AutomobileUne

Renault Group : Un chiffre d’affaires de 11,7 milliards d’euros au 1er trimestre

© D.R

Le groupe a pu commercialiser 549.099 véhicules (en hausse de 2,6 % par rapport à la même période de 2023), tout en réussissant à maintenir sa troisième position en Europe, avec 391 490 véhicules vendus sur ce continent.

Renault vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2024. En se basant sur les données statistiques relatives à ce trimestre, le Groupe automobile a pu dégager un chiffre d’affaires de 11,7 milliards d’euros, en hausse de 5,9% à taux de change constants, et ce par rapport à la même période de 2023. Avec une progression de près de 2%, «le chiffre d’affaires du premier trimestre continue d’illustrer la stricte application de notre politique commerciale centrée sur la valeur. Le niveau élevé du portefeuille de commandes à fin mars ainsi que nos prochains lancements permettront l’accélération séquentielle de l’activité. Associés à une réduction accrue des coûts, ils seront les leviers de notre performance financière», a affirmé Thierry Piéton, directeur financier de Renault Group.
La marque automobile a déjà ouvert, a-t-il fait savoir, un nouveau chapitre avec des fondamentaux robustes: l’amélioration de la performance et l’allocation efficiente du capital d’un côté et la flexibilité de l’autre. «Nos lancements aussi bien de véhicules électriques que de véhicules thermiques et hybrides sont la démonstration de notre flexibilité pour nous adapter aux fluctuations liées à la transition énergétique», a dit M. Piéton, faisant remarquer que jour après jour, «notre organisation gagne en agilité et en rapidité d’exécution, des atouts clés dans l’environnement actuel».

Hausse de 2,6% des ventes
Se référant à ses résultats commerciaux, le groupe a pu commercialiser 549 099 véhicules au premier trimestre, en hausse de 2,6% par rapport à la même période de 2023. Renault maintient sa troisième position en Europe, avec 391.490 véhicules vendus dans le continent, en progression de 4,3%. «Au cours de ce trimestre de transition, en amont des lancements de 10 modèles entre aujourd’hui et a fin de l’année 2024, Renault Group a vu ses ventes augmenter grâce au dynamisme de ses trois marques automobiles», a fait savoir le groupe automobile.
Selon la même source, 2024 sera une année historique pour la marque Renault avec sept nouveaux lancements, notamment deux nouveaux véhicules 100% électriques avec Scenic E-TECH électrique et Renault 5 E-TECH électrique, deux nouveaux véhicules hybrides en Europe (Rafale E-TECH et Symbioz), un nouveau Renault Master (en versions thermique et électrique et deux nouveaux véhicules sur les marchés hors d’Europe : Kardian et un véhicule Renault Korea Motors (D-SUV).

Sandero le véhicule le plus vendu
Sandero est devenue le véhicule le plus vendu, tous canaux de vente confondus, en Europe au premier trimestre, avec 72 .995 ventes, en progression de 20,2% en comparaison de la même période de l’année précédente. Le reste de l’année sera marqué par le lancement de la nouvelle génération de ses deux autres piliers majeurs récemment révélés. Il s’agit du nouveau Dacia Duster qui a enregistré plus de 18 000 commandes au cours de 30 premiers jours de commercialisation (avant même son arrivée dans le réseau de concessionnaires au début de l’été) et le nouvelle Dacia Spring, un des véhicules électriques les plus abordables du marché européen. Tandis que la voiture Alpine enregistre 1 065 ventes au cours du premier trimestre, grâce, en particulier, au succès des versions haut de gamme de l’A110, son coupé sportif deux places. Le 13 juin 2024, Alpine révèlera l’A290 au 24 Heures du Mans® (France). Sa future citadine sportive électrique 5 places sera le premier modèle 100% électrique de la marque.

Les perspectives financières pour 2024
Renault confirme ses perspectives financières pour l’année 2024, avec une marge opérationnelle du groupe supérieure ou égale à 7,5% et un free cash-flow supérieur ou égal à 2,5 milliards d’euros. «L’offensive produit et l’accélération de la réduction des coûts resteront les leviers de la performance opérationnelle et de la forte génération de cash en 2024», rapporte-t-on, faisant remarquer que l’accélération de la réduction des coûts et de la mise sur le marché, «à la fois pour les véhicules thermiques et électriques, déjà engagée avec une trajectoire continue».

Articles similaires

ActualitéCouvertureUne

Contentieux étatiques : Rabat-Salé-Kenitra et Casablanca-Settat arrivent en tête

Justice. L’année 2022 a enregistré une augmentation importante du nombre des affaires...

ActualitéUne

Aïd Al Adha: Agadir déploie son dispositif de propreté

Depuis le premier jour de l’Aïd, les acteurs du secteur de la...

ActualitéUne

Le Maroc préside à Genève la 56e session du Conseil des Droits de l’Homme

Le président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDH),...

ActualitéUne

Opération « Marhaba 2024 » : Grande-Marlaska salue « l’excellente coordination » entre le Maroc et l’Espagne

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a souligné, lundi, « l’excellente coordination »...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux