Fiat Chrysler négocie un crédit de 6,3 milliards € garanti par l’Etat italien

Fiat Chrysler négocie un crédit de 6,3 milliards € garanti par l’Etat italien

Le constructeur automobile Fiat Chrysler (FCA) négocie un prêt bancaire de 6,3 milliards d’euros, garanti par l’Etat italien, pour l’aider à traverser la crise et soutenir au-delà l’ensemble de la filière automobile en Italie, où une partie de la classe politique réclame des contreparties à cette aide publique.

«Des discussions ont été entamées avec Intesa Sanpaolo, premier groupe bancaire italien, pour une facilité de crédit de trois ans», indique un communiqué du groupe. FCA Italie est également «en pourparlers avec le gouvernement pour obtenir une garantie de la Sace, l’agence italienne de crédit à l’exportation», explique le texte. L’objectif est de «financer les activités de FCA en Italie et d’apporter un soutien supplémentaire à quelque 10.000 petites et moyennes entreprises de la chaîne d’approvisionnement automobile».
«En vertu du décret sur les liquidités du gouvernement italien (adopté en avril pour soutenir l’économie face à la pandémie de coronavirus), le montant total de ce crédit peut être équivalent à 25% du chiffre d’affaires consolidé des entités industrielles de FCA en Italie, soit jusqu’à 6,3 milliards d’euros», précise le constructeur italo-américain.

Fiat Chrysler emploie en Italie près de 55.000 salariés dans ses 16 usines et 26 sites dédiés. Le groupe affirme travailler avec 5.500 sous-traitants dans la péninsule, pour près de 200.000 emplois.

Secteur clé de l’économie italienne, comptant pour 6,2% du PIB national, l’automobile a été touchée de plein fouet par l’épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 31.000 morts dans la péninsule, pays le plus endeuillé en Europe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *