Rallye Maroc Historique: Les pilotes entreront bientôt en piste

Rallye Maroc Historique: Les pilotes entreront bientôt en piste

Ça laisse déjà rêveur ! La 5ème édition du Rallye du Maroc Historique, prévue le 18 mai, partira d’Agadir. Cette fois, le nouveau circuit délaissera les espaces désertiques pour s’élever sur les pentes de l’Atlas et ramener ainsi la légende de cette compétition sur les routes. Jeudi dernier à Casablanca, les organisateurs, dans une conférence de presse, s’affairaient déjà à expliquer à un nombreux auditoire tous les tenants et les aboutissants de leur agenda de course.

Des pilotes de 17 nationalités entreront en lice…

Les équipages de dix-sept nationalités s’élanceront, dimanche 18 mai, pour un prologue de 10 km, qui fera ressortir le premier classement de l’ordre de départ, le lendemain, pour l’étape Agadir-Tafraoute via Tiznit. Les engagés suivront un parcours long de 513 km (rien que ça !). La journée sera donc « surbookée » pour eux, avec quatre ES dont une de 25,4 km variés, et un beau relief Sidi Ifni. Par la suite, cinq autres étapes suivront avec Tafraout-Taliouin Ouarzazate (417 km) avec deux ES s’enchaînant au début de la journée aux portes de Tafraout, puis celle le lendemain reliant Ouarzazate à Bin El Ouidane (391 km) en passant par Demnate.

Cap sur le Nord !

Ainsi, l’épreuve se déroulera sur près de 2.500 km, dont 25 épreuves spéciales (ES), soit quelque 460 km chronométrés. Les concurrents continueront, lors de la 5ème journée, à monter vers le nord en direction d’Ifrane via Khénifra (366 km dont 71,3 km d’ES), puis ils prendront la direction dans l’avant dernière étape du Lac Massira  (459 km et 70,3 km chronométrés), en passant par Khatouat, qui figurait déjà dans l’histoire du Rallye du Maroc.

Altruisme avant tout…

«L’édition 2014 sera marquée par une grande nouveauté en apportant «une touche sociale» à cette compétition, puisque des jeunes handicapés vont prendre le rôle de copilote», a expliqué Benoit Voisin, président de l’association française Handi Rallye Passion, qui se trouve derrière cette initiative, en partenariat avec l’association marocaine «La Vie en bleu» qui vient en aide aux enfants autistes marocains et à leurs familles. Les deux associations partenaires et les organisateurs du rallye ambitionnent aussi d’ouvrir ce projet à d’autres associations marocaines afin de fédérer le monde du handicap (mental, physique, autiste, non-voyant).  
 
Ce qui change cette année…

Cette édition, la cinquième depuis la relance du rallye en 2010 après sa suspension en 1988, verra l’engagement des voitures deux roues motrices, des modèles des années d’après-guerre, construits entre 1950 et 1986, dont des modèles qui n’existent plus en tant que marques, tels les Datsun, les Porsche 911, les Ford Escort (20 véhicules), les Peugeot 504 et 505, les Opel, BMW, Lancia, les Ford Escort, les Talbot, Nissan, Citroen, Ferrari 308, Alfa Romeo, Mercedes et Renault.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *