BMW R Nine T: La puissance façon old school

BMW R Nine T: La puissance façon old school

Elle est puissante, authentique, racée mais surtout… sans carénage ! Et pour cause : elle est réservée aux puristes qui cherchent une moto simplifiée et épurée, comme à l’ancienne. La BMW R Nine T a été présentée à l’occasion de l’anniversaire «90 ans de BMW Motorrad». Arrivée dans nos contrées tout récemment encore, cette néo rétro premium a mis tout le monde d’accord, aussi bien les «vintagistes» que les progressistes, en faisant rimer le caractère original du bicylindre à plat, une technologie de freinage des plus modernes et le langage des formes de différentes époques de la moto.

Vieille école oui, mais ultramoderne…

Le cadre passager amovible permet de choisir entre une utilisation de la Nine T à deux ou en solo. Cette dernière rappelle intimement les premiers «café racer». La ligne d’échappement est montée à gauche avec silencieux double et variations possibles, soulignant davantage le concept de roadster classico-sportif. Sur la BMW R Nine T, une fourche télescopique inversée empruntée à l’hypersportive S 1000 RR se substitue au Telelever qui équipe habituellement les modèles boxer de BMW Motorrad.

Le guidage de la roue arrière est assuré par le monobras oscillant du type Paralever associé à un combiné ressort-amortisseur central. La Nine T arbore des roues à rayons dans le style des ancêtres historiques, avec des jantes à portée plate en alliage léger anodisées noir, des moyeux noirs en aluminium ainsi que des rayons en acier inoxydable. Associés aux disques de frein flottants d’un diamètre de 320 millimètres et à l’ABS BMW Motorrad, les étriers de frein monoblocs à 4 pistons à fixation radiale assurent des décélérations à toute épreuve.

Bicylindre à plat pour la motorisation

En plus de l’aspect « manufacture», la belle monture possède aussi un cœur à l’ancienne. La motorisation du roadster classique reprend le bloc bicylindre à plat, à l’instar de son aïeule : la toute première moto BMW de l’année 1923, la légendaire BMW R 32 ! Ainsi, la BMW R Nine T mise sur le moteur boxer presque centenaire (90 ans!), pour la qualité plébiscitée de son design notamment, mais aussi pour ses caractéristiques de couple et sa sonorité. La Nine T fait appel au refroidissement air-huile pour maintenir son 1170 cm3 à la température adéquate. Ce dernier débite 81 kW (110 ch) à 7 750 tr/min et développe un couple maximal de 119 Nm à 6 000 tr/min. En pratique, cela devrait déboucher sur une moto grisante qui invite autant à la balade sereine qu’à la virée sportive sur les routes de campagne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *