Automobile

Mercedes E300 Bluetec Hybride: 1 968 kilomètres parcourus avec un seul plein !

© D.R

Imaginez une Mercedes Classe E qui fait le voyage du Maroc jusqu’en Grande-Bretagne avec… un seul plein d’essence ! C’est le pari que s’était lancé et qu’a réussi le journaliste anglais Andrew Frankel. Celui-ci, à bord de sa Mercedes-Benz E300 Bluetec Hybride, a pris pour point de départ le Maroc, en direction du Festival de Goodwood de la vitesse au Royaume-Uni, sans passer à aucun moment par la pompe ou se ravitailler en combustible. Le départ a été lancé à partir de Tanger, pour relier plusieurs étapes dont Séville, Biarritz, Bordeaux, Ouistreham, Portsmouth et enfin parvenir à Goodwood. Soit deux continents foulés des roues et quatre pays traversés. En somme 1.968 kilomètres (1.223 miles) ont été parcourus avec un seul plein en seulement 27 heures !

Arrivée glorieuse à Goodwood…

Le Festival de Goodwood de la vitesse est une grand-messe de l’automobile qui se déroule chaque année en plein air. L’événement qui s’était poursuivi jusqu’au 29 juin dernier, a été l’occasion de présenter plusieurs nouveautés automobiles, mais aussi des voitures de course et de collection. Lors de l’édition 2014 de l’événement, la marque à l’étoile a été présente en force de l’événement, notamment via une exposition de son fameux modèle réservé à la  F1, mais aussi de plusieurs de ses coureurs qui avaient participé au circuit LeMans. Mais, pour Mercedes, le clou du festival fut tout bonnement l’arrivée en grande pompe de son très économique E300 Bluetec, en plein milieu du festival, juste après être retourné de son long périple.
 

Une conso moyenne de 3,1 l aux 100 !

Pour réaliser le défi, le journaliste ne s’est guère doté d’un modèle retravaillé ou modifié. Il s’est contenté du modèle standard, lequel, pour rappel, est doté d’un 4 cylindres diesel de 204 ch, combiné à un bloc électrique de 27 ch, pour une puissance combinée de 231 ch. Le réservoir peut contenir près de 80 litres de carburant. Le journaliste britannique chargé de conduire le véhicule a adopté un style économique de conduite. Il a réussi à chiper en dessous des officiels 4.1L aux 100 km annoncés par le constructeur.

  Pour y parvenir, quoi de mieux qu’une conduite alliant flegme britannique et esprit zen! En tout cas, il a réussi à descendre à une moyenne de 3,1 l/100 km. A l’arrivée, il restait même assez d’essence pour 160 km de plus, ce qui aurait poussé le record à 2.128 km! Rappelons que malgré une telle frugalité, l’hybride d’E-classe est capable de sprinter à 100km/h en seulement 7.1 secondes grâce à son 2.1-litre de 150kW/500Nm. Prochaine étape et prochain défi : l’Australie, où l’E300 devra parcourir 3935km entre Sydney et Perth avec juste un arrêt.

Articles similaires

Automobile

La nouvelle citadine électrique offre 400 km d’autonomie: Peugeot électrifie sa 208

Sopriam, importateur et distributeur exclusif de la marque Peugeot, vient de dévoiler...

Automobile

UE : Hausse des immatriculations de voitures neuves en juin

Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 4,3% en juin dans...

Automobile

Ford investit 3 milliards pour ouvrir au Canada une troisième usine de gros pick-up

Le constructeur américain Ford a annoncé jeudi un investissement de trois milliards...

Automobile

Valables jusqu’au 30 septembre 2024: Nissan Maroc dévoile ses offres «e-Power days»

Nissan Maroc vient de lancer les «e-Power days». La marque offre un...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus