De nouvelles solutions façonneront la mobilité de demain : Les 5 «mega trends» automobiles

De nouvelles solutions façonneront la mobilité de demain : Les 5 «mega trends» automobiles

Pour survire aux bouleversements actuels, les constructeurs mènent une quête perpétuelle vers l’innovation. Les entreprises historiques du secteur rivalisent pour séduire une clientèle de plus en plus exigeante. Parallèlement, le développement technologique permet le déploiement de nouvelles solutions de mobilité. Voici les grandes tendances qui ont émergé durant ces dernières années et qui façonneront le marché de l’automobile de demain.

L’autopartage


Durant ces dernières années, de nouveaux services se développent un peu partout dans le monde. L’autopartage connaît une croissance importante, notamment dans les pays les plus développés, poussant les constructeurs à produire des véhicules électriques destinés à cet usage. Cette offre de libre service rencontre déjà du succès. Ce concept prend place notamment dans les grandes villes. Il permet à un adhérent d’avoir accès à un véhicule automobile sans en être propriétaire en contrepartie de frais d’utilisation. Cette tendance permet de bénéficier des avantages de disposer d’une voiture sans en être propriétaire. L’utilisateur se trouve alors dispensé des frais d’acquisition, d’entretien, voire de stationnement. La démarche se fait grâce à une application mobile ou une plateforme en ligne. L’adhérent peut aussi récupérer la voiture dans un emplacement dans la ville et la rendre à l’endroit où il souhaite.

La transition énergétique


Les préoccupations environnementales sont désormais une priorité pour plusieurs pays dans le monde. A cet effet, les constructeurs s’orientent de plus en plus vers des véhicules électriques et hybrides plug-in. Ce choix stratégique vient répondre à l’exigence des pouvoirs publics, notamment en Europe, pour réduire le taux d’émission par kilomètre. Cette transition s’est accélérée avec la Covid-19 où on a vu des géants de l’industrie automobile affirmer leur passage progressif les années à venir à la production de voitures propres (y compris Volkswagen). Cela ne s’arrête pas là, les industriels du secteur automobile s’engagent dans la réduction de l’impact environnemental du processus de fabrication. Le recours aux énergies vertes et aux matières premières secondaires est devenu un enjeu majeur pour l’industrie automobile.

La voiture autonome


Ce qui était une fiction il y a quelques années est désormais une réalité. Equipée d’un système de pilotage automatique, la voiture autonome peut circuler sans intervention humaine dans des conditions de circulation réelles. Elle devrait améliorer les conditions de sécurité sur la route en réduisant le nombre d’accidents. Des géants de l’industrie tech comme Google ont déjà présenté leurs modèles. Les constructeurs ont développé des voitures autonomes (Audi, Nissan, PSA Peugeot Citroën, Mercedes-Benz, Tesla ou encore Toyota). Néanmoins pour assurer leur commercialisation, les législations doivent s’aligner à cette nouvelle innovation, notamment en définissant la responsabilité en cas d’accident. Les voitures autonomes n’arriveront que progressivement sur le marché mais la révolution est bien là.

La connectivité


La voiture connectée fait partie des grandes tendances du secteur automobile. Echange de données, choix du meilleur itinéraire, économie d’énergie, prédictivité de congestion trafic… autant d’éléments que la technologie mise en place dans le véhicule permet. Disposant d’interface afin d’échanger des informations avec des serveurs par Internet, la voiture connectée est déjà une réalité. L’objectif de cette technologie serait d’économiser du temps sur les déplacements et de réduire les émissions de polluants. Cette approche fait partie de l’évolution des villes intelligentes dans le monde. La voiture connectée est une partie centrale des nouveaux modèles de mobilité. Là aussi les constructeurs rivalisent pour assurer une meilleure connectivité des véhicules. L’enjeu serait aussi la protection des données personnelles des conducteurs.

La digitalisation


A l’instar des autres secteurs d’activité, la digitalisation bouleverse le monde de l’automobile, et ce à tous les niveaux. Cela s’est affirmé encore plus durant cette période de la Covid-19. Au niveau de la commercialisation des véhicules, les concessionnaires ont renforcé leur présence sur le digital pour être plus accessibles et visibles au public. De nouveaux services de vente à distance ont été développés. Comme de nombreuses marques l’ont déjà compris, la vente de véhicules, de pièces détachées et d’accessoires se fera bien plus rapidement puisqu’elle touchera le plus grand nombre de personnes. Les points de vente physiques restent limités alors que le digital permet de servir à plus grande échelle. Au niveau industriel, la transformation numérique crée de la valeur en optimisant les processus internes, notamment grâce à la recherche et développement.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *