Développement durable : Le leadership de Ford reconnu par le CDP

Développement durable : Le leadership de Ford reconnu par le CDP

Ford Motor Company a été reconnu pour son leadership en matière de développement durable par le CDP (Carbon Disclosure Project), s’assurant une place sur la prestigieuse «A-List» de l’organisation à but non lucratif pour sa lutte contre le changement climatique.

La protection du climat et la gestion de l’eau sont des éléments clés de l’approche globale de Ford en matière de durabilité à long terme et d’accompagnement de la transition vers une économie à faible émission de carbone. C’est la deuxième année consécutive que Ford, l’une des 270 entreprises mondiales figurant sur la «A-List», a été reconnue par le CDP pour ses efforts en matière de changement climatique. Ford a, également, reçu la notation A du CDP pour la réduction de sa consommation d’eau pendant six années consécutives – elle est une des 106 entreprises dans le monde à avoir remporté un tel prix pour la sécurité de l’eau.

«Nous faisons de réels progrès dans la réduction de notre impact sur la planète. Nos employés, nos clients et nos investisseurs attendent de nous que nous œuvrions davantage face au changement climatique et nous sommes à la hauteur du défi, car nous savons que ce qui est bon pour la planète est bon pour notre entreprise», souligne Bob Holycross, responsable du développement durable, de l’environnement et de la sécurité chez Ford.
Ford est le seul constructeur automobile américain à s’engager à réduire les émissions de CO2 conformément à l’accord de Paris sur le changement climatique. Au début de cette année l’entreprise a annoncé son intention d’atteindre la neutralité en carbone à l’échelle mondiale pas plus tard que 2050, tout en fixant des objectifs intermédiaires urgents pour lutter contre le changement climatique. Ford a également ouvert la voie en concluant un accord volontaire avec la Californie pour adopter des réductions significatives des émissions de gaz à effet de serre. Ford investira plus de 11.5 milliards de dollars dans les véhicules électriques jusqu’en 2022.

En 2017 Ford a atteint son objectif de réduire de 30% par véhicule produit les émissions de dioxyde de carbone globales de l’entreprise qui proviennent des opérations de fabrication d’ici 2025, huit ans plus tôt.
Depuis l’an 2000, l’entreprise s’est employée à la conservation de l’eau par le biais de son initiative mondiale sur l’eau et a réduit sa consommation opérationnelle de 70%, économisant ainsi plus de plus de 41,6 millions de m3. Ford continue d’incorporer des procédés et des technologies plus économes en eau, avec pour objectif à long terme de ne plus utiliser de l’eau potable dans la fabrication de ses véhicules.

Par exemple, l’entreprise utilise de l’eau non potable traitée en interne ainsi que de source externe à son usine de transmissions à Irapuato au Mexique. En Chine, des systèmes de recyclage des eaux usées ont été installés dans quatre usines d’assemblage. Et aux États Unis, les usines d’assemblage de Ford de Flat Rock Michigan et de Kansas City Missouri disposent de systèmes de recyclage et de réutilisation qui produisent des eaux usées traitées pour être utilisées dans leurs ateliers de peinture.


Depuis 2000, le rapport annuel sur le développement durable de Ford rend compte de l’approche de grande envergure de l’entreprise et ses réalisations importantes en matière de responsabilité sociale liée au changement climatique, à la conservation de l’eau et à la qualité de l’air, entre autres.
Pour en savoir plus sur la performance, les données et les rapports de Ford en matière de développement durable, veuillez visiter sustainability.ford.com

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *