Economie – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Mon, 02 Aug 2021 20:21:07 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.5 Campagne agricole 2020-2021 : Une bonne évolution et de bonnes perspectives de production à Béni Mellal-Khénifra https://aujourdhui.ma/economie/campagne-agricole-2020-2021-une-bonne-evolution-et-de-bonnes-perspectives-de-production-a-beni-mellal-khenifra https://aujourdhui.ma/economie/campagne-agricole-2020-2021-une-bonne-evolution-et-de-bonnes-perspectives-de-production-a-beni-mellal-khenifra#respond Mon, 02 Aug 2021 20:21:07 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383166

Une très bonne campagne agricole se profile dans la région Béni Mellal-Khénifra. Les perspectives de production sont bonnes et prometteuses et les agriculteurs s’attendent à une récolte généreuse pour les principales cultures de la région, notamment les cultures sucrières, fourragères et céréalières et pour les légumineuses. Bien que le début de la campagne agricole 2020-2021 ...]]>

Une très bonne campagne agricole se profile dans la région Béni Mellal-Khénifra.

Les perspectives de production sont bonnes et prometteuses et les agriculteurs s’attendent à une récolte généreuse pour les principales cultures de la région, notamment les cultures sucrières, fourragères et céréalières et pour les légumineuses.

Bien que le début de la campagne agricole 2020-2021 ait été caractérisé par des conditions climatiques défavorables avec un déficit hydrique notable et une répartition spatio-temporelle inadéquate, ayant retardé l’installation des cultures d’automne et impacté négativement l’état des parcours.

Ce déficit pluviométrique a été résorbé progressivement, à partir de la 3ème décade du mois de novembre 2020, avec un retour de pluies importantes, qui ont touché la majeure partie du territoire régional et ont contribué à l’accélération du rythme des travaux du sol, des emblavements et les ventes des intrants agricoles, notamment les semences et les engrais de fonds.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/campagne-agricole-2020-2021-une-bonne-evolution-et-de-bonnes-perspectives-de-production-a-beni-mellal-khenifra/feed 0
Implanté à Sela Park d’Agadir : Virgin Megastore inaugure son 9ème magasin au Maroc https://aujourdhui.ma/economie/implante-a-sela-park-dagadir-virgin-megastore-inaugure-son-9eme-magasin-au-maroc https://aujourdhui.ma/economie/implante-a-sela-park-dagadir-virgin-megastore-inaugure-son-9eme-magasin-au-maroc#respond Mon, 02 Aug 2021 15:50:47 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383107

Avec cette nouvelle ouverture, Virgin Megastore Maroc privilégie à nouveau le modèle de représentant exclusif de l’enseigne sur le territoire Nord-Africain. Virgin Megastore Maroc inaugure son 9ème magasin sur une superficie de 750 m2 au Sela Park Adrar à Agadir et renforce ainsi sa présence dans la région Sud du Maroc. Dans les détails, cet ...]]>

Avec cette nouvelle ouverture, Virgin Megastore Maroc privilégie à nouveau le modèle de représentant exclusif de l’enseigne sur le territoire Nord-Africain.

Virgin Megastore Maroc inaugure son 9ème magasin sur une superficie de 750 m2 au Sela Park Adrar à Agadir et renforce ainsi sa présence dans la région Sud du Maroc.
Dans les détails, cet espace inauguré jeudi dernier offre un lieu de découverte et d’évasion, où la richesse de l’offre des produits est rythmée par l’importance des nouveautés et des exclusivités, mises en exergue par une équipe d’experts passionnés par leur métier.
Espace convivial et familial, ce magasin est dédié aux univers électroniques, multimédias, accessoires et gaming, mais aussi aux univers culturels comme les livres, la papeterie, les beaux-arts et les jouets. Des Corners tendance et Lifestyle sont également de la partie comme la Beauté et le House ou encore les Instruments de Musique.
Avec cette nouvelle ouverture, Virgin Megastore Maroc privilégie à nouveau le modèle de représentant exclusif de l’enseigne sur le territoire Nord-Africain, en s’appuyant sur l’expertise et la force de partenaires de renom (Apple, Samsung, HP…).
Consolidant une expérience qui inspire et engage, ce 9ème magasin jouit d’un emplacement stratégique avec un assortiment d’offres uniques et variées, ainsi que de toutes les gammes en proposant aux clients une expérience inédite et des conseils personnalisés par une équipe d’experts.
Notons que les magasins Virgin Megastore implantés dans les principales villes du Royaume (Casablanca, Rabat, Marrakech, Fès ) offrent une palette de 40.000 références.
En effet, depuis sa création
en 2010, Virgin Megastore Maroc se démarque par un rythme de développement progressif et maintient sa dynamique d’expansion et de transformation.
Au service de sa clientèle, Virgin Megastore anticipe les évolutions technologiques et répond aux nouvelles tendances de consommation en offrant une panoplie de services personnalisés adaptés à tous les besoins.
Notons que ce nouveau magasin est implanté dans le Sela Park Agadir développé sur une superficie construite de 21.600 m² et dispose de 700 places de parking. Ce retail park s’inscrit dans la lignée des récents projets inaugurés à Dar Bouazza, El Jadida, Marrakech (Targa) et Témara. Conçus comme des lieux de vie intégrés offrant aux clients une nouvelle expérience, les centres «Sela» répondent aux meilleurs standards et assurent aux visiteurs un parcours agréable comprenant shopping, restauration et divertissement, dans le respect d’un dispositif sanitaire rigoureux pour l’ensemble des visiteurs. La conception des projets Sela est adaptée à chaque site et vise à apporter une offre en commerces et services de proximité en ligne avec les attentes des communautés.
Le projet Sela Park Agadir comprend des enseignes de renom telles qu’un magasin Kiabi, un Décathlon de près de 3.000 m² et un hypermarché Carrefour de 9.000 m².

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/implante-a-sela-park-dagadir-virgin-megastore-inaugure-son-9eme-magasin-au-maroc/feed 0
Tramway : Tout savoir sur les travaux des Lignes 3 et 4 https://aujourdhui.ma/economie/tramway-tout-savoir-sur-les-travaux-des-lignes-3-et-4 https://aujourdhui.ma/economie/tramway-tout-savoir-sur-les-travaux-des-lignes-3-et-4#respond Mon, 02 Aug 2021 13:50:56 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383099

Aménagements, passages dans les boulevards, circulation… Sur certains boulevards (Bd Driss Al Harti et Bd Oqba Ibnou Nafii) les différences de niveau de voirie impliquent la réalisation de murs de soutènement. Le projet de réalisation des lignes T3 et T4 du Tramway est l’un des chantiers phares de la métropole Casablancaise. Voici le détail des ...]]>

Aménagements, passages dans les boulevards, circulation…

Sur certains boulevards (Bd Driss Al Harti et Bd Oqba Ibnou Nafii) les différences de niveau de voirie impliquent la réalisation de murs de soutènement.

Le projet de réalisation des lignes T3 et T4 du Tramway est l’un des chantiers phares de la métropole Casablancaise. Voici le détail des travaux programmés par Casa Transports pour le passage des deux lignes prévues.

Tracés

A ce stade, le tracé de la ligne T3 devra comporter environ 14 km de voies doubles. Il compte deux croisements (avec la ligne T1 sur Rue Smiha, avec la future ligne T4 à la place de la Victoire) et deux croisements avec communication au niveau de la ligne T2 existante au croisement entre le boulevard Mohammed VI et le Boulevard El Fida ainsi qu’au niveau de la future ligne T4 à la Place El Allam-El Harti. Le tracé de la ligne T3 comporte, également, un passage au-dessus de l’ouvrage en cours de construction de la trémie des Almohades, au niveau de la place Zellaqa. Les travaux de réalisation de cette ligne requièrent aussi la démolition de l’ouvrage de franchissement des voies ONCF sur le Boulevard Mohammed VI et la réalisation d’un ouvrage neuf pleine largeur, à savoir la plateforme tramway et la voirie. Ce projet de ligne T3 englobe aussi la réalisation d’un centre de maintenance et de remisage mixte BHNS et Tramway situé à proximité du terminus Hantate. Pour ce qui est du tracé de la ligne T4, celle-ci s’étend à environ 13 km de voies doubles.

Elle disposera de deux croisements en communication. Le premier sera avec la ligne T1 au Boulevard Hassan II et le deuxième est avec la future ligne T3 à la place El Allam-El Harti. Le tracé de la ligne T4 comprend, également, un croisement avec la future ligne T3 à la Place Victoire. Ce tracé prendra en compte la déviation de la conduite (ONEE-branche eau) au niveau du Boulevard Mohamed Bouziane et la déviation de la conduite d’eau sur le boulevard du Fouarat. De même, ce projet nécessite la démolition de l’ouvrage de franchissement des voies ONCF sur la route des Oulad Ziane et la réalisation d’un ouvrage de neuf pleine largeur, c’est-à-dire la plateforme tramway et la voirie. Ce tracé prendra en considération aussi le passage d’une trémie existante sur la route des Oulad Ziane au croisement avec le boulevard Alaoui, la remise en état de l’ouvrage de franchissement du boulevard Doukkali sur la route des Oulad Ziane ainsi que la réalisation de trois nouveaux ouvrages de franchissement de la voie rapide ex A3.

Disposition des lignes et circulation des voitures

A ce jour, 20 stations sont prévues pour le passage de la ligne T3. Cinq places seront réaménagées le long du projet, à savoir place Casa Port, Place Zellaqa, Place Victoire, Place Palais Royal et Place Allam-El Harti. Dans le détail, on notera que sur l’extrémité de la Rue Moulay Abderrahmane (Entre Casa Port et place Zellaga), seule la plateforme du tramway est insérée. La rue Ibnou Majid El Bahar sera à sens unique avec 3 files de circulation. Au niveau de la rue Smiha, la plateforme est placée en site central. Il y aura une file de circulation dans chaque sens sur la voirie. Pour ce qui est du Boulevard de Strasbourg et du Boulevard Mohamed VI (long sur 5,80 km), ils représentent le cœur de la ligne T3. En effet, le nombre de voyageurs sera important le long de ces deux endroits. Ainsi, la plateforme est insérée au centre. Sur voirie, il est prévu de mettre en place deux files de circulation dans chaque sens.

Plusieurs places de stationnement sont prévues le long de cette zone. Sur le Boulevard Driss El Harti (3,3 Km), la plateforme du Tramway est là aussi en site central. Pour ce qui est de la voirie, il y aura deux files de circulation de chaque côté. « Des sur-largeurs de plateforme permettent de planter des palmiers de part et d’autre de la plateforme afin de conserver le cachet historique de ce boulevard appelé communément «le boulevard des arbres»», selon Casa Transports. Par ailleurs, les files de stationnements seront supprimées et des poches seront créées aux endroits possibles, relève la même source. Sur l’avenue Abdelkader Sahraoui, la plateforme du Tramway sera intégrée en site latéral sans impacter la voirie existante actuellement. Concernant la ligne T4 du Tramway de Casablanca, elle englobe 19 stations et démarrera au niveau du Boulevard Roudani jusqu’à la station Mohamed Erradi. Au niveau de Boulevard Rahal Meskini, la plateforme du Tramway sera installée en site latéral. Le Tramway passera près de la place Liberté. Sur voirie, il est prévu à ce jour de maintenir deux files de circulation dans le même sens qu’actuellement. Du côté de la route des Ouled Ziane (sur un axe de 3 km), la plateforme sera placée en site central. Côté voirie, il est prévu de mettre en place deux files de circulation dans chaque sens. S’agissant du franchissement ex A3 (Voie rapide), on notera que le secteur concerné est long de 500 m et est une zone d’infrastructures nouvelles.

Ainsi, trois nouveaux ouvrages seront créés afin de franchir la voie rapide et ses deux bretelles. Du côté de l’avenue 10 mars 1982, le site du tramway sera placé au centre. Sur voirie, deux files de circulation dans chaque sens sont prévues et des zones de stationnement de chaque côté. Pour ce qui est du boulevard Anoual, la plateforme sera située au centre avec sur voirie une seule file de circulation dans chaque sens ainsi qu’une seule file de stationnement de chaque côté. Au niveau du Boulevard du Nil, il est prévu de mettre en place la plateforme du Tramway en latéral avec une seule file de circulation sur voirie.

Possédant un terrain plein central allant jusqu’à 30 mètres, la plateforme située le long de l’Avenue Driss El Allam connaîtra de nouveaux réaménagements, notamment au niveau du rond-point du carrefour Bouziane. Il y aura trois files de circulation dans chaque sens et une file de stationnement de chaque côté. Sur certains boulevards (Bd Driss Al Harti et Bd Oqba Ibnou Nafii) les différences de niveau de voirie impliquent la réalisation de murs de soutènement. Au long de 2,5 km sur le boulevard El Harti la plateforme sera insérée au centre avec sur la voirie deux files de circulation dans chaque sens et une file de stationnement de chaque côté en discontinue. Pour le Boulevard Oqba Ibnou Nafii une seule voirie de circulation est prévue du côté Sud avec une file de stationnement et au côté Nord de la voirie, deux files de circulation dans chaque sens. Passant la station Attacharouk Essahraoui, le site du tramway sera en latéral avec en parallèle deux files de circulation dans chaque sens.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/tramway-tout-savoir-sur-les-travaux-des-lignes-3-et-4/feed 0
ONCF: Un chiffre d’affaires de 1,6 MMDH au premier semestre https://aujourdhui.ma/economie/oncf-un-chiffre-daffaires-de-16-mmdh-au-premier-semestre https://aujourdhui.ma/economie/oncf-un-chiffre-daffaires-de-16-mmdh-au-premier-semestre#respond Mon, 02 Aug 2021 12:45:27 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383097

Un contrat-programme et un écosystème dans le pipe Les grandes lignes du contrat-programme Etat-ONCF ont été présentées lors du dernier Conseil d’administration de l’Office national des chemins de fer. Cette feuille de route quinquennale (2021-2026) acte, en effet, les principes structurants de la réforme ferroviaire tels que définis dans le protocole d’accord Etat-ONCF signé en ...]]>

Un contrat-programme et un écosystème dans le pipe

Les grandes lignes du contrat-programme Etat-ONCF ont été présentées lors du dernier Conseil d’administration de l’Office national des chemins de fer. Cette feuille de route quinquennale (2021-2026) acte, en effet, les principes structurants de la réforme ferroviaire tels que définis dans le protocole d’accord Etat-ONCF signé en juillet 2019. Se référant à l’ONCF, ce contrat-programme cristallise «l’engagement ferme des deux parties pour la mise en place d’un nouveau modèle économique à même de pérenniser les performances réalisées par l’Office et d’assurer le développement du réseau ferroviaire marocain dans un cadre optimal, notamment en termes de financement et de synergies avec d’autres établissements et entreprises publics».

Ce contrat-programme n’est pas le seul chantier ouvert, pour le moment, par l’ONCF. L’Office œuvre de concert à mettre en place un écosystème ferroviaire national à forte composante technologique. Une convention sera bientôt conclue pour concrétiser ce projet qui sera intégré autour d’opérateurs publics et privés structurants, créateur de valeur économique et sociale, compétitif et exportable. Il est à noter que l’activité ferroviaire reprend son rythme après un exercice 2020 plombé par la crise sanitaire. Les réalisations relevées au premier semestre 2021 confirment encore une fois la résilience de ce secteur ayant d’ores et déjà amorcé sa reprise malgré une conjoncture toujours difficile.

L’office annonce avoir réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de dirhams au titre des six premiers mois de l’année. Ce chiffre représente 91% du niveau d’activité réalisé durant la même période 2019. De même, l’EBITDA de l’offre s’inscrit en amélioration de 400 millions de dirhams contre 332 millions de dirhams réalisé à la même période de l’année 2019.
Le Conseil d’administration de l’ONCF a été une occasion pour arrêter les comptes 2020 de l’Office. Il en ressort que l’ONCF a réalisé un trafic global de 21,1 millions de voyageurs sur l’année avec un chiffre d’affaires de 803 millions de dirhams marquant ainsi une baisse de 52% comparé à l’exercice 2019. En parallèle, le taux de régularité des trains voyageurs, tous types confondus, a été de 95% en amélioration de 3 points comparé à 2019. Quant à l’activité fret et logistique, l’ONCF a transporté plus de 24,5 millions de tonnes de marchandises durant l’année 2020, générant ainsi un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dirhams, contre 1,79 milliard de dirhams en 2019.

L’Office souligne, par ailleurs, que grâce à la résilience des activités fret et logistique et malgré le recul du trafic Voyageurs, il a pu enregistrer un chiffre d’affaires global de 2,8 milliards de dirhams avec une baisse limitée à -25% par rapport à 2019. En consolidé, le chiffre d’affaires du groupe a atteint 3,1 milliards de dirhams. Notons que pour atténuer l’impact de la crise sanitaire l’ONCF a déployé un plan volontariste d’optimisation de ses charges. A cet effet, le total des charges d’exploitation (hors amortissements) s’est établi à 2,7 milliards de dirhams en 2020 en baisse de 12% par rapport à 2019. Ainsi, l’ONCF a pu dégager un niveau d’EBITDA positif de plus de 359 millions de dirhams en 2020 contre 995 millions de dirhams en 2019. En terme d’investissement, l’ONCF indique avoir réalisé 1,8 milliard de dirhams contre 2,2 milliards de dirhams en 2019, en se limitant à l’achèvement des opérations en cours et au strict projet de maintien de la sécurité et de la qualité de service.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/oncf-un-chiffre-daffaires-de-16-mmdh-au-premier-semestre/feed 0
Crédits bancaires : Plus de 986 milliards DH alloués à fin juin https://aujourdhui.ma/economie/credits-bancaires-plus-de-986-milliards-dh-alloues-a-fin-juin https://aujourdhui.ma/economie/credits-bancaires-plus-de-986-milliards-dh-alloues-a-fin-juin#respond Mon, 02 Aug 2021 10:45:24 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383095

Leur encours s’est consolidé de 35 MMDH par rapport à la même période de l’année passée Les prêts accordés aux sociétés non financières privées ont affiché une amélioration de 4,2% contre une croissance de 1,8% au mois de mai dernier. Le rythme de progression des crédits bancaires s’accélère au sixième mois de l’année. L’encours global ...]]>

Leur encours s’est consolidé de 35 MMDH par rapport à la même période de l’année passée

Les prêts accordés aux sociétés non financières privées ont affiché une amélioration de 4,2% contre une croissance de 1,8% au mois de mai dernier.

Le rythme de progression des crédits bancaires s’accélère au sixième mois de l’année. L’encours global a atteint à fin juin les 986,25 milliards de dirhams. Ils se sont consolidés de 35 milliards de dirhams marquant ainsi une hausse de 3,7% contre 3,1% un mois auparavant. Une tendance relevée par Bank Al Maghrib dans ses dernières statistiques monétaires.
Le sixième mois de l’année a été également marqué par une accélération du rythme de progression des crédits alloués au secteur non financier dont l’encours a atteint sur ladite période les 842,19 milliards de dirhams. Ils ont en effet affiché un accroissement de 4,1% à fin juin contre 2,9% un mois plutôt. L’essentiel de cet encours est capté par le secteur privé. On relève dans ce sens un encours de 770,29 milliards de dirhams en amélioration de 5% soit un additionnel de 36,56 milliards de dirhams en glissement annuel.
Les prêts accordés aux sociétés non financières privées ont affiché une amélioration de 4,2% contre une croissance de 1,8% au mois de mai dernier. L’encours accordé aux sociétés non financières privées s’est chiffré à fin juin à 406,92 milliards de dirhams en amélioration de près de 16,5 milliards de dirhams en glissement annuel.
Se référant aux indicateurs de Bank Al Maghrib, la croissance des crédits aux ménages s’est, pour sa part, stabilisée à 5,8% se situant ainsi autour de 363, 37 milliards de dirhams.

Les crédits immobiliers en stagnation

Par objet économique, les crédits immobiliers affichent sur la même période une stagnation à 4,4%. Leur encours a atteint au sixième mois de l’année 289,77 milliards de dirhams dont 230,69 milliards de dirhams de prêts à l’habitat, dont 14,04 milliards de dirhams de financement participatif. Les crédits contractés par les promoteurs immobiliers se sont élevés à fin juin à 55,05 milliards de dirhams en baisse de 8,1% perdant sur l’année 4,83 milliards de dirhams. Les facilités de trésorerie ont enregistré pour leur part une progression de 9,7% contre 6,1% un mois auparavant. Les prêts à la consommation ont, également, vu leur courbe se redresser à fin juin. Ils sont ainsi passés d’une baisse de 0,1% au mois de mai à une hausse de 1,6% atteignant ainsi les 55,43 milliards de dirhams. En revanche, les crédits à l’équipement ont affiché un repli de 2,8%. Leur encours a atteint au titre des six premiers mois de l’année les 177,75 milliards de dirhams marquant ainsi une perte de 5,17 milliards de dirhams par rapport à une année plus tôt. Pour ce qui est des créances en souffrance, la Banque Centrale observe un rythme de progression annuel de 9,2% en ralentissement par rapport à la ventilation atteinte un mois auparavant. Elles se sont situées autour de 82,75 milliards de dirhams. Dans ces conditions, le taux des créances en souffrance s’est établi à 8,4%.

Près de 17 milliards DH de financement participatif à fin juin

Le compte de patrimoine des banques et fenêtres participatives fait ressortir un actif de 19,85 milliards de dirhams en consolidation de 46% comparé à la même période de l’année passée. Les financements participatifs s’élèvent, dans ce sens, à 16,89 milliards de dirhams en amélioration de 57,9%. Le financement participatif à l’immobilier constitue l’essentiel des prêts accordés par l’écosystème participatif. Comme souligné précédemment, leur encours s’est établi à 14,52 milliards de dirhams en hausse de 56,3% comparé à une année plutôt. Le financement participatif à la consommation marque également une progression à fin juin. Les prêts alloués, dans ce sens, se sont consolidés de 32,4% totalisant ainsi un encours de 1,07 milliard de dirhams. La Banque centrale observe, également, un pic de 127,6% du financement participatif à l’équipement, lequel s’est établi à 1,2 milliard de dirhams à fin juin. S’agissant des certificats Sukuk, ils se sont rétractés de 23,9% pour revenir à 238 millions de dirhams. Les créances sur les institutions de dépôts se sont chiffrées à 1,37 milliard de dirhams en baisse de 3,7% en glissement annuel. Les dépôts auprès de Bank Al Maghrib sont estimés à 993 millions de dirhams tandis que ceux auprès des banques se fixent à 110 millions de dirhams. Les créances sur l’administration centrale se chiffrent quant à elle à 151 millions de dirhams en hausse de 12,5%.

Les crédits alloués au BTP se redressent au 2ème trimestre

Par branche d’activité, les données disponibles à fréquence trimestrielle font ressortir une hausse des concours alloués aux secteurs «bâtiment et travaux publics». La progression relevée au deuxième trimestre de l’année est de 4,6% et ce après une baisse de 0,6% observée précédemment. Leur encours a atteint les 96,62 milliards de dirhams en hausse de 4,24 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. Le «commerce, réparations automobiles et articles domestiques» a suivi le même trend. Les prêts alloués à ce secteur ont affiché une progression trimestrielle de 1,1% s’élevant ainsi à 64,91 milliards de dirhams. Les prêts accordés aux entreprises opérant dans les industries manufacturières ont pour leur part affiché une hausse de 10,8% et ce après une progression de 11,5% relevée au premier trimestre de l’année. La Banque Centrale fait ressortir par ailleurs un repli des concours alloués à la branche «Transports et communication» et ce après avoir affiché une progression trois mois auparavant. Ils sont ainsi passés d’une hausse de 9% à une baisse de 0,3%. Il en est de même pour les crédits alloués à la branche « électricité, gaz et eau», ayant baissé de 17% après un repli de 15,2% observé à fin mars 2021.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/credits-bancaires-plus-de-986-milliards-dh-alloues-a-fin-juin/feed 0
Chantiers de réformes : Le Wali de BAM appelle à la mobilisation de toutes les ressources et énergies https://aujourdhui.ma/economie/chantiers-de-reformes-le-wali-de-bam-appelle-a-la-mobilisation-de-toutes-les-ressources-et-energies https://aujourdhui.ma/economie/chantiers-de-reformes-le-wali-de-bam-appelle-a-la-mobilisation-de-toutes-les-ressources-et-energies#respond Mon, 02 Aug 2021 09:55:31 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383087

Comme le veut la tradition, le rapport annuel de Bank Al-Maghrib a été présenté à Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Lors de cette audience, ayant eu lieu samedi au Palais Royal de Fès, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib a donné sa lecture de la conjoncture exceptionnelle que traverse le Maroc depuis plus d’une ...]]>

Comme le veut la tradition, le rapport annuel de Bank Al-Maghrib a été présenté à Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Lors de cette audience, ayant eu lieu samedi au Palais Royal de Fès, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib a donné sa lecture de la conjoncture exceptionnelle que traverse le Maroc depuis plus d’une année. Un contexte, certes inédit, mais riche en enseignement.

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, indique dans ce sens que la «pandémie aura été un test réel de la résilience de notre pays et une évaluation de la pertinence de nos choix et de nos politiques». Et de poursuivre que «comme toute crise d’envergure, elle constitue une opportunité pour la mise en œuvre des réformes nécessaires aussi difficiles pouvaient-elles paraître auparavant». Lors de son intervention, M. Jouahri a passé en revue l’ensemble des actions engagées par le Maroc pour faire face aux aléas économiques et sociaux de la crise sanitaire.

Le Wali de Bank Al-Maghrib a également énuméré les différents chantiers de réformes ouverts au niveau national pour amorcer la phase de relance tout en soulignant les urgences à pallier. Pour Abdellatif Jouahri: «avec autant de chantiers lancés, le Maroc se doit de mobiliser toutes ses ressources et ses énergies pour affronter de la manière la plus efficiente les entraves à son développement, loin des solutions partielles, de la procrastination et de l’hésitation face à la difficulté».

M. Jouahri estime qu’«au-delà des ressources financières conséquentes qu’il nécessite, le déploiement de tous ces chantiers fait face à un autre défi majeur que notre pays devrait surmonter. Il s’agit de l’émergence d’une élite capable de mener de façon simultanée autant de projets d’envergure et qui doit être dotée du leadership indispensable pour assurer la cohérence et la coordination des chantiers à l’œuvre .

Pour le Wali de Bank Al-Maghrib, la mise en œuvre des chantiers de réforme appelle à une contribution effective de toutes les parties prenantes dans le cadre d’une gouvernance transparente qui consacre les principes de la méritocratie et de la reddition des comptes. « Notre pays aura ainsi réuni les conditions pour transformer la crise en une véritable opportunité en vue de réamorcer un départ sur des bases plus saines et plus solides qui lui permettront d’enclencher un nouvel élan et de placer l’économie nationale sur un sentier de croissance forte, durable et inclusive», conclut-il. Notons que le rapport retrace toutes les interventions de Bank Al-Maghrib au titre de l’exercice 2020. Retour sur l’activité fiduciaire, le faux monnayage et les incidents de paiement sur chèques.

Hausse exceptionnelle de la circulation fiduciaire

Elle représente près de 30% du Produit intérieur brut (PIB) en 2020. La circulation fiduciaire a porté sur une valeur de 319 milliards de dirhams en hausse de 20,1% contre 7% en moyenne au cours des cinq dernières années. Une hausse exceptionnelle qui reflète l’effet des sorties massives de cash engendrées par la crise sanitaire. Pour assurer l’approvisionnement de l’économie dans le contexte de crise, Bank Al-Maghrib rappelle avoir adapté ses plannings de production et de livraison.

Dès les premiers jours du confinement, un mode organisationnel flexible pour la production a été mis en place permettant ainsi la continuité de l’activité tout en respectant les mesures sanitaires.La Banque centrale a ainsi produit 584 millions de billets neufs et 93 millions de pièces neuves. Globalement, le nombre de billets a atteint, en 2020, 2,1 milliards de dirhams en hausse de 17%. Ils restent dominés par la coupure de 200 dirhams à hauteur de 54%. Pour ce qui est des pièces métalliques, leur nombre s’est établi à 2,9 milliards d’unités en progression de 2%. 30% de ce volume est constitué des pièces de 1 dirham.

6.335 coupures de faux billets décelées

S’agissant du traitement des billets, il a porté en 2020 sur 3,1 milliards d’unités dont 2,6 milliards réalisés par les Centres Privés de Tri et 472 millions par Bank Al-Maghrib. Sous un autre volet, Bank Al-Maghrib fait ressortir, dans son rapport annuel, un repli de 34% des faux billets soit 6.335 coupures d’une valeur de 1 million de dirhams. «Sur les faux billets décelés, la coupure de 200 est demeurée prédominante avec une part de 69% », peut-on lire de BAM.

Et de préciser que « le ratio de contrefaçon ressort ainsi à 2,9 billets pour chaque million de billets en circulation contre 5,2 en 2019 ». La Banque centrale assure, par ailleurs, avoir honoré l’intégralité de ses engagements en termes de documents sécurisés vis-à-vis de ses partenaires. On note à cet effet la production et la livraison de plus d’un million de passeports biométriques, 1,2 million de cartes identitaires sécurisées personnalisées et près de 41 millions de différents types de documents sécurisés.

684.630 personnes interdites d’émission de chèques en 2020

En parallèle, 472.519 incidents ont été enregistrés par la Centrale des incidents de paiement sur chèque marquant ainsi une légère hausse par rapport à une année plus tôt (0,4%). Ces incidents représentent un montant de 11,8 milliards de dirhams. Par ailleurs, le lancement, en janvier 2020, de l’opération d’amnistie fiscale relative à la contribution libératoire, au titre des amendes afférentes aux incidents de paiement sur chèques, a doublé le nombre des régularisations passant en une année de 111.375 à 250.646.

En 2020, le nombre d’interdits d’émission de chèques a accusé une baisse de 0,6%. Il est ainsi revenu à 684.630 personnes, dont 87% de personnes physiques. Pour ce qui est des impayés sur Lettre de Change Normalisée non régularisés, leur nombre s’est établi à 3,1 millions pour un montant de plus de 115 milliards de dirhams. Le nombre de personnes ayant des impayés sur LCN s’est accru de 13,4% grimpant ainsi à 155.228, avec une proportion de 62,3% de personnes physiques. Pour sa part, la Centrale des Risques a enregistré 5 millions de contrats de crédit actifs, en quasi-stagnation par rapport à 2019.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/chantiers-de-reformes-le-wali-de-bam-appelle-a-la-mobilisation-de-toutes-les-ressources-et-energies/feed 0
AMMC : Plus de 33,5 MMDH de levées à fin juin 2021 https://aujourdhui.ma/economie/ammc-plus-de-335-mmdh-de-levees-a-fin-juin-2021 https://aujourdhui.ma/economie/ammc-plus-de-335-mmdh-de-levees-a-fin-juin-2021#respond Mon, 02 Aug 2021 08:45:17 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383094

Les levées de capitaux ont atteint plus de 33,5 milliards de dirhams à fin juin 2021, contre 36,24 milliards de dirhams durant la même période une année auparavant. C’est ce que l’on peut relever de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) dans sa dernière note relative aux indicateurs mensuels du marché des capitaux. Ces ...]]>

Les levées de capitaux ont atteint plus de 33,5 milliards de dirhams à fin juin 2021, contre 36,24 milliards de dirhams durant la même période une année auparavant.

C’est ce que l’on peut relever de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) dans sa dernière note relative aux indicateurs mensuels du marché des capitaux.

Ces levées sont constituées à hauteur de 892 millions de dirhams des émissions de titres de capital. Les émissions obligataires se chiffrent pour leur part à 4,73 milliards de dirhams au moment où les émissions de titres de créances négociables ont atteint à la même période les 27,94 milliards de dirhams. L’AMMC relève par ailleurs une baisse de 23% de l’encours des opérations de prêt-emprunt de titres revenant ainsi à 18,5 milliards de dirhams. Pour ce qui est des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), leur actif net a augmenté de 10,56% à plus de 578,42 milliards de dirhams à la date du 25 juin dernier.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/ammc-plus-de-335-mmdh-de-levees-a-fin-juin-2021/feed 0
Rabat Square : La première phase du projet livrée https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/rabat-square-la-premiere-phase-du-projet-livree https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/rabat-square-la-premiere-phase-du-projet-livree#respond Mon, 02 Aug 2021 08:05:30 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383069

Eagle Hills livre la première phase de Rabat Square. Composée des deux îlots Via et One, cette tranche comprend 204 appartements, répartis sur 21 immeubles, avec des surfaces allant de 67 à 300 mètres carrés. «La livraison de la première phase de Rabat Square constitue une étape majeure dans la vie de ce projet qui ...]]>

Eagle Hills livre la première phase de Rabat Square. Composée des deux îlots Via et One, cette tranche comprend 204 appartements, répartis sur 21 immeubles, avec des surfaces allant de 67 à 300 mètres carrés.

«La livraison de la première phase de Rabat Square constitue une étape majeure dans la vie de ce projet qui se veut emblématique d’un nouveau mode de vie au cœur du Domaine Dar Essalam. Nos engagements en termes de qualité sont ici portés à leur plus haut niveau, en harmonie avec la vision que nous portons pour Rabat Square: un univers de raffinement au sein du plus beau quartier de Rabat», relève-t-on de Mohamed Yacoubi, directeur général de Eagles Hills au Maroc. Outre les îlots résidentiels Via et One, Eagle Hills lance également la livraison de la première phase de l’offre commerciale de Rabat Square.

D’une superficie de 1.000 mètres carrés, elle réunit des enseignes renommées offrants des produits et services de proximité, répondants ainsi aux besoins des habitants (boulangerie pâtisserie, blanchisserie, bureau de tabac…etc) ainsi que deux marques de café/restaurants: le Relais de Paris et Cafés Carrion. L’ensemble ouvrira courant 2021. Les locaux commerciaux de Rabat Square s’étendront à terme sur plus de 6.000 mètres carrés. Ils accueilleront un large portefeuille de marques qui profiteront d’une destination centrale dotée d’une zone de chalandise à fort potentiel. Au total, le projet Rabat Square verra le lancement de 5 phases. La seconde est en cours de construction avec le premier îlot ORA, qui se compose de 13 immeubles ultra-modernes avec une multitude d’options résidentielles très haut de gamme.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/rabat-square-la-premiere-phase-du-projet-livree/feed 0
Préservation des ressources naturelles : Le projet «Revive Atlas Cedar» lancé à Azrou https://aujourdhui.ma/economie/preservation-des-ressources-naturelles-le-projet-revive-atlas-cedar-lance-a-azrou https://aujourdhui.ma/economie/preservation-des-ressources-naturelles-le-projet-revive-atlas-cedar-lance-a-azrou#respond Sun, 01 Aug 2021 21:36:25 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383103

Le projet «Revive Atlas Cedar» dédié à la gestion et la conservation des ressources naturelles de la réserve de biosphère de la Cédraie de l’Atlas, a été lancé, jeudi à Azrou, à l’initiative du Fonds de l’Eau du Sebou. Ce nouveau projet est financé par le Programme de Microfinancements (PMF) du Fonds pour l’Environnement Mondial ...]]>

Le projet «Revive Atlas Cedar» dédié à la gestion et la conservation des ressources naturelles de la réserve de biosphère de la Cédraie de l’Atlas, a été lancé, jeudi à Azrou, à l’initiative du Fonds de l’Eau du Sebou.

Ce nouveau projet est financé par le Programme de Microfinancements (PMF) du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), qui est mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF).
Il vise à promouvoir les pratiques d’utilisation durable des eaux et des terres pour une gestion durable des ressources naturelles de la Cédraie du Moyen Atlas à travers l’amélioration des connaissances et des compétences d’un réseau de formateurs locaux et des utilisateurs des ressources naturelles et la mise en œuvre d’un nouveau système intégré de suivi et de surveillance d’utilisation optimale des ressources locales.
Le projet prévoit aussi la réalisation de 4 projets-pilotes de développement des produits et services agro-sylvo-pastoraux, et la projection et la dissémination des meilleures techniques de gestion durable des eaux et terres les mieux adaptées au contexte de la Réserve de Biosphère de la Cédraie de l’Atlas (RBCA).
Par la même occasion, un atelier de démarrage de projet et d’échange entre les différentes parties prenantes concernées par la gestion de la RBCA et les représentants des organisations de la société civile et la population locale, a été organisé pour une participation inclusive aux différentes activités de manière à assurer une bonne gouvernance de ce projet.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/preservation-des-ressources-naturelles-le-projet-revive-atlas-cedar-lance-a-azrou/feed 0
A partir de ce lundi 2 août : Casa Tramway lance son «Pack Eté» https://aujourdhui.ma/economie/a-partir-de-ce-lundi-2-aout-casa-tramway-lance-son-pack-ete https://aujourdhui.ma/economie/a-partir-de-ce-lundi-2-aout-casa-tramway-lance-son-pack-ete#respond Sun, 01 Aug 2021 16:55:57 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383075

Une nouvelle campagne promotionnelle lancée par Casa Tramway. Baptisée «Pack Eté», cette opération, qui démarre à partir de ce lundi 02 août, vise à permettre aux clients voyageurs de bien profiter de la saison estivale. «Cette promotion permettra aux clients voyageurs de bénéficier d’un ticket rechargé d’un aller-retour à 12 DH au lieu de 14 ...]]>

Une nouvelle campagne promotionnelle lancée par Casa Tramway. Baptisée «Pack Eté», cette opération, qui démarre à partir de ce lundi 02 août, vise à permettre aux clients voyageurs de bien profiter de la saison estivale.

«Cette promotion permettra aux clients voyageurs de bénéficier d’un ticket rechargé d’un aller-retour à 12 DH au lieu de 14 DH et de bénéficier d’un cadeau après l’achat de 4 tickets rechargés», relève-t-on d’un communiqué conjoint de Casa Transports SA et RATP Dev Casablanca.

Il est à noter que cette offre est valable dans la limite du stock dédié à cette opération. Elle sera disponible au niveau des terminus Ain Diab, Lissasfa, Sidi Moumen, des stations Mdakra et Derb Sultan et des agences commerciales et maisons de mobilité.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/a-partir-de-ce-lundi-2-aout-casa-tramway-lance-son-pack-ete/feed 0