Automobile

Opel Meriva II : Un monospace bien pragmatique

© D.R

C’est un coup de fard très «light» qu’a subi la deuxième mouture de l’Opel Meriva. Initialement, ses formes étaient déjà assez modernes avec des flancs astucieusement racés, ce qui explique pourquoi le monospace compact de la marque au blitz n’a eu droit qu’à de légères retouches de faciès après seulement quatre années de sortie. Le Meriva II surmonte ainsi sa calandre d’un jonc élargi qui porte le blason de la marque allemande. En allant dans le détail, on se rend compte qu’il se pare également de chromes sur les écopes et en dessous des vitres latérales. En option, la belle reçoit aussi des feux à diodes. En revanche, l’intérieur s’enrichit  d’un système multimedia (intégration smartphone, commande vocale, SMS, etc).
 

Modularité record…
 
Conçu dans un but foncièrement familial, le Meriva II apparait comme un monstre de modularité. Le Meriva ne laisse rien au hasard, et certainement pas le volume de chargement. Ainsi, les banquettes arrières rabattues explosent littéralement les capacités du coffre le portant à 1.500 litres. Les sièges latéraux arrière sont recentrables en configuration 4 places après rabattage du dossier central, surface de chargement plane en mode 2 places. Les rangements dans l’habitacle sont légion (une bonne trentaine !). On y retrouve, entre autres, la console FlexRail amovible, qui coulisse sur des rails d’une vingtaine de centimètres. Opel a conservé l’aspect pratique de son modèle avec le «Flex Space», les sièges arrière peuvent être rabattus indépendamment et libérer un espace de chargement plat. Ils coulissent en prime dans la largeur, ce qui permet de charger des objets longs ou faire voyager deux personnes avec le meilleur niveau de confort. Ici tous les volumes sont exploités, le Meriva ne laisse rien au hasard et certainement pas le volume de chargement capable d’osciller entre 400 et 1.500 litres.

Le truc avec les portes…

Le plus original reste les portes arrière à mouvement antagoniste, offrant une amplitude d’ouverture de 82°, alors que les modèles plus «conventionnels» en offrent 62° habituellement. Ces dernières s’avéreront extrêmement pratiques quand il s’agira  de descendre le bébé de la banquette. Dans l’habitacle, rien à signaler, mis à part le système d’info-divertissement «Intellink», couplé à l’écran 7 pouces et intégrant les fonctions USB, Bluetooth et commande vocale. L’Intellink permet sur les finitions haut de gamme du Meriva restylé de coupler son smartphone à la voiture pour offrir une connectivité Bluetooth, et ainsi profiter du téléphone mains libres ou encore du streaming audio.

Une seule finition…

Le diesel occupant 96% des ventes de monospaces dans le Royaume, CFAO Motors Maroc a décidé de ne pas importer de version essence pour le Meriva. C’est donc un moteur à gazole qui officie sous le capot de ce monospace, en l’occurrence le 1.7 CDTi de 110 chevaux. Un bloc qui privilégie avant toute chose le portefeuille de l’utilisateur. D’abord, par sa cylindrée qui profite sur notre marché d’une fiscalité de 7 CV. Ensuite, économie à la pompe, avec une consommation de 5,2 l/100 km en cycle mixte, voire moins en milieu extra urbain, d’autant plus que ce moteur est associé à une boîte manuelle à six vitesses. Le Meriva est strictement proposé en finition «Enjoy». Ses prix démarrent à 229.000 dirhams.

Articles similaires

AutomobileUne

Fiat souffle sa 125ème bougie en grande pompe

Fondée le 11 juillet 1899, Fiat est l’une des marques automobiles les...

Automobile

Vivo Energy Maroc lance sa campagne de sensibilisation à la sécurité routière

En préparation de la saison de pic de trafic routier, Vivo Energy...

Automobile

Thibault Paland, nouveau DG de Renault Commerce Maroc et des marques Dacia et Alpine

Renault Group Maroc et Dacia Maroc annonce la nomination de Thibault Paland...

Automobile

Le succès continue pour Dacia, n°1 des ventes automobiles au Maroc

Dacia renforce sa première place du marché automobile, avec des ventes en...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus