Automobile : Un retour de la croissance attendu en 2021

Automobile : Un retour de la croissance attendu en 2021

Après une année 2020 «éprouvante» pour le secteur avec environ -20%

Avec la crise sanitaire due au coronavirus, 2020 a été l’année de tous les bouleversements pour le secteur de l’automobile. Au Maroc, les ventes des voitures neuves se sont écroulées à environ -20% durant l’année qui vient de s’achever avec 133.308 véhicules écoulés contre 165.918 immatriculations enregistrées en 2019, selon le bilan du marché de l’automobile dévoilé par l’AIVAM, ce jeudi après-midi lors d’une visioconférence. Le marché des voitures neuves connaît cette régression après déjà une première baisse en 2019 avec -6,5%. On observera deux évolutions distinctes.

Ainsi, un taux de -21% a été enregistré pour le segment des véhicules de tourisme alors que le segment de l’utilitaire est en recul de -7,9% durant l’année 2020. Le segment VUL (véhicules utilitaires légers) est moins fortement touché grâce aux petits pick-up. Du côté de la composante taxi, elle s’est inscrite en baisse en 2019 du fait de l’arrêt des subventions pour les grands taxis comme les petits taxis. Le retour de cette subvention lui permet de se hisser à un niveau important d’immatriculations puisqu’elles ont évolué de 233% (7.130 unités). Il en ressort que le segment monospaces est en croissance grâce à la reprise de la subvention taxis. Le SUV continue à être le premier segment du marché. Ce dernier décroît moins que la moyenne. Au niveau des régions, c’est Tanger qui s’en sort le mieux avec -2% et Agadir devient 3ème pôle du pays. La plus forte baisse est relevée à Marrakech (-31%). Du côté du premium il sous-performe le marché général.

Concernant le marché des énergies alternatives, il est très marginal en l’absence de subventions franches et une feuille de route claire pour la mobilité durable, indique la même source. Le véhicule d’occasion accuse également le coup avec une baisse de -30% de mutations et -60% d’importation VO dénotant une consommation en retrait. Pour ce qui est du profil client, il gardera les mêmes caractéristiques excepté l’apport qui baisse légèrement du fait du recul du crédit gratuit et un rallongement de la durée du financement. S’agissant des perspectives, l’AIVAM prévoit un retour à la croissance pour le marché de l’automobile 2021 avec 150.000 ventes attendues. Pour les taxis, le maintien de subvention devrait garder la tendance actuelle au même niveau (7.000 véhicules courant 2021 dans ce segment). Enfin, 2021 devra également être marquée par la digitalisation de la relation client et administration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *