, à créer de l’emploi, à compléter les taux d’intégration et à rendre le Maroc encore plus compétitif dans le secteur automobile», apprend-on de Moulay Hafid Elalamy. Et de poursuivre : «Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc est en passe de devenir le hub automobile le plus compétitif au monde. Nous comptons poursuivre sur cette lancée en améliorant l’intégration profonde de nos écosystèmes et en décarbonant la production industrielle».

Les investissements actés portent sur la réalisation de nouvelles unités industrielles de production de faisceaux de câbles par les deux groupes japonais Sumitomo et Yazaki. S’agissant de Sumitomo, premier employeur privé au Maroc, l’opérateur prévoit la création de sa 5ème usine à Casablanca satisfaisant ainsi les besoins de ses clients FCA et CNH Global. Cet investissement, de l’ordre de 450 millions DH, générera à terme 2.000 emplois. Ils viendront ainsi s’ajouter aux 25.000 postes créés depuis l’installation de Sumitomo en 2001 au Maroc et ce à travers ses trois filiales : Sews MFZ, SEBN et Sews Cabind. Quant à Yazaki, l’industriel japonais étendra ses activités au Maroc à travers la création de trois nouvelles usines à Tanger, Kénitra et Meknès.

Un investissement qui nécessitera une enveloppe de l’ordre de 462 millions DH et permettra de créer 6.300 nouveaux emplois. Rappelons que Yazaki est présent au Maroc depuis 2000, à travers une usine à Tanger employant 4.650 personnes, deux autres à Kénitra employant un effectif de 4.200 personnes et une quatrième à Meknès employant 4.000 personnes. Il réalise un chiffre d’affaires annuel au Maroc de l’ordre de 5 milliards DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *