Immobilier – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Fri, 15 Jan 2021 14:09:22 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.3 Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/groupe-al-omrane-pres-de-7-mmdh-investis-dans-les-provinces-du-sud https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/groupe-al-omrane-pres-de-7-mmdh-investis-dans-les-provinces-du-sud#respond Fri, 15 Jan 2021 14:09:22 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=365690

Le Groupe Al Omrane a engagé près de 7 milliards de dirhams (MMDH) depuis le début de son implantation dans les provinces du Sud, a souligné jeudi à Dakhla le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni. S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 35ème Journée nationale de l’architecte, organisée par le ministère de l’Aménagement ...]]>

Le Groupe Al Omrane a engagé près de 7 milliards de dirhams (MMDH) depuis le début de son implantation dans les provinces du Sud, a souligné jeudi à Dakhla le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni.

S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 35ème Journée nationale de l’architecte, organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le Conseil national de l’Ordre des architectes, M. Kanouni a indiqué que le Groupe Al Omrane a été chargé de la mise en œuvre de programmes pour l’Etat et les collectivités territoriales, avec un investissement d’environ 7 MMDH. Il a cité le programme relatif aux régions du sud et des projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, en plus d’autres programmes du Groupe.

Dans ce cadre, M. Kanouni a noté que les programmes mis en œuvre par Al Omrane dans les provinces du Sud ont porté sur 145.000 ménages, précisant que 60% de la population issue de ces provinces ont bénéficié de programmes de lutte contre l’habitat insalubre et d’amélioration des conditions de vie des citoyens.
« Le Groupe Al Omrane œuvre actuellement, en coordination avec le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, les autorités locales, et les Régions du sud sur un futur programme qui nécessitera des investissements supplémentaires pouvant atteindre 2,56 MMDH », a-t-il fait savoir.
De même, le président du directoire d’Al Omrane a rappelé que l’État avait créé la Société Al Omrane Al Janoub, qui est une société filiale du groupe, en vue de mettre en œuvre sa politique publique dans les provinces du sud et d’activer plusieurs programmes dans les secteurs de l’habitat et de la mise à niveau urbaine.

Al Omrane est au service du développement dans les provinces du Sud depuis des années, s’est-il-félicité, tout en mettant l’accent sur l’engagement collectif et le sens de la citoyenneté dans les différents projets menés avec les partenaires, y compris les représentants des collectivités territoriales, walis, gouverneurs et présidents des régions et conseils communaux, ainsi que des élus et chefs des services extérieurs.

Tenue cette année sous le thème « L’aménagement territorial post-Covid: Cas de la ville de Dakhla entre défis et perspectives », cette journée a été une occasion de souligner le rôle de l’architecte dans l’acte de bâtir mais aussi de rappeler sa participation dans le développement territorial à travers l’organisation de conférences, ateliers et débats, des concours d’idées permettant de mettre en place une feuille de route esquissant à moyen et à long terme les contours de la ville de Dakhla en tant que destination internationale et africaine.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/groupe-al-omrane-pres-de-7-mmdh-investis-dans-les-provinces-du-sud/feed 0
Première promotion de Madaëf Eco6 : 35 projets présélectionnés pour l’édition Taghazout Bay https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/premiere-promotion-de-madaef-eco6-35-projets-preselectionnes-pour-ledition-taghazout-bay https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/premiere-promotion-de-madaef-eco6-35-projets-preselectionnes-pour-ledition-taghazout-bay#respond Wed, 30 Dec 2020 10:50:48 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=364335

La Société d’aménagement et de promotion de la Station de Taghazout (SAPST) dresse un premier bilan positif de l’appel à projets de la première promotion de Madaëf Eco6. Cette initiative dédiée à Taghazout Bay a intéressé un grand nombre de startups, artisans, TPE et PME. On relève ainsi plus de 160 candidatures soumises sur la ...]]>

La Société d’aménagement et de promotion de la Station de Taghazout (SAPST) dresse un premier bilan positif de l’appel à projets de la première promotion de Madaëf Eco6.

Cette initiative dédiée à Taghazout Bay a intéressé un grand nombre de startups, artisans, TPE et PME. On relève ainsi plus de 160 candidatures soumises sur la période allant du 6 octobre au 30 novembre 2020. 60% de ces candidatures émanent de porteurs de projets issus de la région du Souss-Massa. Chose qui confirme l’engouement pour cette édition de Taghazout Bay. «Les projets soumis concernent des secteurs d’activité très diversifiés directement liés aux besoins de la station, à savoir l’animation (28% des projets), le développement durable (23%), les commerces et restauration (22%), les services touristiques (19%) et la mobilité douce (8%)», relève-t-on de la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout.

Le comité Madaef Eco6, constitué de représentants de la la SPAST, de Madaëf et de consultants externes indépendants, a statué sur 35 projets qui passeront aux étapes finales. «Le choix du comité de présélection s’est basé sur la pertinence des projets et leur capacité à répondre aux besoins de la station et de ses actifs touristiques, ainsi qu’à s’intégrer dans son esprit écologique et créer de la valeur aussi bien pour la destination que pour les futurs lauréats», apprend-on à cet effet.

Les candidatures présélectionnées seront évaluées par un jury indépendant, composé des principaux partenaires de la SAPST les 7 et 8 janvier prochain. Cette étape permettra de désigner une quinzaine de lauréats qui bénéficieront par la suite d’un programme d’accompagnement complet. Le dispositif comprend en effet des sessions de formation plénières, des sessions d’accompagnement individualisées avec une équipe d’experts, un accès aux marchés, un accès à des offres de financements bancaires négociées, un accès aux espaces de coworking et à un large éventail d’avantages exclusifs Eco6.

Notons qu’après Taghazout Bay, une 2ème édition dédiée à Madaëf Golfs a été lancée le 24 novembre dernier. D’autres éditions de Madaëf Eco6 sont prévues, notamment à Saïdia Resorts, Tamuda Bay, Al Hoceima et Fès promouvant ainsi l’entrepreneuriat et les écosystèmes dans les projets et destinations touristiques de Madaëf.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/premiere-promotion-de-madaef-eco6-35-projets-preselectionnes-pour-ledition-taghazout-bay/feed 0
Salon Al Omrane expo : L’édition virtuelle cartonne https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/salon-al-omrane-expo-ledition-virtuelle-cartonne https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/salon-al-omrane-expo-ledition-virtuelle-cartonne#respond Tue, 29 Dec 2020 17:53:51 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=364313

Plus de 16 millions de vues et un flux de 113.000 personnes vers la plateforme Franc succès pour la 4ème édition du Salon Al Omrane expo virtuel. Cette manifestation tenue du 17 au 22 décembre a généré plus de 16 millions de vues et un flux de plus de 113.000 personnes vers la plateforme. De ...]]>

Plus de 16 millions de vues et un flux de 113.000 personnes vers la plateforme

Franc succès pour la 4ème édition du Salon Al Omrane expo virtuel. Cette manifestation tenue du 17 au 22 décembre a généré plus de 16 millions de vues et un flux de plus de 113.000 personnes vers la plateforme. De même, le nombre de visites sur les stands a dépassé les 12.000 et les conversations avec les conseillers les 17.000.

C’est ce que l’on peut retenir du Groupe Al Omrane qui dresse un bilan positif de ce salon ayant eu pour thème «Concrétisez votre projet immobilier en un simple clic». «Inauguré le 17 décembre, via une conférence en semi-présentiel, ce salon sous cette forme constitue une nouvelle étape dans la politique de proximité du Groupe, pour répondre au mieux aux attentes des clients-citoyens et de ses partenaires, dans un contexte sanitaire fortement impacté par la pandémie de Covid-19», indique Al Omrane qui à travers le maintien de ce Salon réaffirme son engagement dans sa stratégie de digitalisation.

Le Groupe Al Omrane s’est en effet inscrit, depuis mars dernier, dans une approche d’optimisation et d’agilité dans son fonctionnement interne et externe pour garantir une meilleure interaction avec ses collaborateurs, ses clients et ses partenaires, malgré les contraintes de la crise sanitaire. Cela s’est traduit par l’introduction de plusieurs actions tournées vers le digital, telles que les campagnes média via les canaux digitaux, le lancement de nouvelles fonctionnalités au bénéfice de la proximité avec les clients-citoyens comme le chatbot (robot conversationnel basé sur l’intelligence artificielle et permettant aux citoyens d’avoir un accès instantané et permanent à l’information 24h/24 et 7j/7), les appels vidéo avec les conseillers commerciaux, la postulation en ligne dans le cadre de l’acquisition de biens ou encore la prise de rendez-vous en ligne avec les conseillers Al Omrane.

Le salon virtuel fut ainsi le dernier dispositif lancé par le Groupe, en 2020, mettant à la disposition de ses clients potentiels une plateforme intégrée, performante, accessible via les différents terminaux (PC, tablette, smartphone) et assurant un parcours client attractif permettant d’échanger en temps réel via live chat (audio – vidéo – texte) avec les conseillers commerciaux des sociétés filiales du Groupe dans l’ensemble des régions du Royaume, de la représentation du Groupe à Paris et des partenaires institutionnels et bancaires. Il a aussi permis de donner un accès 24h/7 à différents supports multimédias, vidéos, brochures, visuels promotionnels des projets, visites virtuelles, qui resteront accessibles jusqu’au 17 janvier 2021.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/salon-al-omrane-expo-ledition-virtuelle-cartonne/feed 0
Relance immobilière : Tout savoir sur les mesures prévues par la loi de Finances 2021 https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/relance-immobiliere-tout-savoir-sur-les-mesures-prevues-par-la-loi-de-finances-2021 https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/relance-immobiliere-tout-savoir-sur-les-mesures-prevues-par-la-loi-de-finances-2021#respond Tue, 29 Dec 2020 12:45:30 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=364254

Le département de l’habitat revient sur les mesures encourageantes contenues dans la loi de Finances 2021 pour faciliter l’accès au logement à l’ensemble de la population et dynamiser le marché de l’immobilier. Citons à cet effet la prolongation jusqu’au 30 juin 2021 de la réduction des droits d’enregistrement pour les achats immobiliers ayant été instaurée ...]]>

Le département de l’habitat revient sur les mesures encourageantes contenues dans la loi de Finances 2021 pour faciliter l’accès au logement à l’ensemble de la population et dynamiser le marché de l’immobilier.

Citons à cet effet la prolongation jusqu’au 30 juin 2021 de la réduction des droits d’enregistrement pour les achats immobiliers ayant été instaurée dans la loi de Finances rectificative au titre de l’année 2020, soit 100% pour les actes portant première vente de logements sociaux et de logements à faible valeur immobilière, et 50% pour les actes portant acquisition, à titre onéreux des terrains nus destinés à la construction de logements ou de locaux construits destinés à usage d’habitation sans que le montant de la base imposable totale ne dépasse quatre millions (4.000.000) de dirhams.

La loi de Finances au titre de l’année 2021 a par ailleurs validé l’extension du cadre fiscal des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) pour concerner également les locations à usage d’habitation, en l’occurrence l’immobilier résidentiel. Parmi les mesures prises on relève également l’instauration de l’exonération de la TVA à l’intérieur sans droit à déduction, des panneaux photovoltaïques et des chauffe-eaux solaires. L’objectif étant d’encourager l’utilisation de l’énergie solaire et de réduire la consommation d’énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre. Dans l’optique d’encourager les entreprises à opérer la transition vers la professionnalisation de leurs activités, il est également prévu d’exonérer l’Impôt sur le revenu pour toutes les entreprises quelle que soit la date de leur création, sur les salaires versés pendant 36 mois aux jeunes de moins de 35 ans dans le cadre de leur premier recrutement avec un contrat à durée indéterminée.

La loi de Finances 2021 prévoit par ailleurs d’autres mesures transverses, en l’occurrence la réduction des droits d’enregistrement de 1% à 0,5% pour tous les actes de constitution ou d’augmentation de capital des sociétés ainsi que la mise en place de la Contribution professionnelle unique (CPU) qui englobe tous les impôts et taxes, dus par les contribuables au titre de l’exercice de leur activité professionnelle. Une partie de cette contribution sera destinée à la couverture médicale des contribuables concernés.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/relance-immobiliere-tout-savoir-sur-les-mesures-prevues-par-la-loi-de-finances-2021/feed 0
Habitat insalubre : L’expérience marocaine mise en lumière au congrès arabe de l’habitat https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/habitat-insalubre-lexperience-marocaine-mise-en-lumiere-au-congres-arabe-de-lhabitat https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/habitat-insalubre-lexperience-marocaine-mise-en-lumiere-au-congres-arabe-de-lhabitat#respond Tue, 22 Dec 2020 19:16:04 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=363694

L’expérience du Maroc en matière de lutte contre l’habitat insalubre a été mise en lumière mardi lors du 6ème Congrès arabe de l’habitat, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 23 décembre en visioconférence. Une occasion pour le Maroc d’exposer son expérience en matière d’habitat insalubre, ayant permis d’améliorer les conditions d’habitat de plus 1,5 million ...]]>

L’expérience du Maroc en matière de lutte contre l’habitat insalubre a été mise en lumière mardi lors du 6ème Congrès arabe de l’habitat, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 23 décembre en visioconférence.

Une occasion pour le Maroc d’exposer son expérience en matière d’habitat insalubre, ayant permis d’améliorer les conditions d’habitat de plus 1,5 million d’habitants. En marge de cet événement Houda Benrhanem, directrice de l’Habitat au ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville a mis l’accent sur les avancées réalisées par le Royaume en la matière. Une expérience a valu au Royaume le prix ONU-Habitat.

«Ce conclave se veut l’occasion de rappeler toutes les mesures institutionnelles, juridiques, financières et foncières entreprises dans ce sens, en plus des produits d’habitat qui ont été mis en place pour répondre aux besoins de toutes les franges sociales en vue de résorber tous les types d’habitat insalubre et de prévenir leur apparition», souligne la responsable dans ce sens.

Le 6ème Congrès arabe de l’habitat, qui porte sur les politiques et les stratégies de développement des zones anarchiques et la lutte contre leur expansion, vise à établir le diagnostic de la situation générale de l’habitat irrégulier, évaluer les programmes mis en place pour traiter ce genre d’habitat et limiter son extension, discuter de la mise en place et de l’amélioration du cadre législatif et institutionnel approprié pour combattre l’habitat anarchique et trouver des solutions alternatives à cette problématique.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/habitat-insalubre-lexperience-marocaine-mise-en-lumiere-au-congres-arabe-de-lhabitat/feed 0
Al Omrane : Deux contrats de financements scellés avec le CNRST https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/al-omrane-deux-contrats-de-financements-scelles-avec-le-cnrst https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/al-omrane-deux-contrats-de-financements-scelles-avec-le-cnrst#respond Fri, 18 Dec 2020 17:34:20 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=363407

Al Omrane et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) franchissent une nouvelle étape dans le processus de concrétisation du partenariat qui les lie. Les deux parties ont conclu, en marge de l’inauguration du Salon Al Omrane Expo, deux contrats de financement au profit de deux projets de recherche, et ce sous ...]]>

Al Omrane et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) franchissent une nouvelle étape dans le processus de concrétisation du partenariat qui les lie.

Les deux parties ont conclu, en marge de l’inauguration du Salon Al Omrane Expo, deux contrats de financement au profit de deux projets de recherche, et ce sous la présidence de Nouzha Bouchareb, ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville et Driss Ouaouicha, ministre délégué chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Portant sur une valeur de 1,2 million de dirhams, le premier contrat porte sur le développement d’un nouveau procédé de construction à base d’un matériau économique et durable appelé « Monomur Alternatif Silico-Calcaire Expansé (MASCE) ».

Le deuxième contrat de financement est d’une valeur de 700.000 dirhams. Il concerne la valorisation de la gangue de charbon dans la fabrication de matériaux hybrides à caractère liant hydraulique innovant écologique et durable appelé « Brique de Jerada ». Rappelons qu’en 2019, Le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) et le Holding AL OMRANE (HAO), ont signé une convention de partenariat pour le développement et la promotion de la Recherche & Développement.

Le programme, pour lequel une enveloppe budgétaire de 2 millions de dirhams est réservée, a pour objectif d’identifier et financer des projets de R&D portant sur le développement de solutions innovantes en termes de Procédés et matériaux de construction et procédés d’aménagement urbain.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/al-omrane-deux-contrats-de-financements-scelles-avec-le-cnrst/feed 0
En ouverture de la 4ème édition du salon Al Omrane Expo: La réflexion sur l’habitat de demain au cœur du débat https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/en-ouverture-de-la-4eme-edition-du-salon-al-omrane-expo-la-reflexion-sur-lhabitat-de-demain-au-coeur-du-debat https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/en-ouverture-de-la-4eme-edition-du-salon-al-omrane-expo-la-reflexion-sur-lhabitat-de-demain-au-coeur-du-debat#respond Wed, 16 Dec 2020 08:00:48 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=363050

Résilience et innovation face à la crise, telle est la thématique choisie pour la prochaine conférence-émission du Groupe Al Omrane. Prévue jeudi prochain, cette rencontre virtuelle sera une occasion pour mener une réflexion sur l’habitat de demain. «Ambitionnant de consolider sa position en tant qu’entreprise exemplaire en matière de responsabilité sociétale, le Groupe Al Omrane ...]]>

Résilience et innovation face à la crise, telle est la thématique choisie pour la prochaine conférence-émission du Groupe Al Omrane.

Prévue jeudi prochain, cette rencontre virtuelle sera une occasion pour mener une réflexion sur l’habitat de demain. «Ambitionnant de consolider sa position en tant qu’entreprise exemplaire en matière de responsabilité sociétale, le Groupe Al Omrane souhaite contribuer activement à l’échafaudage du nouveau modèle de développement et contribuer aux efforts de relance de l’économie nationale, suite à la crise causée par la pandémie de Covid-19», relève-t-on d’Al Omrane. Cette conférence de haut niveau s’inscrit en effet dans le cadre de la 4ème édition du salon Al Omrane Expo.

L’occasion étant d’échanger sur les principaux axes prévus pour la relance du secteur de l’habitat, d’analyser les vecteurs de résilience du secteur face à la crise et de présenter et discuter les dernières innovations et les nouveaux paradigmes en la matière.

Les questions qui seront traitées portent ainsi sur le plan de relance du secteur de l’habitat, de l’accompagnement prévu dans le cadre de la loi de Finances 2021, de l’apport de la coopération internationale, du rôle des collectivités territoriales, des vecteurs de la résilience du secteur de l’habitat face à la crise ainsi que de l’avenir du secteur et des perspectives des professionnels.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/en-ouverture-de-la-4eme-edition-du-salon-al-omrane-expo-la-reflexion-sur-lhabitat-de-demain-au-coeur-du-debat/feed 0
Les clients se multiplient pour Mubawab Transaction https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/les-clients-se-multiplient-pour-mubawab-transaction https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/les-clients-se-multiplient-pour-mubawab-transaction#respond Tue, 15 Dec 2020 08:14:52 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=362990

Mubawab Transaction, Business Unit de Mubawab, pilote la commercialisation de trois projets situés à Casablanca du groupe Empire Immobilier. La BU de Mubawab devrait assurer également la commercialisation de deux autres projets dans le cadre du développement du groupe à partir de janvier 2021. Après une première prise de contact en janvier 2020, un projet ...]]>

Mubawab Transaction, Business Unit de Mubawab, pilote la commercialisation de trois projets situés à Casablanca du groupe Empire Immobilier.

La BU de Mubawab devrait assurer également la commercialisation de deux autres projets dans le cadre du développement du groupe à partir de janvier 2021.
Après une première prise de contact en janvier 2020, un projet de partenariat entre Empire Immobilier et Mubawab Transaction a été mis en place.

Concrètement, le partenariat porte sur la commercialisation de trois projets du groupe immobilier California Parc (résidence de 80 unités d’appartements haut standing située dans le quartier Californie), Le Mirage (appartements haut standing au cœur du quartier de l’Oasis) et Les Palmiers (studios et appartements de haut standing à l’Oasis). Le projet de collaboration entre Empire Immobilier et Mubawab Transaction repose sur des objectifs de commercialisation. Suite à des études réalisées par Mubawab Transaction, des objectifs chiffrés ont été déterminés pour chaque projet.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/les-clients-se-multiplient-pour-mubawab-transaction/feed 0
Addoha : Forte baisse du CA à fin septembre https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/addoha-forte-baisse-du-ca-a-fin-septembre https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/addoha-forte-baisse-du-ca-a-fin-septembre#respond Tue, 01 Dec 2020 11:45:51 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=361920

Décalage de production lié à l’arrêt des chantiers et baisse des ventes de produits finis A fin septembre 2020, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Addoha a subi une forte baisse en se situant à 743 millions de dirhams (MDH), contre 2,47 milliards de dirhams (MMDH) durant la même période de l’année précédente. Au titre ...]]>

Décalage de production lié à l’arrêt des chantiers et baisse des ventes de produits finis

A fin septembre 2020, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Addoha a subi une forte baisse en se situant à 743 millions de dirhams (MDH), contre 2,47 milliards de dirhams (MMDH) durant la même période de l’année précédente.
Au titre du troisième trimestre 2020, le chiffre d’affaires consolidé s’est situé à 305 MDH contre 480 MDH au T3-2019, indique Addoha dans un communiqué financier, expliquant ce résultat par «le décalage de production lié à l’arrêt des chantiers et à la baisse des ventes de produits finis».
Au cours des 3 premiers trimestres de l’année 2020, les préventes au Maroc ont enregistré une baisse de 27%. Cependant, en Afrique de l’Ouest, le groupe a réalisé des préventes en progression de 41% par rapport à la même période de l’année 2019, «ce qui a permis d’atténuer le recul enregistré au Maroc», explique-t-on. Malgré la situation économique difficile causée par la crise sanitaire, le groupe a veillé au cours du 3ème trimestre à poursuivre sa politique de gestion visant à maîtriser son BFR et respecter son plan de désendettement.

A cet effet, l’endettement net du groupe s’est réduit à 4,8 MMDH à fin septembre 2020, en baissant de 400 MDH depuis le début de l’année, précise la même source.
Le 3ème trimestre a été marqué par une reprise progressive de la dynamique commerciale sur les différents programmes immobiliers au Maroc, après une période de confinement qui a été à l’origine d’un décalage important dans le programme de production et d’un recul dans le volume des préventes et des livraisons.
Cette reprise a été sentie particulièrement courant les mois d’août et de septembre 2020 qui ont enregistré des préventes quasi équivalentes à celles réalisées sur la période d’avant le confinement. Le programme de production, quant à lui, subit toujours l’effet de décalage et plusieurs tranches qui étaient prévues pour 2020 «ne seraient livrées qu’en 2021», souligne le groupe.

L’activité commerciale n’a pas été impactée significativement par la crise sanitaire et la dynamique commerciale que connaît le Groupe en Afrique de l’Ouest s’est poursuivie durant le T3 2020. Ce trimestre a été marqué par le lancement de plusieurs nouvelles tranches à la commercialisation sur les programmes à Abidjan et à Dakar.
En Afrique de l’Ouest, la production n’a pas subi d’arrêt mais a connu un ralentissement durant le second trimestre en raison du couvre-feu et des mesures sanitaires limitant les heures de travail. Le rythme normal de production a été retrouvé courant le T3 à Abidjan, à Conakry et à Dakar, précise la même source.
Dans ce contexte, le Groupe a veillé à assurer la continuité de ses activités et à ne pas dégrader sa situation d’endettement et ses fondamentaux financiers.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/addoha-forte-baisse-du-ca-a-fin-septembre/feed 0
A quand une réglementation effective des agents immobiliers ? https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/a-quand-une-reglementation-effective-des-agents-immobiliers https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/a-quand-une-reglementation-effective-des-agents-immobiliers#respond Wed, 25 Nov 2020 08:45:50 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=361325

La tutelle et les professionnels soulignent son rôle dans la relance du secteur L’enjeu d’une relance effective du marché immobilier est tributaire d’une mise à niveau de l’ensemble de ses composantes. Or certaines branches restent toujours sujettes à l’anarchie. Tel est le cas pour l’intermédiation immobilière. Le retard de l’approbation du projet de loi relatif ...]]>

La tutelle et les professionnels soulignent son rôle dans la relance du secteur

L’enjeu d’une relance effective du marché immobilier est tributaire d’une mise à niveau de l’ensemble de ses composantes. Or certaines branches restent toujours sujettes à l’anarchie. Tel est le cas pour l’intermédiation immobilière. Le retard de l’approbation du projet de loi relatif à la réglementation de la profession des agents immobiliers interpelle les professionnels de cette branche. Ce texte juridique traîne dans le circuit depuis avril 2017. Chose qui suscite l’incompréhension des initiateurs de ce projet de loi.

Les professionnels toujours perplexes

«Nous voulons juste comprendre pourquoi ce projet n’a toujours pas été présenté au Conseil de gouvernement pour une approbation alors qu’il a été soumis au Secrétariat général du gouvernement depuis plus de 3 ans», souligne Mohamed Lahlou, past-président de l’Association marocaine des agents immobiliers (AMAI). Créée en 2012, l’association a fait de la réglementation de la profession son cheval de bataille. L’ambition étant de mettre fin à l’anarchie qui plombe la crédibilité de leur activité. D’autant plus que le contexte actuel impose plus de vigilance et de professionnalisme pour ne pas faire sombrer le marché de l’immobilier dans plus de déboires.

«C’est un secteur qui vit dans l’anarchie totale. Le marché immobilier est perturbé par la présence d’intermédiaires (semsars) qui ne correspondent à aucun profil», souligne M. Lahlou. Et de poursuivre que «suite à la crise sanitaire, la situation s’aggrave davantage. N’importe qui peut se déclarer comme étant un agent immobilier sans diplôme ni formation. On ne peut tolérer tout cela. Le Maroc est en train d’évoluer. Il faut que ce projet voie le jour». Selon les professionnels, l’entrée en vigueur de ce texte de loi conférerait à leur activité plus de transparence et de crédibilité. Ce cadre juridique contribuerait également à relancer le secteur dans la mesure où il permettrait aux investisseurs d’entrer en contact avec des agences structurées et avoir des interlocuteurs réglementés.

La tutelle convaincue de la pertinence de ce nouveau cadre

Du côté de la tutelle, ce nouveau cadre juridique revêt une place remarquable au niveau du plan de relance économique pour la sortie de la situation d’urgence sanitaire. «Le traitement des retombées économiques de la pandémie Covid-19 sur les secteurs immobilier et locatif a mis en exergue le rôle vital que peut jouer l’agent immobilier pour l’allégement des controverses entre le bailleur et le locataire, résultant du non-paiement de loyer dû à la perte d’emploi, ou le non-respect des délais fixés pour le paiement du loyer, ainsi que la facilitation et la sécurisation des transactions immobilières, en évitant les déplacements et les frictions entre les personnes», commente dans ce sens le département de Nouzha Bouchareb.

Contacté par ALM, le département ministériel a souligné la grande importance de ce projet de loi, compte tenu de sa complémentarité avec d’autres textes juridiques dans la mise en œuvre de la réforme du secteur immobilier en général et du secteur locatif en particulier, et ce partant de plusieurs considérations. Outre la relance du secteur, la tutelle énumère l’importance de l’institutionnalisation et de la modernisation du statut des intermédiaires immobiliers dans la consolidation de la confiance entre les parties dans les transactions immobilières (vente et location) et le rôle de cette profession dans le renforcement des garanties de la sécurité contractuelle.

Les grandes lignes du projet de loi

Articulé autour d’une trentaine d’articles, le projet de loi réglementant la profession des agents immobiliers édicte les dispositions relatives à l’organisation de la profession d’agent immobilier en tant que profession libérale régie par la loi. Le texte impose pour les personnes physiques souhaitant exercer ce métier d’être de nationalité marocaine, n’ayant pas fait l’objet d’une condamnation judiciaire définitive pour des actes portant atteinte à l’honneur, la confiance et l’intégrité. L’agent doit être titulaire d’un bac+2 ou équivalent ou justifier d’une expérience de cinq années consécutives dans ce domaine.

Pour sécuriser les transactions, l’agent doit obligatoirement disposer d’un bureau physique où il pourra exercer son métier sachant qu’à l’heure actuelle la plupart des agents exercent depuis les cafés ou leur domicile. De même, les transactions immobilières devraient passer par le notaire. Ce dernier doit déclarer l’agence immobilière dans le contrat final et s’obliger à garantir que les contractants payent la totalité des honoraires de l’agence immobilière. Une démarche qui garantirait la transparence et éviterait par la suite la spoliation et autres problèmes liés à l’acquisition de bien immobilier. La réglementation de ce secteur repose également sur un processus d’agrément.

A cet effet une carte d’accréditation sera instituée en vertu de laquelle l’agent immobilier sera inscrit dans un registre national et de facto, autorisé d’exercer, et ce au plus tard un an après sa réception. Elle sera remise par le ministère chargé de l’habitat après consultation d’une commission qui sera constituée à cet égard. Des sanctions seront également instaurées en vue de garantir une bonne tenue de la profession allant d’un avertissement et blâme jusqu’à un arrêt de la carte d’accréditation pour une durée de six mois jusqu’à son retrait définitif.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/a-quand-une-reglementation-effective-des-agents-immobiliers/feed 0