Bugatti passe sous le contrôle du croate Rimac

Bugatti passe sous le contrôle du croate Rimac

La société y afférente verra le jour au 4ème trimestre de l’année

La mythique marque de voitures Bugatti, détenue par Volkswagen, va passer sous le contrôle du jeune constructeur croate de «supercars» électriques Rimac, futur actionnaire majoritaire d’une coentreprise créée avec Porsche. L’annonce a été faite lundi par les deux fabricants de bolides de luxe. Mettant fin à plusieurs mois de spéculations autour de l’avenir de Bugatti, Rimac et Porsche (Volkswagen) ont fait part de leur alliance au sein d’une nouvelle entreprise, détenue à 55 % par le constructeur croate. Dans un communiqué conjoint, repris par l’Agence AFP, les deux parties indiquent que ce rapprochement a pour but de combiner «la forte expertise de Bugatti dans le domaine des hypercars avec la grande force d’innovation de Rimac dans le domaine prometteur de la mobilité électrique». Basée à Zagreb, la société baptisée Bugatti-Rimac devrait voir le jour au 4ème trimestre 2021.

Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. Surnommé par la presse l’«Elon Musk des Balkans», Mate Rimac, âgé de 33 ans, prendra la tête de la future entité. Porsche en sera actionnaire à 45%. Cette annonce intervient après une période de rumeurs sur une cession pure et simple de Bugatti à Rimac. Le fabricant des modèles Veyron et Chiron, qui comptent parmi les automobiles les plus chères et rapides au monde, restera finalement lié à l’univers Volkswagen. Il s’agit d’une reconnaissance du travail accompli par Mate Rimac et son équipe, devenus en quelques années l’un des leaders mondiaux des «supercars» électriques. Mate Rimac a fondé son entreprise en 2009 et emploie aujourd’hui plus de 1.000 personnes. «Rimac Automibili» a installé son usine à Sveta Nedelja, près de Zagreb, et fait le pari d’attirer les constructeur en Croatie plutôt que de délocaliser sa production. «Rimac Automobili a connu une croissance très rapide et l’entreprise commune lui permet de franchir un nouveau cap», s’est réjoui M. Rimac, cité dans le communiqué.

La nouvelle société sera en charge de gérer la délicate transition vers la mobilité électrique de Bugatti, chantier majeur de tous les constructeurs automobiles, et défi particulièrement risqué pour une marque symbole de vitesse et de puissance. Volkswagen avait racheté Bugatti en 1998. La marque fondée en 1909 par le constructeur italien Ettore Bugatti dispose toujours de son usine historique située à Moslheim, en Alsace (est de la France), fief du constructeur depuis l’origine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *