Volkswagen suspend sa production automobile en Algérie

Volkswagen suspend sa production automobile en Algérie

Le directeur de Sovac, le concessionnaire, est mouillé dans une affaire de corruption

Volkswagen a suspendu sine die la production en Algérie, où le patron de son partenaire local, le Groupe Sovac, est incarcéré depuis juin dans des affaires de corruption présumée, a indiqué un porte-parole du groupe automobile allemand.

Inaugurée en 2017, l’usine Sovac-Volkswagen de Relizane (250 km au sud-ouest d’Alger) assemble des kits fournis par l’entreprise allemande et a produit en 2018 environ 50.000 véhicules des marques Volkswagen, Audi, Seat et Skoda.

«Volkswagen a connaissance d’une enquête des autorités algériennes pour corruption contre Mourad Oulmi, directeur de Sovac, et d’autres», a indiqué lundi un porte-parole à l’AFP. «La production dans l’usine, opérée par une coentreprise avec Sovac, est suspendue, de même que les livraisons de Volkswagen à l’entreprise Sovac», a-t-il précisé.

Interrogée lundi par l’AFP à Alger, une porte-parole de Sovac s’est refusée à tout commentaire, promettant un communiqué dans la journée. Selon plusieurs sites algériens d’information, Sovac a confirmé dimanche dans un communiqué que son usine est à l’arrêt depuis septembre et que 700 salariés sont au chômage technique, faute de pièces. Mais le groupe assure que Volkswagen a suspendu l’envoi de nouveaux kits vers l’Algérie en raison du blocage de près de 4.000 kits dans divers ports algériens et européens.

Sovac est le concessionnaire exclusif des marques du groupe allemand (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et Porsche) depuis 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *