Fabriqués pour la première fois sur le site tangérois : Renault Express et Renault Express Van commercialisés à partir du 10 juin

Fabriqués pour la première fois sur le site tangérois  : Renault Express et Renault Express Van commercialisés à partir du 10 juin

L’usine Renault de Tanger dévoile ses nouveau-nés. Renault Express et Renault Express Van ont été exposés au grand public lors d’une conférence de presse tenue, mardi 18 mai 2021, sur le site tangérois en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

Les deux véhicules seront commercialisés dans tout le réseau Renault à partir du 10 juin 2021 au moment où les précommandes seront ouvertes dès le 1er juin. Ces deux nouveaux modèles se veulent une première pour cette usine qui a transformé son outil industriel pour relever ce défi. Une offre qui vient, en effet, soutenir la position du secteur automobile marocain comme étant premier secteur exportateur du Royaume depuis 2014. «La fabrication au Maroc pour la première fois de deux nouveaux modèles de véhicule de la marque Renault atteste de la compétitivité de l’usine de Tanger, de la confiance en la plate-forme industrielle automobile marocaine et de la qualité de notre partenariat avec le Groupe», s’exprime dans ce sens Moulay Hafid Elalamy.

Le ministre a par ailleurs souligné que «cet important projet, qui a été développé lors de la période de confinement grâce au soutien de SM le Roi Mohammed VI et qui a nécessité l’intégration de processus technologiques intelligents, s’inscrit parfaitement aux objectifs du Plan d’accélération industrielle visant la montée en gamme et en compétences du secteur automobile marocain». Et de préciser que «les partenaires sociaux sont un maillon indissociable de la chaîne de développement de notre industrie et de son positionnement en tant que destination mondiale incontournable». Le lancement de ces deux nouveaux modèles a également été l’occasion de signer la convention collective de l’usine de Tanger entre la direction générale de l’usine et l’Union marocaine du travail (UMT) témoignant ainsi du bon climat social du site.

Trois questions à Mohamed Bachiri Directeur général de l’usine Renault de Tanger

ALM : Est-ce que le lancement sur le marché des Nouveaux Renault Express et Express Van fait partie des objectifs de l’usine Renault de Tanger d’être n°1 mondialement à l’horizon 2024 ?

Mohamed Bachiri : Nous venons en présence du ministre de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, les autorités locales et institutionnels et le secteur privé, de dévoiler les nouveaux modèles Renault Express, fabriqués pour la première fois dans l’usine de Tanger. C’est une étape très importante, car nous sommes en train de les commercialiser au niveau du Maroc et aussi de les exporter vers plusieurs pays. Nous avons profité aussi de cette occasion pour signer la convention collective de l’usine de Tanger entre la Direction générale de l’usine et l’Union marocaine du travail (UMT), permettant de consolider et asseoir le dialogue social au niveau de l’usine. Quand on est dans une unité industrielle de 9.000 salariés, l’enjeu et le dialogue social y sont fondamentaux. Nous travaillons, par ailleurs, depuis quelques mois avec l’objectif de faire de Renault Tanger le numéro 1 de toutes les usines du Groupe au niveau mondial en 2024. Nous avons défini un projet avec un plan d’action que nous sommes en train de déployer auprès de l’ensemble de nos équipes pour atteindre cet objectif. C’est sûr, vu le potentiel de l’usine en termes de qualité des ressources humaines, que nous allons faire rayonner le drapeau marocain au niveau international.

Comment avez-vous pu poursuivre vos engagements et objectifs en ces temps de pandémie ?

Nous avons été touchés, comme tous les secteurs, par la crise sanitaire. Nous avons mis en place un plan d’action sur lequel nous avons travaillé, dès le mois de mars 2020. Celui-ci répond à un double objectif : d’abord respecter les consignes sanitaires de l’Etat et du ministère de la santé et les standards du Groupe pour faire face à cette crise sanitaire. Notre priorité est la préservation et la protection de nos collaborateurs aussi bien à Tanger qu’à Casablanca. Ce qui nous a permis avec cette rigueur de l’application des consignes de continuer notre activité en limitant au maximum l’impact de cette crise.

Quel est l’état d’avancement de votre projet d’atteindre le taux d’intégration de 65% en 2023 ?

Comme il a été annoncé par le ministre de l’industrie et les équipes de Renault, le Groupe vient de dépasser 60% de taux d’intégration locale. Et nous sommes sur la bonne trajectoire pour accélérer le rythme et pouvoir atteindre l’objectif de 65% en 2023.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *