Voitures d’occasion : L’offre quotidienne multipliée par 3 entre le 25 mai et le 12 juin selon Avito

Voitures d’occasion : L’offre quotidienne multipliée par 3 entre le 25 mai et le 12 juin selon Avito

Bien que le marché des voitures d’occasion ait connu une chute de 89% de l’offre à compter des dix jours précédant le confinement, celle-ci a repris et s’est accélérée à partir du 25 mai.

C’est ce qui ressort de la dernière étude sectorielle du marché des voitures d’occasion effectuée par Avito durant la crise Covid-19. Selon le leader marocain des plates-formes de petites annonces, l’offre quotidienne a, en détail, été «multipliée par trois entre le 25 mai et le 12 juin, pour atteindre les niveaux habituels d’avant-crise».
Dans ce sens, Avito, plate-forme de référence de vente et d’achat au Maroc, dont l’étude démontre un changement des tendances de recherche, notamment à l’approche du déconfinement, note «un maintien du trio de tête au niveau de l’offre de véhicules particuliers». Il s’agit de Renault/Dacia qui reste ainsi en première position, avec une moyenne de 300 annonces quotidiennes. Peugeot est en deuxième position avec une moyenne de 200 annonces par jour et Volkswagen arrive en troisième position avec 190 annonces quotidiennes. «La crise a impacté de manière similaire l’ensemble des marques automobiles», enchaîne l’étude. Idem pour les marques premium, avec un top 3 composé de Mercedes, BMW et Land Rover.

Quant à la distribution géographique de l’offre, elle n’a pas connu de grands changements, Casablanca restant en tête de lice. Les autres villes dont le niveau de l’offre avoisine celui d’avant-crise sont Rabat, Fès, Marrakech, Tanger, et Agadir. «Entre le 25 mai et le 12 juin, Meknès était la seule ville à avoir véritablement retrouvé son niveau d’offre habituel, avec une moyenne de 80 annonces journalières», tempère la même source.
En termes de demande, Avito a relevé une forte baisse à partir des dix jours précédant le confinement (-63%), puis une reprise progressive sur la durée qui s’est accélérée à partir du 23 mai. L’étude démontre une demande supérieure à celle de l’avant-crise, qui concerne davantage les marques Renault (20.000 demandes quotidiennes), Peugeot (16.000 demandes quotidiennes), Volkswagen (15.000 demandes quotidiennes), Dacia (12.000 demandes quotidiennes), Hyundai (7.000 demandes quotidiennes) et Citroën (6.000 demandes quotidiennes).

Cependant, les niveaux de demande relatifs au véhicules premium sont globalement supérieurs à ceux du pré-Covid-19, avec une forte croissance enregistrée auprès de Mercedes et BMW (+15%). Et ce n’est pas tout. Si les prix moyens des véhicules particuliers n’ont, pour le moment, pas subi de grand impact – à l’exception de Peugeot qui a enregistré 18% de croissance depuis le début du mois d’avril – les véhicules premium ont, eux, connu une augmentation jusqu’à 50% supérieure aux prix moyens observés en temps normal. «Dans l’ensemble, on note une reprise généralisée de l’offre et de la demande, avec une nette accélération de la demande par rapport à l’offre, qu’il s’agisse des véhicules particuliers ou premium», ajoute la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *