Honda Civic Tourer : Un break avec beaucoup de coffre !

Honda Civic Tourer : Un break avec beaucoup de coffre !

Une Honda Civic en mode break ?

Cela ne s’était pas vu depuis des années déjà. Aujourd’hui, la Civic Tourer renoue avec ce type de carrosserie et revendique plus que jamais sa vocation de familiale. Dévoilée au dernier Salon Auto Expo, elle a fait chavirer bien des cœurs. Partant du même empattement que celui de la Civic 5 portes (2.595 mm), la déclinaison break s’allonge de 235 mm greffés sur le porte-à-faux arrière. En voyant ses mensurations sensiblement modifiées, la belle frise presque le segment supérieur avec une longueur totale de 4,35 m.

Un coffre de déménageur !

Si la Civic était déjà originale dans ses formes acérées, le design du break ne laisse pas indifférent. Le toit est plus haut avec une partie arrière totalement redessinée. Quand on la regarde, on sait d’emblée qu’il y aura de l’espace à bord. Mais on ne se doute pas que c’est grâce à un agencement original du réservoir d’essence que le record de capacité pour le coffre de la Civic Tourer a été obtenu. Si le réservoir d’essence est traditionnellement situé à l’arrière du véhicule, il ne l’est pas sur le Tourer puisqu’il passe sous les sièges avant ! Ce qui permet de faire bondir la capacité de la malle arrière de 503 l à 624 l (dont 117 l uniquement sous le plancher). Et ce n’est pas tout. Le dossier de la banquette arrière se replie sur l’assise qui descend intégralement dans le plancher conférant davantage de décimètres cubes de volume. La soute devient alors celle d’un cargo avec, au total, 1668 l de volume de chargement, meilleur que certains monospaces !
 
Familialement votre !

De fait, si la déclinaison break de la Civic peut emmener toute la famille sans se formaliser pour ses bagages, c’est qu’elle se reconnaît avant tout comme… une familiale ! Pour ce faire, la grande compacte peut compter sur son récent 1.6 l turbodiesel de 120 ch, performant et sobre. Il est, en effet, difficile d’égaler les 3,6 l/100 km officiels. La version Executive permet par ailleurs d’accéder à l’amortissement arrière piloté.

Un système qui permet de contrôler le débit d’huile des amortisseurs arrière par des clapets commandés électriquement en fonction des mouvements du châssis, calculé à partir de capteurs de roulis, de lacets et de tangages. N’agissant pas sur les ressorts, ce système permet surtout de limiter le pompage en charge et de maintenir une assiette constante. Pour le reste, les habitués de l’environnement parfois très futuriste de Honda ne seront pas déroutés par le tableau de bord sur deux niveaux ou les nombreuses commandes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *