Automobile

Industrie automobile / Africains : Clients, concurrents ou partenaires ?

D’aucuns dénonçaient les prémices d’une potentielle concurrence africaine sur le terrain de l’industrie automobile, très convoité par le Maroc. Une situation qui n’échappe guère à l’œil vigilant de l’Association marocaine des industries et du commerce automobile (Amica).

Pour son président, Hakim Abdelmoumen, «il est temps que le Maroc prenne en considération cette concurrence africaine». Et d’ajouter que le Maroc devrait commencer à développer des partenariats dans le continent.

«Les Africains ne resteront pas éternellement des clients, mais deviendront bientôt des concurrents à part entière. C’est pourquoi il faut envisager de travailler main dans la main avec eux comme on le fait déjà pour d’autres secteurs, et l’industrie automobile n’échappe guère à la règle».

Articles similaires

Automobile

Bamotors Maroc et FastVolt s’associent

Conscient de l’importance des bornes de recharge pour le développement des véhicules...

Automobile

Un chiffre d’affaires de 189,5 milliards d’euros

Le groupe automobile renouvelle son engagement d’atteindre une marge opérationnelle courante minimum...

AutomobileUne

La nouvelle Opel Corsa allie audace et polyvalence

La nouvelle Opel Corsa fait son entrée sur le marché marocain. Disponible...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux