Festival national du film de Tanger : Voici les 15 fictions retenues

Festival national du film de Tanger : Voici les 15 fictions retenues

Une édition marquée par des hommages à Abdelmajid Rechiche, Farida Bourquia et autres

Farida Bourquia elle est l’une des réalisatrices confirmées. Durant son parcours professionnel, elle a porté la voix des femmes dans toutes ses œuvres cinématographiques et télévisuelles.

Les longs métrages de fiction en lice pour la compétition du 21ème Festival national du film, prévu du 28 février au 7 mars, sont désormais connus. Ainsi la commission de sélection a choisi 15 longs métrages, après en avoir visionné 21.

Il y a lieu de citer «Adam» de Maryam Touzani, «Khamiss 1984» de Mohamed Bouzaggou, «Lalla Aicha» de Mohamed El Badaoui, «La Mora, l’amour au temps de guerre» de Mohamed Ismail, «L’automne des pommiers» de Mohamed Mouftakir, «Les portes du ciel» de Mourad El Khaoudy, «Petits rêves» de Mohammed Kerrat, «Pour la cause» de Hassan Benjelloun, «Le miracle du saint inconnu» de Alaa Eddine Aljem, «Une femme dans l’ombre» de Jamal Belmejdoub et «The punch» de Mohamed Amine Mouna. Outre cette compétition, cette édition sera marquée par des hommages rendus à plusieurs figures du cinéma marocain à l’instar de Feu Mohamed Tazi Ben Abdelouahed, Abdelmajid Rechiche, Farida Bourquia et Mohamed Razine. Considéré comme un des pionniers du cinéma marocain, Mohamed Tazi Ben Abdelouahed a réalisé son premier long métrage «Alerte à la drogue» en 1966, suivi de «Amina» (1980), «Lalla Chafia» (1982) et «Abbes ou Joha n’est pas mort» (1986).  En ce qui concerne Abdelmajid Rechiche, il a intégré le Centre cinématographique marocain en 1964.

Directeur de la photographie de formation, il a réalisé plusieurs numéros des «Actualités Marocaines», ainsi que des films de court métrage tels que «Six et douze» (collectif- 1968), «La forêt» (1970), «Al Boraq» (1973). Il est aussi auteur de trois longs métrages de fiction: «Histoire d’une rose» (2000), «Les ailes brisées» (2004) et «Mémoire d’argile» (2010).

En ce qui concerne Farida Bourquia, elle est l’une des réalisatrices confirmées. Durant son parcours professionnel, elle a porté la voix des femmes dans toutes ses œuvres cinématographiques et télévisuelles. Pour le cinéma, elle a réalisé «La braise» (1982), «Deux femmes sur la route» (2007) et «Zaynab, la rose d’Aghmat» (2013).

Mohamed Razine a fait ses débuts sur les planches avant de devenir comédien de cinéma et de télévision. Au cours de 40 ans de carrière professionnelle, il a participé à plusieurs films cinématographiques et télévisuels marocains et internationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *