Dacia, la saga marocaine continue

Dacia, la saga marocaine continue

De nouveaux lancements en 2022 et des ambitions prometteuses à l’horizon 2025

Après un lancement réussi du nouveau Duster au Maroc, Dacia s’apprête à entamer une nouvelle étape de son développement au niveau national. Au printemps 2022, un nouveau véhicule fera son entrée dans le marché marocain. Il s’agit de la Spring dont le lancement marquera le démarrage de la commercialisation de la voiture électrique de Dacia au Royaume. L’annonce a été faite par Denis Le Vot, directeur des marques Dacia et Lada, lors d’un point de presse tenu la semaine dernière en marge de sa visite au Maroc. «La Spring a déjà trouvé son marché en Europe, je pense qu’elle va fonctionner au Maroc. C’est une vraie voiture au point de vue de l’habitabilité et du confort», souligne le responsable. Dans les détails, la Spring se caractérise par sa petite taille (950 kg) et son autonomie raisonnable (350 km). Quant au coût, il reste abordable se situant autour de 17.000 euros.

La Spring au Maroc a partir de mai 2022

La Spring illustre en effet l’orientation de la marque quant à la redéfinition de l’électrique. De même, son lancement en mai 2022 sur le territoire national reconfirme les ambitions de Dacia quant à la plateforme industrielle Maroc. Elle joue, selon M. Le Vot, un rôle central dans le dispositif commercial et industriel de la marque. Toute une stratégie est dans ce sens tracée pour renforcer l’ancrage du groupe et de la marque au niveau national. Pour ce faire, des engagements ambitieux ont été pris à l’horizon 2025. A l’instar de l’achat de 2,5 milliards d’euros de composants sur le sol marocain ou encore le lancement du «Bigster», un nouveau crossover du segment C. Des engagements qui vont de pair à la fois avec le développement de l’industrie et de la marque. «C’est un plafond vert de la marque Dacia que nous allons briser», indique M. Le Vot. Et de préciser que «Dacia va sur le plus gros segment d’Europe avec une plateforme, de nouvelles voitures et une solution technique appropriée».

Un important carnet de commandes pour la nouvelle Sandero

En termes de produits, la nouvelle Sandero connaît un franc succès en Europe. Un engouement qui confirme la capacité de Dacia à attirer les clients particuliers tout en restant une voiture essentielle avec la meilleure valeur. La même tendance est observée au niveau national. Le management de la marque atteste d’une forte demande pour ce nouveau modèle. Un portefeuille de commandes qui selon le directeur général de Dacia et Lada ancre cette plateforme dans le marché marocain. La rencontre de M. Le Vot avec la presse nationale a été une occasion pour mettre le point sur la dynamique commerciale de la marque au niveau national. Dans l’ensemble, le marché marocain se porte bien. Les tendances de fond ressortent positives.

Une tendance de fond positive

L’exercice 2021 a été amorcé sur une base très forte. Les indicateurs du premier semestre confirment cette tendance. Toutefois, la crise des composants observée actuellement aura un léger impact sur la trajectoire commerciale de Dacia. Un dérèglement au niveau de l’offre est relevé au moment où la demande continue sur son trend haussier. Le management de la marque indique être passé d’une période de forte croissance à une période de ralentissement. Il reste toutefois optimiste quant à la résolution de cette crise le plus vite possible pour plus de ressources permettant d’accompagner la croissance du marché.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *