Tanger Automotive City attire de nouveaux investisseurs

Tanger Automotive City attire de nouveaux investisseurs

Ayant entamé ses activités, il y a à peine quelques mois, Tanger Automotive City (TAC) fait preuve de son attractivité auprès des investisseurs, en particulier des équipementiers automobiles. Trois grands groupes industriels ont jeté leur dévolu sur cette zone franche pour y installer leurs nouvelles unités respectives.

Ils viennent s’ajouter à six premiers locataires de TAC et dont l’identité a été dévoilée en janvier dernier. Un total d’un milliard de dirhams est déjà mobilisé pour la réalisation, sur la première tranche (50 ha) de la nouvelle zone franche, d’une dizaine de projets dans l’industrie automobile.

Parmi les plus importants des nouveaux locataires de TAC, figure le groupe espagnol d’emballage Europac. Ce leader européen dans le secteur de l’emballage compte y mettre en place une usine de fabrication de carton ondulé. D’un investissement de plus de 340 millions de dirhams, cette nouvelle unité industrielle est prévue d’être optionnelle en 2015, pour répondre aux besoins de la filière automobile.

L’Electrical Components International est aussi parmi les premiers projets structurants qui ont choisi TAC pour l’installation de leurs usines respectives. Fort d’une longue expérience dans l’automobile et l’électroménager, cet équipementier américain, qui est perçu comme un investisseur de poids, prévoit la construction d’une nouvelle unité industrielle de câblage dans cette zone franche.

S’étendant sur une superficie totale de 300 ha, dont la première tranche de 50 ha vient d’être mise en exploitation, TAC se présente comme le prolongement de son aînée la Zone franche d’exportation de Tanger, elle-même filiale de TMSA.

Elle est considérée comme une importante plate-forme industrielle intégrée dédiée principalement aux métiers de l’automobile. Sa réalisation nécessite un investissement global de 850 millions DH, incluant aussi bien le coût du foncier que celui d’aménagement du site. Elle se présente comme le prolongement de son aînée la Zone franche d’exportation de Tanger (entrée en exploitation en 1999), elle-même filiale de TMSA.

«TAC offre un dispositif cohérent autour d’atouts de compétitivité liés à un positionnement de premier plan à proximité du port Tanger Med, un réseau d’équipementiers diversifié et solidement implanté ainsi qu’un potentiel de développement régional important», selon les responsables de cette nouvelle zone.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *