Malgré la crise sanitaire de 2020 : L’écosystème automobile marocain s’agrandit

Malgré la crise sanitaire de 2020 : L’écosystème automobile marocain s’agrandit

Face à une forte concurrence internationale et aux profondes mutations en cours depuis le début de la crise sanitaire, l’industrie automobile marocaine est résiliente. En dépit de l’impact de la Covid-19 sur l’activité, plusieurs projets ont été initiés durant l’année passée.

Hands Corportation, Adient, Varroc Lighting Systems Maroc… les partenaires industriels du Maroc dans le secteur automobile misent sur le savoir-faire et les compétences du Maroc dans le domaine. Le Groupe Renault et le Groupe PSA parient pour leur part sur l’écosystème automobile marocain qui continue de s’élargir. Durant la crise, le pays a démontré une grande agilité économique et industrielle. Ce qui lui permet de se positionner actuellement en tant que partenaire incontournable dans un marché mondial en mutation. Voici quelques projets lancés en 2020.

Le coréen Hands Corporation s’installe à Tanger

L’équipementier automobile coréen, spécialisé dans la fabrication de jantes en aluminium, Hands Corporation, avait inauguré son premier site de production en Afrique à Tanger, avec un investissement s’élevant à 4,3 MMDH. Installé à Tanger Automotive City sur une superficie de 23 hectares, le complexe industriel permettra d’assurer un emploi pour 1.600 personnes. Sa capacité de production à terme est de 8 millions d’unités par an, dont 85% orientés vers l’export.

Une deuxième usine de l’américain Adient à Kénitra 

Durant la même période, l’américain Adient a démarré les travaux d’une deuxième usine au sein de la zone d’accélération industrielle de Kénitra. Cette unité industrielle est étalée sur un terrain de 24.500 m². Sa réalisation nécessite un investissement de 15,5 millions d’euros. A la clé, 1.600 emplois assurés et un chiffre d’affaires à l’export qui atteint 60 millions d’euros pour servir 750.000 véhicules.

Un prêt de 15 millions d’euros accordé par la BERD à Varroc Lighting Systems Maroc

La société opérant dans la fabrication de composants automobiles innovants de systèmes d’éclairage extérieur, Varroc Lighting Systèms Maroc, a reçu un prêt de 15 millions d’euros de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) afin de continuer à développer son activité au Maroc. Il s’agit également de fournir les usines Renault à Tanger, Peugeot PSA à Kenitra et également d’autres constructeurs tels que Volkswagen et Seat. Cette démarche compte également la mise en place d’un centre d’ingénierie et des laboratoires de validation.

Plus de 147 millions DH pour l’usine de TE Connectivity dans la ville du détroit

Une convention d’investissement portant sur la construction d’une usine de l’américain TE Connectivity à Tanger Automotive City a été actée en 2020. La finalité étant de produire des connecteurs destinés au secteur automobile pour un investissement d’une valeur de 147,3 MDH. Ce projet générera 500 nouveaux emplois directs.

Au Maroc, le Groupe Renault maintient le cap

A l’instar des autres pays dans le monde, les mois de confinement ont fortement impacté les unités industrielles des groupes automobiles installés au Maroc. Malgré la suspension temporaire des deux usines de Tanger et Casablanca du Groupe Renault entre les mois de mars et d’avril, les deux sites de production ont réussi à rebondir. Ils ont repris leur fonctionnement normal afin de répondre à la demande des pays d’exportation. En termes de chiffres, il faut savoir que la production au niveau des deux usines du Groupe Renault Maroc a chuté de 30% en 2020 comparativement à 2019.

De ce fait, 277.474 véhicules ont été produits dont 209.769 unités réalisées à l’usine de Tanger et 67.705 à l’usine Somaca (Casablanca). Pour la quatrième année d’affiliée, la part du marché du Groupe Renault au Maroc est restée supérieure à 40% en dépit du recul de la demande de la marque Dacia dans le monde. Au total, les ventes à l’étranger du groupe vers 73 pays en 2020 ont donc également baissé de 30% atteignant 247.951 véhicules. Dans ce sens, l’usine de la ville du détroit a exporté 197.336 véhicules (soit 94% de sa production en 2020) alors que l’usine de Casablanca (Somaca) a exporté 50.615 véhicules (ce qui représente 75% de sa production).

Vers le renforcement de la production du Groupe PSA au Maroc

Entrée en activité durant le mois d’octobre 2019, l’usine PSA de Kénitra a exporté 53.000 voitures en 2020. Dans cette perspective, la production de l’usine sera portée à terme à 200.000 véhicules par an avec un taux d’intégration atteignant 80% contre 60% à l’heure actuelle. Et pour cause: l’installation de 62 fournisseurs, dont 27 installés pour la première fois au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *