AutomobileUne

La Bugatti Bolide : Une hypersportive sans faille sur la piste

© D.R

La Bugatti Bolide incarne ce qui se fait de mieux en termes de performances sur piste. Cet hypercar est le fruit d’une longue tradition du sport automobile de Bugatti.

 

La Bolide performe sur la piste. Cette hypersportive rompt avec la norme pour se tourner vers un tout autre mode de conduite, encore jamais exploré par Bugatti au cours de son histoire moderne. Emilio Scervo, Chief Technology Officer chez Bugatti Rimac, explique : «Le développement de la Bolide a donné à la marque une orientation nouvelle, et pourtant familière. Son ADN de course illustre non seulement notre engagement et nos capacités inébranlables à offrir des performances automobiles de haut niveau, mais il résonne également avec notre tradition du sport automobile. Les résultats de ce projet témoignent à la fois de nos prouesses en ingénierie, de notre savoir-faire et de notre héritage en course automobile – et nous en sommes extrêmement fiers». Pour le constructeur, au-delà de la vitesse, chaque aspect du véhicule est minutieusement réfléchi pour dominer sur le circuit. «Car la Bolide ne se limite pas à des temps au tour incroyables, elle est aussi synonyme d’accessibilité. Si ses performances sont extraordinaires, elle reste à la portée de tous, même de ceux qui ne sont pas rompus à l’exercice de la course. En quête de perfection, les ingénieurs de Bugatti ont conçu une hypersportive destinée au circuit qui invite les pilotes à explorer leurs limites», indique la même source. Dans ce sens, Bugatti a misé sur une technologie de pointe et s’est appuyée sur son héritage en termes de sport automobile, ainsi que sur les conseils d’Andy Wallace, Pilote officiel Bugatti et détenteur de la prestigieuse Triple Couronne. A cet égard Andy Wallace, pilote officiel Bugatti, souligne : «Rien dans cette Bugatti n’est comparable à ce que j’ai pu conduire jusqu’à présent. Repousser les limites d’un véhicule n’est jamais chose aisée, mais même au maximum de ses capacités, la Bugatti Bolide reste remarquablement facile à manier. Peu de personnes pensent que c’est possible qu’une hypersportive offre une telle capacité et une telle déportance. J’ai eu moi-même beaucoup de mal à y croire après mon premier essai au volant de la Bolide». La firme dévoile qu’au cœur des performances de la Bolide se trouvent plusieurs technologies d’avant-garde présentes pour la première fois sur un modèle Bugatti, ainsi que des équipements qui ne sont généralement pas proposés sur une voiture de course, tels que les systèmes ABS et ESP. « Réduite à l’essentiel autour du légendaire moteur W16 turbocompressé de 8,0 litres et 1.600 PS de Bugatti, la Bolide se distingue par une monocoque de pointe ultra-légère, fabriquée à partir de composite de fibre de carbone de la plus haute qualité. Cette structure innovante, développée en collaboration avec le spécialiste italien Dallara, est conçue pour répondre aux mêmes réglementations LMH et LMDh imposées aux véhicules de course du Mans par la Fédération internationale de l’automobile (FIA)», relève la même source. Et de préciser : « Une position assise, nouvelle pour Bugatti – plus inclinée vers l’arrière du véhicule, ce qui permet aux talons du pilote d’être légèrement surélevés et au copilote d’être orienté de manière optimale vers l’avant de la Bolide – reflète également le design des voitures de course les plus extrêmes au monde. Sur l’asphalte, cela se traduit par une confiance inébranlable ». Le constructeur met en avant le système de freinage exclusif de la Bolide, conçu en collaboration avec Brembo. «Issus de deux années de développement rigoureux, les freins carbone offrent une puissance de freinage comparable à la technologie utilisée dans les automobiles des catégories LMh/LMDh et en Formule 1 et permettent à la Bolide de rester inégalée sur n’importe quel partie de la piste », rapporte la même source. Ainsi, les simulations et les essais réalisés sur certains des circuits les plus réputés au monde, selon la firme, ont permis à Bugatti de perfectionner les performances en affinant les propriétés aérodynamiques de la Bolide d’une manière généralement associée au sport automobile de haut niveau. « La déportance qu’elle génère – associée à la transmission intégrale avec différentiels à commande électronique et aux slicks Michelin Pilot Sport haute performance – garantit à la Bolide des niveaux de traction et d’adhérence sans égal », indique la même source ajoutant que les efforts mis en œuvre dans le cadre du programme de développement de la Bolide se sont avérés payants. « Affichant une vitesse de pointe de 380 km/h en configuration à faible déportance, l’hypersportive Bugatti réservée au circuit se montre plus performante en ligne droite que les voitures de Formule 1, dont le record de vitesse historique avoisine les 373 km/h. Pour la Bolide, la seule difficulté consiste à trouver une ligne droite suffisamment longue pour atteindre 380 km/h, sachant que les lignes droites des circuits homologués par la FIA ne peuvent pas dépasser 2 km de long, exception faite d’une poignée de circuits dans le monde. Au-delà de cette vitesse de pointe vertigineuse, la Bolide se distingue également par sa souplesse », explique le constructeur.

Articles similaires

ActualitéUne

INDH: un 19ème anniversaire sous le signe de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’importance vitale des 1000 premiers jours de la vie d’un enfant

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) célèbre, samedi, le 19ème anniversaire...

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

EconomieUne

Écotourisme : Trois sites bientôt aménagés à Ifrane

Le Maroc compte plusieurs zones forestières et a conçu une stratégie (Forêts...

ActualitéUne

L’ambassadeur Amrani rencontre Ajay Banga: ferme volonté de renforcer la coopération entre la Banque mondiale et le Maroc

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à...