Journée mondiale de l’eau : Pleins feux sur les efforts de Ford

Journée mondiale de l’eau : Pleins feux  sur les efforts de Ford

La marque aspire à réduire à zéro l’utilisation de l’eau douce dans ses usines

Pleins feux à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau sur les efforts de Ford pour consommer zéro litre d’eau potable pour ses besoins industriels. Ainsi, le constructeur automobile vient de faire part dans un communiqué que cela fait deux décennies déjà qu’il a entrepris de réduire sa consommation d’eau à usage industriel d’environ 72%. Et en 2013, Ford était parvenu à économiser plus de 10 milliards de gallons d’eau, équivalait, à peu près, à 15 000 piscines olympiques ou à plus de 3 heures et 40 minutes de débit d’eau enregistré au niveau des chutes du Niagara. «Certaines des usines de fabrication de Ford à travers le monde se trouvent au sein de zones géographiques sujettes aux stress hydriques.

Cela signifie qu’il est de notre responsabilité d’agir avec conscience afin de protéger l’eau qui représente l’une de nos ressources les plus vitales», a affirmé Caro Hosier, directeur du développement durable, de l’environnement et de l’ingénierie de la sécurité de Ford International Markets Group, faisant remarquer que malgré les progrès exceptionnels qu’elle a déjà réussi à réaliser dans le domaine de la conservation de l’eau, «Ford continue toujours autant à rechercher de nouveaux moyens innovants et plus efficaces dans le but d’atteindre son objectif à long terme d’utiliser zéro litre d’eau potable pour ses besoins industriels».
Par ailleurs et pour réaffirmer ses objectifs environnementaux, Ford a voulu faire de cette journée mondiale de l’eau une meilleure occasion permettant de sensibiliser l’opinion publique quant à la situation des 2,2 milliards de personnes dans le monde qui n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Dans ce contexte et malgré d’importants résultats réalisés au niveau de ses usines, la marque automobile a cherché à faire encore plus, en se fixant cette fois un objectif particulièrement ambitieux à long terme : celui de parvenir à réduire sa consommation industrielle en eau douce à zéro litre. «Cet objectif demeure toujours dans la ligne de mire de Ford», selon les responsables de la marque automobile.


L’entreprise a déjà entrepris, à ce jour, plusieurs mesures importantes destinées à garantir que l’utilisation d’eau douce au niveau de ses installations soit uniquement réservée à la consommation humaine. Le Global Technology and Business Centre (GTBC) de Ford- qui avait ouvert ses portes à Chennai (Inde) en 2019- a obtenu, dès son inauguration, la prestigieuse certification Platine qui permet de distinguer les bâtiments écologiques et durables. «Ce certificat, qui est reconnu mondialement, tient non seulement compte de la capacité de la structure à permettre une réduction drastique des niveaux de consommation en eau et en énergie (énergies renouvelables), mais également de la conception durable du bâtiment, de son architecture respectueuse de l’écologie, de sa capacité à encourager l’innovation et le respect de l’environnement, et de la durabilité de ses matériaux de construction», explique-t-on.


Notons que Ford, en tant que marque automobile soucieuse des nombreux défis auxquels est confrontée la planète (stress hydriques, sécheresses saisonnières, pénuries d’eau permanentes ou ponctuelles,…), a tenu à adopter, au niveau de ses différents sites de fabrication, diverses approches destinées à réduire, à réutiliser et à recycler l’eau douce, mais aussi à identifier d’autres sources d’eau alternatives. D’autant plus que même les régions les plus riches en eau «peuvent parfois être confrontées à des pénuries d’eau», souligne-t-on.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *