Oujda, un pôle de l’industrie automobile en perspective

Oujda, un pôle de l’industrie automobile en perspective

Avec un investissement de près de 400 millions de dirhams

La signature en septembre 2021 de la convention relative à l’installation à Oujda du groupe équipementier multinational Aptiv est un événement marquant pour le paysage industriel et économique de la capitale de l’Oriental, et porteur de grandes opportunités pour l’ensemble de la région. Il s’agit en effet du premier grand investissement de ce genre mené par un groupe multinational au niveau de la région, avec un investissement de près de 400 millions de dirhams (MDH) devant permettre la création de 3.500 emplois directs. Mais l’importance de cet investissement réside aussi dans le fait qu’il porte sur le secteur très compétitif et structurant de l’industrie automobile, laissant présager un futur statut de pôle industriel automobile pour la ville millénaire et la région, qui viendra renforcer l’offre industrielle du Maroc dans ce secteur, déjà florissante dans les villes de Casablanca, Tanger et Kénitra. La nouvelle unité industrielle, spécialisée dans le câblage automobile, sera créée dans la zone franche d’accélération industrielle de la Technopole d’Oujda sur une surface de 8 hectares, dans le cadre d’un partenariat entre la Wilaya de l’Oriental, le Conseil de la région de l’Oriental (CRO), le Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental, la société MedZ et Aptiv (anciennement Dephi Automotive). Le début des travaux est prévu en janvier 2022, pour une entrée en service en juin de la même année.

Outre son importance pour la création de richesse et d’emplois, dans une région particulièrement touchée par le chômage, cet investissement augure aussi d’un futur statut de pôle de l’industrie automobile, et de l’industrie tout court, pour la ville d’Oujda, d’autant plus que cette prochaine installation n’est pas le fruit du hasard. En plus des efforts déployés par les autorités régionales, le CRI, le Conseil régional et les autres intervenants pour attirer les investisseurs au profit de cette région, cet investissement est aussi le fruit des efforts soutenus visant le développement des infrastructures logistiques et industrielles, à même d’ériger l’Oriental en pôle économique compétitif et attrayant.

Dans cette optique, le nouveau port Nador West Med, qui doit entrer en service dans les toutes prochaines années, a changé complètement la donne et a ouvert de nouvelles perspectives pour l’essor économique et industriel de la région, jusque-là considérée comme enclavée et peu compétitive. A cet égard, le CRI a considéré que cette future «mégausine » de câbles automobiles témoigne de la grande confiance des opérateurs économiques dans l’avenir et le potentiel de la région de l’Oriental. Intervenant lors de la cérémonie de signature de cette convention, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a mis en exergue l’importance de ce projet pour la ville d’Oujda et l’ensemble de la région de l’Oriental, que ce soit au vu du secteur industriel concerné ou de l’ampleur de l’investissement en termes de création d’emplois.

Ce projet est de nature à encourager d’autres investisseurs nationaux et internationaux à s’installer dans la région, notamment dans ce secteur à forte valeur ajoutée, a-t-il relevé, mettant l’accent sur l’effet attendu du port Nador West Med, qui permettra d’améliorer l’attractivité de l’Oriental, d’attirer davantage d’investissements et de contribuer à lutter contre le chômage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *