Stellantis délocalise la production d’un moteur vers la Hongrie

Stellantis délocalise la production d’un moteur vers la Hongrie

La direction de Stellantis a annoncé la semaine dernière la délocalisation de la production des moteurs essence EP génération 3 du site PSA de Douvrin (Hauts-de-France) vers l’usine Opel de Szentgottard en Hongrie.

Selon la CFDT, «la direction vient d’annoncer la fin programmée du site de Douvrin à court terme». «Il restera sur le site, la fabrication des moteurs EB euro6 et DVR moteur diesel dont l’arrêt est prévu en 2022», écrit le syndicat dans un communiqué, ajoutant que 800 employés étaient concernés. La conception des moteurs essence EP générations 3 concerne environ 300 salariés, avance la CFDT, qui estime que ces postes «seront touchés à l’horizon 2023». «La CFDT regrette une fois de plus la délocalisation d’une activité industrielle en France alors même que la direction affirmait haut et fort qu’elle ne fermerait pas d’usine, avant la création de Stellantis», a complété le syndicat. «Je n’ai pas de crainte sur une perte d’emplois à Douvrin» car la délocalisation «devrait être compensée par la conception de batteries pour voitures électriques», prévue pour 2023, a assuré le secrétaire de la CFTC Franck Don.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *