Pour un trajet plus sûr : Ford partage les données de ses véhicules connectés avec d’autres constructeurs

Pour un trajet plus sûr : Ford partage les données de ses véhicules connectés avec d’autres constructeurs

Ford mise sur la sécurité des usagers de la route à l’aide de la technologie.

En effet, le constructeur s’engage à fournir aux conducteurs de véhicules connectés de plusieurs constructeurs automobiles un avertissement préalable sur les conditions de route potentiellement dangereuses. C’est ce qu’a annoncé la marque récemment dans le cadre son accord sur le partage des données de sécurité routière. «Les véhicules connectés aident les conducteurs à anticiper les dangers qui pourraient se trouver au prochain virage. Les écosystèmes de partage de données sur la sécurité routière sont d’autant plus efficaces que le nombre de véhicules et de sources télématiques qu’ils comprennent est élevé. Étendre les avantages de cette technologie à ceux qui ne conduisent pas de véhicules Ford représente un grand pas en avant», indique Peter Geffers, directeur des véhicules connectés chez Ford Europe.

Il faut dire que la technologie Local Hazard Warning a été introduite sur plusieurs des modèles de la marque à travers le monde. Celle-ci permet d’avertir les conducteurs des dangers de la route qui pourraient se présenter au prochain coin de la rue. «Grâce à ce nouvel accord, les véhicules d’autres constructeurs pourront désormais identifier et partager les informations sur les dangers qu’ils rencontrent, ce qui contribuera à améliorer la sécurité routière en permettant à un plus grand nombre de conducteurs de se préparer aux dangers qui les attendent», souligne le constructeur. Mené en vertu du partenariat «Data for Road Safety» soutenu par la Commission européenne, cet accord fait suite à une période de validation du concept de 16 mois au cours de laquelle des dizaines de millions de messages d’informations routières liées à la sécurité (SRTI) (tels que des véhicules en panne, des routes glissantes ou une visibilité réduite) ont été échangés entre différents véhicules. Dans cette perspective, les partenaires aux côtés de Ford sont BMW, Mercedes-Benz et Volvo, l’écosystème de partage de données étant désormais ouvert à de nouveaux participants.

«Cet écosystème de données en faveur de la sécurité routière est un partenariat public-privé qui fournit des données enrichies pour améliorer la sécurité routière de manière tangible, de sorte que toute la société dans son ensemble y gagne», relève Joost Vantomme, président du nouvel écosystème du SRTI, ajoutant que les constructeurs automobiles participant au projet sont prêts à partager des données du quotidien et poursuivront leurs efforts pour contribuer à l’écosystème de données du SRTI, avec tous les partenaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *