Europe : Les ventes d’automobiles plongent en 2020 à cause de la Covid-19

Europe : Les ventes d’automobiles plongent en 2020 à cause de la Covid-19

Les ventes de voitures ont connu en Europe une chute «sans précédent» au cours d’une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19, tombant à moins de dix millions de véhicules, ont indiqué mardi les constructeurs.

«Le marché des voitures particulières s’est effondré de 23,7%, à 9.942.509 véhicules, sous l’effet de la pandémie», soit 3 millions de moins qu’en 2019, a indiqué l’association des constructeurs européens (ACEA) dans un communiqué. C’est le chiffre le plus bas constaté depuis le début de la série statistique en 1990, plus bas que 2013 et 1993, des années déjà noires pour l’industrie automobile.

C’est aussi une dure chute par rapport aux autres grands marchés : la Chine, premier marché mondial, a constaté une baisse de seulement 1,9% sur un an, à 25,3 millions de véhicules, les ventes s’étant redressées à partir du printemps.Les Etats-Unis prévoient une baisse de 15,3%, à 14,4 millions de véhicules, selon une estimation du cabinet Cox Automotive en décembre. «Les mesures prises contre la pandémie – y compris des confinements stricts et d’autres restrictions tout au long de l’année – ont eu un impact sans précédent sur les ventes de voitures dans l’Union», souligne l’ACEA.Les ventes de voitures ont connu en Europe une chute «sans précédent» au cours d’une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19, tombant à moins de dix millions de véhicules, ont indiqué mardi les constructeurs. «Le marché des voitures particulières s’est effondré de 23,7%, à 9.942.509 véhicules, sous l’effet de la pandémie», soit 3 millions de moins qu’en 2019, a indiqué l’association des constructeurs européens (ACEA) dans un communiqué. C’est le chiffre le plus bas constaté depuis le début de la série statistique en 1990, plus bas que 2013 et 1993, des années déjà noires pour l’industrie automobile.

C’est aussi une dure chute par rapport aux autres grands marchés : la Chine, premier marché mondial, a constaté une baisse de seulement 1,9% sur un an, à 25,3 millions de véhicules, les ventes s’étant redressées à partir du printemps.Les Etats-Unis prévoient une baisse de 15,3%, à 14,4 millions de véhicules, selon une estimation du cabinet Cox Automotive en décembre. «Les mesures prises contre la pandémie – y compris des confinements stricts et d’autres restrictions tout au long de l’année – ont eu un impact sans précédent sur les ventes de voitures dans l’Union», souligne l’ACEA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *