Groupe Renault : 11,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2019

Groupe Renault : 11,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2019

Il enregistre une baisse de 4,4% dans un marché mondial en recul de 3,2%

Le Groupe s’attend à un marché automobile mondial qui devrait connaître une diminution de l’ordre de 4% comparativement à 2018 (contre une baisse de l’ordre de 3% prévue précédemment).

Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 11.296 millions d’euros sur le 3ème trimestre (-1,6%). C’est ce qu’a annoncé le constructeur récemment précisant qu’il a vendu 852.198 véhicules au cours de cette période. Il enregistre une baisse de 4,4% dans un marché mondial en recul de 3,2%. Le chiffre d’affaires de l’automobile hors Avtovaz s’établit à 9.662 millions d’euros, en recul de 3,9%. «Les ventes aux partenaires ont impacté le chiffre d’affaires pour -5,5 points, en raison de la baisse de la production pour Nissan et Daimler, de la fermeture du marché iranien depuis août 2018 et du déclin de la demande de moteurs diesel en Europe», précise le Groupe. Pour ce qui est du financement des ventes (RCI Banque), l’entreprise réalise un chiffre d’affaires de 843 millions d’euros au troisième trimestre, en augmentation de 5,4% par rapport à 2018. Du côté de la contribution d’Avtovaz au chiffre d’affaires du Groupe, celui-ci s’établit à 791 millions d’euros sur le trimestre, en hausse de 26,2%, après prise en compte d’un effet change positif de 59 millions d’euros. «En Afrique, Moyen-Orient et Inde Pacifique en excluant l’Iran, la part de marché progresse de 0,1 point. Les volumes de ventes dans la région sont impactés par la baisse de ses principaux marchés. En Inde, la part de marché croît de 0,5 point, grâce au lancement réussi de Triber. Les ventes sont en baisse de 7,8% sur un marché en chute de 27,4%», explique l’entreprise ajoutant que le succès de QM6 se fait ressentir en Corée du Sud où le Groupe enregistre une hausse de 11,5% de ses ventes dans un marché en baisse de 1,7%.

Sur le continent européen, l’entreprise affiche une diminution de ses ventes de 3,4% dans un marché en hausse de 2,4%. «Cette baisse s’explique partiellement par une base de comparaison élevée liée à l’introduction du WLTP pour les véhicules particuliers en septembre 2018 et par l’attente de la pleine disponibilité de la nouvelle Clio en Europe», indique le Groupe. En termes de perspectives 2019, le Groupe s’attend à un marché automobile mondial qui devrait connaître une diminution de l’ordre de 4% comparativement à 2018 (contre une baisse de l’ordre de 3% prévue précédemment).

Du côté du marché européen, celui-ci devrait connaître une variation de 0 à -1% (contre stable précédemment), indique le constructeur ajoutant que le marché russe devrait par ailleurs enregistrer une baisse de l’ordre de 3% (contre -2 à -3% précédemment). Sur le continent américain, le marché brésilien devrait s’améliorer d’environ 7% (contre une hausse de l’ordre de +8% précédemment). Enfin, le Groupe a précisé que le 17 octobre 2019, il a révisé sa guidance.

Ainsi, le chiffre d’affaires publié du Groupe devrait être en baisse de 3 à 4% et la marge opérationnelle du Groupe Renault devrait être de l’ordre de 5%. Par ailleurs, le free cash-flow opérationnel de l’automobile devrait être positif au second semestre mais sans garantir qu’il le sera pour l’année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *