Pour stimuler sa croissance : Ford procède à des changements opérationnels et de leadership

Pour stimuler sa croissance : Ford procède à des changements opérationnels et de leadership

Ford continue de rationaliser et de transformer ses activités mondiales, apportant des changements à l’organisation et au fonctionnement de l’entreprise et par conséquent une excellence d’exécution qui profite aux clients et assure une croissance durable et rentable.

Jim Farley succède à Jim Hackett en tant que président et directeur général. Celui-ci vient de définir les objectifs clés et les changements organisationnels lors d’une réunion générale virtuelle avec l’équipe mondiale de l’entreprise.
Ford continue de rationaliser et de transformer ses activités mondiales, apportant des changements à l’organisation et au fonctionnement de l’entreprise et par conséquent une excellence d’exécution qui profite aux clients et assure une croissance durable et rentable.

«Au cours des trois dernières années, sous la direction de Jim Hackett, nous avons fait des progrès significatifs et ouvert la porte pour devenir une entreprise dynamique connaissant une croissance rentable», a déclaré M. Farley qui avait été nommé en février directeur des opérations. Et de poursuivre : «Nous allons rivaliser comme un challenger – allouer des fonds pour une plus grande croissance et pour de meilleures opportunités de rendement afin de créer de la valeur – et gagner des clients à vie grâce à des produits de qualité et une satisfaction d’achat enrichissante».
Ainsi, Ford apporte des changements à son modèle opérationnel pour pouvoir réaliser ces priorités, notamment en concentrant le pouvoir de prise de décision et l’obligation de rendre des comptes en ce qui concerne les produits et les clients dans trois unités commerciales régionales – les Amériques et les marchés internationaux, l’Europe et la Chine, et en accélérant l’innovation pour être un leader dans les «new businesses» telles que les véhicules autonomes et la mobilité.

Farley a dit que l’entreprise vise une performance opérationnelle cohérente qui comprend des bénéfices ajustés avant intérêts et impôts de 8% des revenus avec un important flux de trésorerie normalisé et ajusté dans le secteur automobile, pour que l’entreprise puisse investir pleinement dans les clients et la croissance.
Ford a également annoncé aujourd’hui des changements clés dans la direction. Dans ce sens, John Lawler, 54 ans, est nommé directeur financier, supervisant les finances, ainsi que Ford Motor Credit Company. Lawler succèdera à Tim Stone, qui a accepté le poste de chef de l’exploitation et directeur financier chez ASAPP Inc., une société de logiciels d’intelligence artificielle axée sur la recherche. Stone restera avec Ford jusqu’au 15 octobre afin d’assurer une transition en douceur.
Lawler a récemment occupé le poste de PDG de Ford Autonomous Vehicles et vice-président de Mobility Partnerships, et a passé une grande partie de ses 30 ans chez Ford dans la direction financière et générale.

Il a été président de Ford Chine pendant près de quatre ans, période durant laquelle l’entreprise a réalisé des performances record dans le pays. Il a également occupé les postes de contrôleur d’entreprise et directeur financier de Global Markets et directeur de la stratégie mondiale.
Le successeur de Lawler dans son poste actuel, qui supervisera le groupe New Businesses dans l’avenir, sera nommé ultérieurement. «Tim a été une voix puissante au sein de l’entreprise nous incitant tous à nous concentrer sur nos clients, sur ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin», a dit Farley.
Alors que Jeff Lemmer, directeur de l’informatique de Ford, prendra sa retraite le 1er janvier après 33 ans passés au sein de la société. Un successeur à Lemmer qui dirigera la plateforme Technologie et Logiciel en tant que directeur de l’informatique, sera annoncé prochainement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *