Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d’euros pour affronter la crise du Covid-19

Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d’euros pour affronter la crise du Covid-19

Le constructeur automobile français Renault envisage de faire recours à des prêts bancaires garantis par l’État qui pourraient atteindre 4 à 5 milliards d’euros pour faire face à la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, a indiqué son président, Jean-Dominique Senard.

«Nous travaillons sur des idées de prêts bancaires qui seraient garantis par l’État et qui un jour ou l’autre seraient destinés à être remboursés ce qui fait que nous ne pèserons pas sur les finances de l’État», a déclaré Senard à la chaîne RTL. «Je suis absolument certain que ça devrait permettre de passer la mauvaise période que nous vivons aujourd’hui», a-t-il ajouté. La Commission européenne avait autorisé un plan d’aide français qui devrait mobiliser un montant de 300 milliards d’euros, afin de garantir le maintien de la liquidité des entreprises de l’Hexagone touchées par la crise liée au coronavirus.

M. Senard a en outre écarté le scénario d’une renationalisation de Renault, dont l’État détient 15%. «Aujourd’hui nous ne sommes pas dans cette perspective», a-t-il affirmé. Pour faire face à cette crise, le président de Renault a décidé que les dividendes de 2019 ne seraient pas versés aux actionnaires, et a diminué son salaire de 25%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *