Automobile

BMW H2R : 302 km/h avec de l’hydrogène!

© D.R

L’événement a eu lieu au Mondial de Paris, le 23 septembre dernier, journée réservée à la presse internationale, soit deux jours avant l’ouverture du Salon au grand public : le P-dg du BMW Group était là en personne pour présenter, en avant-première mondiale le dernier prototype maison.
Plusieurs photographes et caméramen s’étaient alors tassés aux abords du stand de la marque à l’hélice, tous braquant leurs appareils vers un engin bizarroïde, qui le paraissait d’emblée sous le voile qui le recouvrait. Après le discours du P-dg, Helmut Panke, ce voile s’est enfin levé, laissant apparaître le concept H2R : un bolide à la ligne fuselée, aux formes futuristes et aux atours trahissant la touche de Chris Bangle (patron du design BM). Mais le plumage en valait nettement le ramage et l’inscription «BMW CleanEnergy» sur les flancs annonçait déjà la couleur.
Le H2R est donc un prototype de GT équipé d’un moteur à hydrogène, mais pas n’importe lequel. En effet, le H2R reprend le V12 de la Série 7 (la 760i), avec tous ses raffinements high-tech comme le Valvetronic (système de distribution sans papillons de gaz), mais retravaillé par toute l’intelligentsia du BMW Group.
Objectif : pouvoir fonctionner avec une combustion mélangeant air et hydrogène, mais aussi obtenir une compression accrue permettant une certaine force d’explosion. Il faut savoir, par exemple, que l’une des particularités d’un moteur à hydrogène réside dans ses «insuffleurs» qui sont placés dans les conduits d’admission du moteur et par lesquels le carburant transite, plutôt que d’être directement injecté dans les chambres de combustion, comme c’est le cas pour le V12 de série. Du coup, les «insuffleurs» de carburant ont été spécialement conçus et réalisés d’un matériau spécifique. Fort de des 232 ch de son bloc, le H2R a pu atteindre le 0 à 100 km/h en 6 secondes et la vitesse maxi de 302,4 km/h. Cette vitesse, jamais atteinte par un véhicule usant de ce type de carburant, est un record établi parmi 8 autres sur la piste d’essais BMW à Miramas en banlieue munichoise. Et avec de telles performances, le H2R est la voiture à hydrogène la plus rapide du monde ! Utilisé pour propulser les fusées, l’hydrogène est aussi une énergie dite «propre». Dès lors, le seuil de pollution du H2R est de 0, puisqu’il n’a comme rejet que de la vapeur d’eau. Il faut dire aussi qu’avec sa carrosserie en fibre de carbone renforcée de plastique, le H2R profite d’un poids très allégé, mais reste assez résistant. Le constructeur a même procédé à des crash-tests pour s’assurer du bon comportement des réservoirs d’hydrogène en cas de collision… Preuve que BMW compte sérieusement développer le moteur thermique à hydrogène pour une production commercialisable.
Bref, plus qu’une leçon de technologie (de pointe), les ingénieurs de BMW semblent, une fois de plus, avoir cloué le bec à leurs homologues de la marque à l’étoile.

Articles similaires

Automobile

L’équipementier MA France placé en liquidation judiciaire

Le tribunal de commerce de Bobigny a placé lundi en liquidation judiciaire...

Automobile

Mercedes-Benz : Arrêt du projet de plateforme pour l’électrique haut de gamme

Le constructeur allemand Mercedes-Benz va arrêter un projet de plateforme dédiée au...

AutomobileUne

Village auto CAC : Les prestigieuses marques de la Chérifienne font leur show

Ce grand événement automobile, lancé le 1er mai, permet aux visiteurs de...

AutomobileUne

Première édition réussie du concours de la Centricité Client

Stellantis Middle East and Africa vient de célébrer à Istanbul le succès...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus