Le constructeur de poids lourds MAN veut supprimer un quart des effectifs

Le constructeur de poids lourds MAN veut supprimer un quart des effectifs

Le constructeur allemand de poids lourds MAN, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé vendredi qu’il comptait supprimer 9.500 emplois, soit un quart de ses effectifs dans le monde, dans le cadre d’un plan de restructuration mondial.

Le directoire «a décidé une réorientation de grande envergure», incluant des économies de 1,8 milliard d’euros, dont «la suppression de jusqu’à 9.500 emplois en Allemagne, Autriche et dans le monde, dans tous les secteurs d’activité du groupe», a détaillé l’entreprise dans un communiqué.
Trois usines, à Steyr en Autriche ainsi qu’à Plauen et Wittlich en Allemagne, pourraient être fermées, ajoute MAN. L’objectif de la restructuration est selon le groupe de «pouvoir continuer à investir dans les sujets d’avenir» alors qu’il compte tourner son attention vers les camions connectés, autonomes, électriques ou propulsés à l’hydrogène.
MAN démarrera rapidement les négociations avec les représentants du personnel» sur la restructuration», a précisé le constructeur dans un communiqué, promettant de discuter de solutions «socialement responsables».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *