AutomobileEntretien

Entretien avec Nikita Dirin, directeur d’inDrive Intercity «En décembre 2023, nos clients ont emprunté des trajets sur plus de 700 itinéraires»

Depuis son lancement au Maroc, inDrive est devenu l’un des services les plus prisés en termes de covoiturage et de transport en commun. Face à ce succès, les artisans de cette application prospectent de nouvelles perspectives au niveau national. Nikita Diri, directeur d’inDrinve Intercity, a été de passage au Maroc. Une visite durant laquelle le responsable a livré un aperçu des stratégies d’inDrive, les défis à surmonter ainsi que les impacts de cette solution sur la mobilité urbaine au Royaume.

ALM : Quel est le modèle d’affaires d’inDrive et en quoi diffère-t-il des autres services de covoiturage et de voyage ?
Nikita Dirin : Le modèle d’affaires d’inDrive est unique et basé sur des négociations de prix directes entre passagers et conducteurs. Sur notre plateforme, l’utilisateur peut fixer le prix du trajet, puis le conducteur accepte ou rejette le prix proposé ou suggère son propre tarif. Cette approche est juste et transparente pour tous les participants. L’utilisateur et le conducteur sont ceux qui déterminent le prix final et nous n’intervenons pas dans ce processus. Cela garantit également une transparence des prix pour les utilisateurs, tant pour les trajets en ville qu’interurbains, ils savent toujours combien ils doivent payer avant le trajet car le passager et le conducteur ont convenu du prix à l’avance. Cela minimise les possibilités d’arnaques ou de jeu déloyal, surtout pour les touristes qui peuvent ne pas connaître les repères de prix.

Quels sont les principaux défis pour inDrive City to City dans le pays ?
L’un de nos principaux défis au Maroc est la sensibilisation de notre public cible mais aussi de la communauté plus large. Nous recherchons constamment les moyens les plus efficaces pour atteindre nos utilisateurs potentiels.
Nous sommes également ouverts à la collaboration avec des organisations de voyage locales et des opérateurs de transport pour tester de tels projets, comme par exemple la promotion croisée ou l’intégration de services potentiels. Nous contactons proactivement les entreprises, que nous croyons être un bon partenariat. Un autre défi est le prix. Étant donné que les trajets privés entre villes sont assez coûteux, il est essentiel d’équilibrer les prix pour qu’ils soient attractifs à la fois pour les conducteurs et les clients.

Que propose actuellement inDrive pour améliorer la mobilité urbaine au Maroc ?
inDrive est actuellement en train d’étendre l’espace géographique de ses services au Maroc. En 2023, nous avons lancé le service dans trois nouvelles villes et actuellement, nous opérons dans neuf villes marocaines avec le covoiturage (où vous pouvez trouver une voiture pour de courts trajets), City to City (pour les longs trajets ou interurbains) et Freight (où vous pouvez trouver un camion pour transporter des charges lourdes). inDrive soutient activement les communautés locales de conducteurs en lançant divers concours qui encouragent des milliers de conducteurs à rejoindre notre plateforme et à gagner de l’argent avec nous. Être l’application de covoiturage la plus téléchargée au Maroc nous impose une grande responsabilité car nous nous engageons à améliorer la qualité des services et à les étendre. Nous nous concentrons sur plusieurs facteurs comme les mesures de sécurité, les améliorations de la qualité du service et l’assurance du nombre de conducteurs nécessaire. Ceci est crucial pour la fourniture d’un bon service à nos utilisateurs.

Dans combien de villes le service interurbain opère-t-il ?
En décembre 2023, nous avions plus de 80 villes avec au moins une commande de trajet entre passager et conducteur. À l’heure actuelle, nous opérons déjà dans toutes les plus grandes villes comme Casablanca, Rabat, Fès, Salé, Marrakech, Agadir, Tanger, Meknès, tout en gagnant du terrain dans les villes de 100 à 400 mille habitants. Bien que le nombre de villes soit important, il est tout aussi important de penser à notre entreprise en termes d’itinéraires. En décembre 2023, nos clients ont emprunté des trajets sur plus de 700 itinéraires.

Prévoyez-vous de vous étendre à d’autres villes ?
Nous prévoyons une forte croissance des voyages interurbains en été et travaillons à fournir une expérience décente aux passagers sur les itinéraires estivaux. Ainsi, chaque Marocain ou visiteur du pays intéressé, par exemple, par un voyage entre Tanger et Tétouan, ou désirant visiter Chefchaouen, pourrait trouver un trajet confortable.

Dans quelles villes la demande pour les trajets interurbains est-elle la plus élevée ?
La demande pour les trajets interurbains est généralement liée à la taille de la ville, au volume d’activités commerciales et touristiques et au nombre de villes satellites. Par exemple, nous avons reçu près de 30.000 commandes de passagers à Casablanca en décembre 2023, voyageant à travers le pays dans différentes directions : vers Rabat, Marrakech, Agadir. La manière dont les gens préfèrent voyager dépend de la distance du trajet, de l’urgence, de la disponibilité des options de voyage, des exigences de confort et du prix.

Y a-t-il une spécificité dans la manière et les lieux où les Marocains préfèrent voyager ?
En parlant du Maroc en général, les gens ont tendance à voyager en train entre les villes, cependant, des trains rapides et confortables ne sont pas disponibles sur tous les itinéraires dans le pays.
Lors de notre récent voyage au Maroc, nous avons testé toutes sortes d’options de voyage interurbain, y compris les trains réguliers et rapides, les bus et les taxis – pour mieux comprendre ce que les Marocains ont à choisir. C’est une expérience très précieuse car nous avons constaté que inDrive City to City peut être une alternative solide en termes de confort et de vitesse. Pour nos clients, le confort et la flexibilité dans leur liberté de voyage sont les facteurs clés dans le choix de inDrive City to City. Ils préfèrent ne pas être contraints par les horaires établis par les compagnies de train et de bus, mais construire leur propre emploi du temps avec un grand confort et à des tarifs justes.

Quels sont vos plans pour 2024 pour inDrive City to City – en termes de croissance ou de changements de produit ?
Nous avons des plans ambitieux pour multiplier notre activité plusieurs fois en 2024. Lors de notre voyage au Maroc, nous avons également interviewé des passagers et des conducteurs pour définir nos priorités. Nous sommes une entreprise axée sur les personnes, c’est pourquoi il est si important de recueillir des retours d’expérience sur le terrain, de la part des personnes utilisant régulièrement notre application. En ce qui concerne le produit, nous nous efforçons de rendre notre service encore plus confortable et équilibrer les avantages pour les deux parties de notre place de marché -passagers et conducteurs.
La mise en relation de nos clients avec les conducteurs dépend beaucoup de notre moteur géographique. Récemment, nous avons introduit une carte mise à jour pour les conducteurs qui améliore des problèmes tels que la proximité avec les clients. Nous prévoyons également d’investir dans l’amélioration du flux de commandes pour les conducteurs, par exemple en aidant les conducteurs à trouver des commandes afin qu’ils puissent revenir de destinations éloignées sans gaspiller de carburant et de temps sans passagers et sans gains. Du côté des passagers, nous allons rendre le service plus visible pour le public potentiel et trouver plus d’opportunités pour attirer de nouveaux utilisateurs. Nous voulons offrir une expérience plus fluide aux clients dans la commande de trajets aller-retour avec City to City.

Articles similaires

Automobile

Bamotors Maroc et FastVolt s’associent

Conscient de l’importance des bornes de recharge pour le développement des véhicules...

Automobile

Un chiffre d’affaires de 189,5 milliards d’euros

Le groupe automobile renouvelle son engagement d’atteindre une marge opérationnelle courante minimum...

AutomobileUne

La nouvelle Opel Corsa allie audace et polyvalence

La nouvelle Opel Corsa fait son entrée sur le marché marocain. Disponible...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux