Suite au lancement de «MRE Academy» : Les Marocains d’Allemagne partagent leur savoir dans le secteur automobile

Suite au lancement de «MRE Academy» : Les Marocains d’Allemagne partagent leur savoir dans le secteur automobile

Afin de concrétiser le programme «MRE Academy» lancé en juin dernier entre le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, une convention spécifique de partenariat a été signée à Kénitra, le 8 février 2021, avec le Réseau des compétences marocaines en Allemagne (DMK).


«Cette convention a pour objectifs de définir les modalités et les champs d’intervention des compétences marocaines en Allemagne spécialisées dans les métiers de l’automobile, et qui vont assurer des formations théoriques et pratiques au profit des stagiaires et des formateurs, contribuer à l’élaboration des programmes de formation afin de répondre aux exigences et aux normes en vigueur, et doter les centres de formation, dans la mesure du possible, des équipements nécessaires pour les travaux pratiques», indiquent les initiateurs de cette démarche dans un communiqué précisant qu’une équipe du Réseau des compétences marocaines en Allemagne spécialisées dans les métiers de l’automobile a déjà visité deux centres de formation relevant de l’OFPPT à Salé et à Kénitra afin de les accompagner. Il faut souligner que cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme «MRE Academy» lancé par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail en juin dernier avec le Réseau des compétences médicales marocaines du monde (C3M), l’Association des cadres d’origine marocaine en Suisse (ACOMS), le Réseau des compétences marocaines en Allemagne (DMK), le Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada (AEROMAC-Experts) et le Réseau des compétences marocaines aux Etats-Unis (AMCN), couvrant les domaines de l’aéronautique et l’aérospatial, la santé, l’intelligence artificielle, l’industrie automobile et le e-learning, et qui représentent des domaines prioritaires pour l’OFPPT pour la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route de la formation professionnelle, relève la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *