Immobilier – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Mon, 20 Sep 2021 10:03:15 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.8.1 Promotion immobilière : Une nouvelle demande en maisons individuelles https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/promotion-immobiliere-une-nouvelle-demande-en-maisons-individuelles https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/promotion-immobiliere-une-nouvelle-demande-en-maisons-individuelles#respond Mon, 20 Sep 2021 14:00:19 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=387081

Lotfi Sekkat le confirme lors de la présentation des résultats de CIH Bank «Les promoteurs immobiliers constatent une nouvelle demande en maisons individuelles au lieu d’appartements». Le fait, en allusion aux crédits immobiliers, est relayé, vendredi, par le PDG de CIH Bank, Lotfi Sekkat, lors de la présentation, en mode webinaire, des résultats financiers du ...]]>

Lotfi Sekkat le confirme lors de la présentation des résultats de CIH Bank

«Les promoteurs immobiliers constatent une nouvelle demande en maisons individuelles au lieu d’appartements». Le fait, en allusion aux crédits immobiliers, est relayé, vendredi, par le PDG de CIH Bank, Lotfi Sekkat, lors de la présentation, en mode webinaire, des résultats financiers du Groupe. Outre les bonnes performances de cette grande structure, le responsable ne manque pas d’en révéler les perspectives. A commencer par les ouvertures avec des objectifs chiffrés.

10 agences pour cette année

Tel que le PDG l’annonce, «10 ouvertures d’agences sont prévues pour cette année». «L’objectif étant d’atteindre 310 agences voire de dépasser 350 à l’horizon 2024», avance M. Sekkat qui rappelle l’ouverture déjà de 3 agences. Dans ce sens, le responsable qui met en avant l’existence d’une activité commerciale ne manque pas d’être sincère sur la présence d’autres opérateurs bancaires. «Nous ne restons pas le premier acteur de la place», reconnaît-il. Concernant les dépôts clientèle, CIH réalise, avec une collecte nette de 3,7 MMDH, une progression de +6,8% par rapport à décembre 2020 pour s’établir à 57,4 MMDH. Quant aux ressources à vue, elles constituent 77% de la collecte réalisée affichant ainsi une évolution de +8% par rapport à décembre 2020 et une évolution de 26% par rapport à juin 2020. Sur base individuelle, ces dépôts sont composés essentiellement de ceux de CIH Bank à hauteur de 52,8 MMDH et de ceux d’Umnia Bank à concurrence de 2,4 MMDH. «Umnia Bank se porte bien. Elle est très active sur le marché», enchaîne l’orateur qui n’hésite pas à s’exprimer sur les actifs immobiliers.

Une cession sur le marché

A propos de ces actifs immobiliers pris par les banques contre des créances, M. Sekkat précise qu’une «directive de Bank Al-Maghrib encourage les banques à céder ces actifs sur le marché». Par ailleurs, il estime que le report d’échéances des crédits Fogarim est «utile». Quant aux encours crédits consolidés, en hausse de 6,3% par rapport à décembre 2020, ils ont atteint 66,9 MMDH. Sur base individuelle, les crédits de CIH Bank s’établissent à 54,3 MMDH, tandis que Sofac et Umnia Bank contribuent respectivement à hauteur de 8,5 MMDH et 4,1 MMDH. Représentant 53% de l’encours des crédits consolidés, les crédits hors immobilier enregistrent une hausse de 8% par rapport à décembre 2020 pour s’établir à 35,4 MMDH. La banque consolide ainsi sa politique de diversification des emplois clientèle. Aussi, le total bilan consolidé s’établit à 95,2 MMDH, en progression de 6,3% par rapport à décembre 2020.

Accroissement du PNB de 7%

Le PNB consolidé s’élève à 1.500.6 MDH, en accroissement de +7% par rapport à juin 2020. Cette évolution résulte principalement de la progression de la marge nette d’intérêt de 23,1% sous effet de la croissance de l’activité commerciale. En social, le produit net bancaire de CIH Bank s’établit à 1.263,4 MDH, en croissance de +11.6% par rapport à juin 2020. A son tour, le résultat brut d’exploitation consolidé s’établit à 652,9 MDH, en hausse de +48,7% par rapport à juin 2020. Cependant, le coût du risque en consolidé s’établit à 221 MDH affichant une baisse de -46,7% par rapport à juin 2020. Ainsi, le taux du coût du risque est de 0,31% contre 0,68% une année auparavant. En social, le coût du risque s’élève à 176,1 MDH, soit une baisse de – 42,1%, correspondant à un taux de coût du risque de 0,30% contre 0,53% en juin 2020. Le résultat net part du Groupe s’établit à 264,6 MDH à fin juin 2021 contre 45,7 MDH à fin juin 2020 (hors don au Fonds Covid, le RNPG à fin juin 2020 s’établirait à 140,2 MDH). En social, le résultat net à fin juin 2021 s’élève à 267,7 MDH contre 82,4 MDH par rapport à la même période en 2020 (hors don au Fonds Covid, le résultat net à fin juin 2020 s’établirait à 129,6 MDH).

Une forte digitalisation

«En matière de paiement, il y aura des annonces», ajoute M. Sekkat. Comme il l’explicite, il y aura un potentiel au niveau de la version de CIH mobile pour «particuliers qui auront la possibilité de gérer le virement permanent». «Je crois que nous sommes les premiers à avoir cette gestion mobile», poursuit-il. De plus, les comptes à distance enregistrent, comme il l’indique, des performances «positives». «20% des comptes que nous ouvrons se font à distance», conclut-il.

 

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/promotion-immobiliere-une-nouvelle-demande-en-maisons-individuelles/feed 0
Immobilier : Le marché reprend https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-le-marche-reprend https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-le-marche-reprend#respond Thu, 19 Aug 2021 11:00:35 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=384464

Les ventes progressent de 18,8% d’un trimestre à l’autre La courbe des ventes immobilières continue de grimper. Les transactions ont repris pour l’ensemble des actifs. C’est ce que l’on peut relever de la publication de Bank Al-Maghrib relative à l’indice des prix des actifs immobiliers. La tendance globale du marché immobilier au deuxième trimestre laisse ...]]>

Les ventes progressent de 18,8% d’un trimestre à l’autre

La courbe des ventes immobilières continue de grimper. Les transactions ont repris pour l’ensemble des actifs. C’est ce que l’on peut relever de la publication de Bank Al-Maghrib relative à l’indice des prix des actifs immobiliers. La tendance globale du marché immobilier au deuxième trimestre laisse apparaître une progression de 18,8% des ventes par rapport au trimestre précédent. Cette progression trimestrielle recouvre une hausse de 22% des ventes des biens résidentiels, de 29,2% de celles des terrains au moment où les transactions des biens à usage professionnel marquent une baisse de 20,7% d’un trimestre à l’autre. La reprise des ventes a été accompagnée par une baisse des actifs immobiliers aussi bien en glissement trimestriel qu’annuel. Les prix se sont contractés de 5,4% d’un trimestre à l’autre.

Ils marquent par ailleurs une dépréciation de 2% comparé à la même période de l’année passée. Retour sur les principales évolutions relevées au deuxième trimestre 2021. Se référant à Bank Al-Maghrib, les prix des actifs résidentiels ont fléchi de 5,6% comparé au premier trimestre de l’année. Une baisse qui reflète le repli de 6,4% pour les appartements, de 2,5% pour les maisons et de 5,1% pour les villas. En parallèle, les ventes ont culminé de 22% sur ladite période. Une progression portée par la hausse des ventes des appartements (+22,7%) ainsi que celle des maisons (+13,3%) et des villas (+15%). «En glissement annuel, les prix se sont repliés de 2,3%, en liaison avec les baisses des prix de 3,7% pour les appartements. En revanche, l’indice des prix a augmenté de 4,2% pour les maisons et de 0,1% pour les villas. Concernant les ventes, elles ont progressé pour toutes les catégories des biens résidentiels», explique Bank Al-Maghrib à cet effet.

En ce qui concerne le foncier, l’indice des prix des terrains marque un repli de 5% en glissement trimestriel et de 1% en glissement annuel. Les transactions affichent pour leur part une amélioration de 29% d’un trimestre à l’autre. Pour ce qui est des prix des biens à usage professionnel, ils se sont contractés de 4,9% comparé à la même période de l’année passée, reflétant ainsi un repli de 3,1% des prix des locaux commerciaux et de 13,3% pour les bureaux. Les transactions à ce niveau semblent se redresser aussi bien pour les locaux commerciaux que pour les bureaux et ce après avoir marqué un repli de 20,7% en glissement trimestriel. La tendance trimestrielle par ville fait ressortir une baisse de 4,5% des prix des actifs immobiliers à Rabat. Un repli qui recouvre une baisse de 5,1% pour le résidentiel, de 2,7% pour les terrains et de 1,5% pour les prix des biens à usage professionnel.

Les ventes ont pour leur part grimpé de 14,7% au niveau de Rabat suite à la hausse de 17% des ventes résidentielles et de 13,3% des terrains au moment où les biens à usage professionnel ont reculé de 16,3%. A Casablanca, les prix ont marqué un repli de 5,4% tandis que les ventes ont progressé de 21% reflétant une hausse de 29,1% des biens résidentiels, de 18,9% des terrains et une baisse de 20% pour les biens à usage professionnel. A Marrakech, les prix ont enregistré un repli de 3,4% au deuxième trimestre 2021. Les transactions ont quant à elles progressé de 28,9% d’un trimestre à l’autre. Même tendance observée à Tanger. L’indice des prix a affiché un repli de 7,4% au niveau de la ville du détroit contre une progression de 16,1% des ventes.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-le-marche-reprend/feed 0
Immobilier : Baisse de l’offre et de la demande au 2ème trimestre de l’année https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-baisse-de-loffre-et-de-la-demande-au-2eme-trimestre-de-lannee https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-baisse-de-loffre-et-de-la-demande-au-2eme-trimestre-de-lannee#respond Wed, 11 Aug 2021 10:00:35 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383765

Mubawab livre son décryptage du marché L’offre et la demande immobilières diminuent simultanément au deuxième trimestre de l’année. C’est ce qui ressort du récent décryptage du marché livré par Mubawab. La tendance observée sur la plateforme laisse apparaître une baisse trimestrielle de 2,12% du prix moyen du mètre carré des appartements au Maroc. Ce dernier ...]]>

Mubawab livre son décryptage du marché

L’offre et la demande immobilières diminuent simultanément au deuxième trimestre de l’année. C’est ce qui ressort du récent décryptage du marché livré par Mubawab. La tendance observée sur la plateforme laisse apparaître une baisse trimestrielle de 2,12% du prix moyen du mètre carré des appartements au Maroc. Ce dernier est revenu à 10.200 dirhams. L’offre sur les appartements neufs et anciens s’est pour sa part repliée. Elle a reculé de 4,42% durant le dernier trimestre contre un repli de 1,86% de la demande. Mubawab observe également un léger recul des prix de l’immobilier ancien dans sa globalité.

Le repli est estimé à 1% comparé au trimestre précédent. En glissement annuel, Mubawab relève une hausse de 4%. «La baisse dans l’ancien est fortement guidée par la chute des prix des villas, avec un recul trimestriel de -6% et de -4% en année glissante», relève-t-on de Mubawab. Et de préciser que «les prix des appartements anciens ont grimpé de 1% par rapport au premier trimestre et de 7% comparé à la même période de l’année précédente». Pour ce qui est du neuf, il poursuit sa tendance baissière avec un fléchissement de 2% sur le trimestre et en année glissante. Les villas neuves ont, pour leur part, connu une chute trimestrielle de 1% et de 10% en année glissante. Mubawab souligne par ailleurs que les prix des appartements neufs ont baissé de 2% pendant le trimestre au moment où ils affichent une augmentation de 1% en année glissante. Il ressort par ailleurs que 2 points ont été perdus au niveau de l’indice Mubawab des prix des appartements, soit une contraction de 1,4% en valeur. Cette baisse revient à 4% comparé à la même période de l’année précédente. S’agissant des localités, Dar Bouazza, Rabat, Marrakech, Témara et Bouskoura affichent des prix plus stables pour les appartements, enregistrant ainsi des évolutions minimes comprises entre -4% et +4%.

Pour les villas, Tanger, Agadir, Mohammedia et Bouskoura font preuve d’une certaine stabilité au niveau des prix, et ce pour le second trimestre de l’année. Pour ce qui est des tendances prévisionnelles des prix, Mubawab anticipe au niveau de Casablanca une légère baisse des prix des appartements (-0,35%) en juillet, contre une augmentation de 0,03% en août. Une légère contraction est également attendue au mois de septembre (-0,04%). Pour ce qui est de Rabat, Mubawab prévoit une chute de 5,89% des prix des appartements au mois de juillet. En revanche, la tendance pourrait s’inverser sur les 2 derniers mois du 3ème trimestre avec une hausse respective de 0,34% en août et 0,60% en septembre. Pour sa part, Agadir pourrait connaître une hausse des prix en juillet (0,98%) et août (0,70%) et une baisse de -0,32% en septembre.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/immobilier-baisse-de-loffre-et-de-la-demande-au-2eme-trimestre-de-lannee/feed 0
Rabat Square : La première phase du projet livrée https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/rabat-square-la-premiere-phase-du-projet-livree https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/rabat-square-la-premiere-phase-du-projet-livree#respond Mon, 02 Aug 2021 08:05:30 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383069

Eagle Hills livre la première phase de Rabat Square. Composée des deux îlots Via et One, cette tranche comprend 204 appartements, répartis sur 21 immeubles, avec des surfaces allant de 67 à 300 mètres carrés. «La livraison de la première phase de Rabat Square constitue une étape majeure dans la vie de ce projet qui ...]]>

Eagle Hills livre la première phase de Rabat Square. Composée des deux îlots Via et One, cette tranche comprend 204 appartements, répartis sur 21 immeubles, avec des surfaces allant de 67 à 300 mètres carrés.

«La livraison de la première phase de Rabat Square constitue une étape majeure dans la vie de ce projet qui se veut emblématique d’un nouveau mode de vie au cœur du Domaine Dar Essalam. Nos engagements en termes de qualité sont ici portés à leur plus haut niveau, en harmonie avec la vision que nous portons pour Rabat Square: un univers de raffinement au sein du plus beau quartier de Rabat», relève-t-on de Mohamed Yacoubi, directeur général de Eagles Hills au Maroc. Outre les îlots résidentiels Via et One, Eagle Hills lance également la livraison de la première phase de l’offre commerciale de Rabat Square.

D’une superficie de 1.000 mètres carrés, elle réunit des enseignes renommées offrants des produits et services de proximité, répondants ainsi aux besoins des habitants (boulangerie pâtisserie, blanchisserie, bureau de tabac…etc) ainsi que deux marques de café/restaurants: le Relais de Paris et Cafés Carrion. L’ensemble ouvrira courant 2021. Les locaux commerciaux de Rabat Square s’étendront à terme sur plus de 6.000 mètres carrés. Ils accueilleront un large portefeuille de marques qui profiteront d’une destination centrale dotée d’une zone de chalandise à fort potentiel. Au total, le projet Rabat Square verra le lancement de 5 phases. La seconde est en cours de construction avec le premier îlot ORA, qui se compose de 13 immeubles ultra-modernes avec une multitude d’options résidentielles très haut de gamme.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/rabat-square-la-premiere-phase-du-projet-livree/feed 0
Construit dans la région d’El Jadida : Blue Bay village, un projet balnéaire à gestion locative https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/construit-dans-la-region-del-jadida-blue-bay-village-un-projet-balneaire-a-gestion-locative https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/construit-dans-la-region-del-jadida-blue-bay-village-un-projet-balneaire-a-gestion-locative#respond Sat, 17 Jul 2021 19:00:11 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=381902

Située à 5 kilomètres de Sidi Bouzid, Blue Bay Village vient enrichir le paysage résidentiel de la ville d’El Jadida. Cette nouvelle résidence balnéaire de standing propose en option plusieurs services clés en main, dont la gestion locative et un service hôtelier. «Entièrement réfléchi autour de la famille, Blue Bay Village articule tous ses services ...]]>

Située à 5 kilomètres de Sidi Bouzid, Blue Bay Village vient enrichir le paysage résidentiel de la ville d’El Jadida.

Cette nouvelle résidence balnéaire de standing propose en option plusieurs services clés en main, dont la gestion locative et un service hôtelier. «Entièrement réfléchi autour de la famille, Blue Bay Village articule tous ses services autour de son bien-être», relève-t-on du Doukala Invest, initiateur de ce projet. Et de préciser que «ce grand projet, dont la première tranche est déjà livrée et opérationnelle, sera réparti en quatre îlots d’habitations construits en R+2 autour de quatre grandes piscines pour enfants et adultes». Il est à noter que chaque appartement possède une double façade, soit un côté jour orienté vers la piscine ou la mer (séjour, salle à manger, cuisine et terrasse principale) et un côté nuit (chambres à coucher, salles de bains et balcon) orienté vers les zones calmes du Resort. De même, chaque pavillon possède deux entrées, avec des zones de parking réparties autour de tous les pavillons.

Réalisé sur une superficie de 4 hectares, il abritera à terme un pool House dédié aux activités sportives en salle (fitness, piscine chauffée, remise en forme) et restauration (en construction) ainsi qu’un Kids Club animé par des professionnels du monde de l’enfant, avec son propre bassin récréatif et son amphithéâtre. A cela s’ajoute une zone sportive dédiée incluant un terrain de mini-foot aux normes internationales, deux pistes de pétanque, un mini-golf, ainsi que des tables de billard, ping-pong et un spot pour le tir à l’arc. Blue Bay Village a également pensé aux commerces de proximité, avec six boutiques dédiées aux besoins des vacanciers (kiosque à journaux, vêtements et équipements de plage, souvenirs, superette…).

Rappelons que cette résidence balnéaire propose des appartements avec ou sans gestion locative. Ceux qui opteront pour la gestion locative, leur appartement sera meublé et équipé. De même, leurs frais de syndic seront pris en charge. Ils bénéficieront également d’un service de maintenance opérationnel gratuit 7j/7. Ils pourront également profiter de leur appartement 2 mois par an tout en bénéficiant d’une rentabilité locative confortable.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/construit-dans-la-region-del-jadida-blue-bay-village-un-projet-balneaire-a-gestion-locative/feed 0
AMIL, une nouvelle entité représentative de l’immobilier locatif https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/amil-une-nouvelle-entite-representative-de-limmobilier-locatif https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/amil-une-nouvelle-entite-representative-de-limmobilier-locatif#respond Sat, 17 Jul 2021 16:00:13 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=381887

Les professionnels du secteur s’organisent en association Les professionnels de l’immobilier locatif s’organisent en association. Les opérateurs du secteur ont constitué récemment l’Association marocaine de l’immobilier locatif (AMIL). Cette structure a pour objectif d’accroître la visibilité du secteur et de coordonner les actions des acteurs et leur communication auprès des institutions partenaires et des pouvoirs ...]]>

Les professionnels du secteur s’organisent en association

Les professionnels de l’immobilier locatif s’organisent en association. Les opérateurs du secteur ont constitué récemment l’Association marocaine de l’immobilier locatif (AMIL). Cette structure a pour objectif d’accroître la visibilité du secteur et de coordonner les actions des acteurs et leur communication auprès des institutions partenaires et des pouvoirs publics.
«La création de l’AMIL apporte une dynamique structurante dans un secteur en plein essor et qui accompagne le développement et les ambitions de l’économie nationale», apprend-on à cet égard. Cette nouvelle organisation est à l’initiative des acteurs de renom dont Aksal, Aradei Capital, Foncière Chellah, Immorente, Marjane Holding, Kitea, Soft Group, Soprima ou encore Yamed. L’AMIL, dont la présidence est attribuée à Soumaya Tazi, PDG d’Immorente, est affiliée à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Le bureau est constitué de membres de l’association, ainsi que de commissions organisées par thématique comme le droit et fiscalité, financement, retail ou encore l’industrie. Il est à noter que l’immobilier locatif représente l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie nationale au cours des 10 dernières années. Il cumule à lui seul des investissements de plus de 30 milliards de dirhams, génère environ 50.000 emplois directs et indirects et couvre une superficie de 2 millions de mètres carrés. «En engageant des investissements massifs, les acteurs de l’immobilier locatif permettent aux entreprises locataires de réserver leurs ressources au financement de leur cœur de métier et de se développer de manière plus volontariste.

La location apporte aux entreprises de la flexibilité et leur permet d’orienter leurs capitaux vers d’autres projets», peut-on relever à cet effet. Le secteur a connu, en effet, un développement récent rapide. Ceci se matérialise par une cadence soutenue de création, de gestion et de maintenance de bâtiments et d’espaces de vie mises à la disposition d’entreprises nationales et multinationales opérant dans le commerce, l’hôtellerie et l’industrie. Les projets développés sont conçus pour répondre aux besoins des utilisateurs. Ils répondent dans leur globalité aux standards internationaux de construction et d’aménagement.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/amil-une-nouvelle-entite-representative-de-limmobilier-locatif/feed 0
BO 52, une nouvelle résidence urbaine au coe ur de Casa Anfa https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/bo-52-une-nouvelle-residence-urbaine-au-coe-ur-de-casa-anfa https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/bo-52-une-nouvelle-residence-urbaine-au-coe-ur-de-casa-anfa#respond Sat, 17 Jul 2021 14:00:56 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=381875

Plus de 50% des appartements désormais livrés En dépit d’une conjoncture difficile liée à la pandémie de Covid-19, Linkcity a tenu sa promesse en respectant ses engagements annoncés en mai 2018. La filiale du Groupe Bouygues a livré récemment son projet «BO 52» dans les délais annoncés. «Le BO 52» est une résidence absolument urbaine, ...]]>

Plus de 50% des appartements désormais livrés

En dépit d’une conjoncture difficile liée à la pandémie de Covid-19, Linkcity a tenu sa promesse en respectant ses engagements annoncés en mai 2018. La filiale du Groupe Bouygues a livré récemment son projet «BO 52» dans les délais annoncés. «Le BO 52» est une résidence absolument urbaine, à proximité des écoles, des commerces et des loisirs. Des bâtiments bioclimatiques qui s’adaptent à l’environnement, et tirent profit des conditions climatiques tout en atténuant cette pollution sonore qui irrite les citadins ainsi que la pollution de l’air pur grâce à des jardins intérieurs protégés.

  • grid-2
  • XTMR8633-Edit_result

En effet, la proximité de la palmeraie et d’Anfa Park offre au site une richesse en biodiversité et des vues extérieures agréables ainsi que des espaces de confort et de détente. «Pour ceux qui adorent allier confort, bien-être et espace de travail, il est à signaler que BO 52 est entouré de trois éléments majeurs : l’axe principal de la Place Financière, la Palmeraie et la Tour emblématique CFC First», relève-t-on de Linkcity. Il est à noter que B0 52 est un projet majoritairement résidentiel. Il comporte 168 logements, de différentes typologies allant du T2 (salon + 1 chambre) de 50 m² au T5 (salon + 4 chambres) de 200 m², commercialisés dans leur totalité en vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). «Les clients versent environ 50% d’avances échelonnées sur la durée de construction du projet, en contrepartie de cautions bancaires les garantissant en cas de défaillance du promoteur. Le reliquat du prix de vente est versé par le client après l’éclatement des titres à la livraison de l’appartement», explique Linkcity. A ce jour, Linkcity a livré plus de 50% des appartements et prévoit de livrer la totalité de l’opération avant fin 2021.

Notons que BO 52 s’inscrit dans une démarche de certification HQE (Haute qualité environnementale garantissant notamm ent confort acoustique et confort thermique.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/bo-52-une-nouvelle-residence-urbaine-au-coe-ur-de-casa-anfa/feed 0
Palm Cabo, une adresse luxueuse signée Palmeraie Immobilier https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/palm-cabo-une-adresse-luxueuse-signee-palmeraie-immobilier https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/palm-cabo-une-adresse-luxueuse-signee-palmeraie-immobilier#respond Sat, 17 Jul 2021 12:00:28 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=381881

Le projet est actuellement en cours de commercialisation La commercialisation du projet Palm Cabo est officiellement lancée. Ce projet relevant du groupe Palmeraie Immobilier bénéficie d’une situation idéale et d’un accès facile avec tous les avantages d’une résidence d’été dont la présence de nombreux commerces, restaurants et enseignes de renom. Il se situe en effet ...]]>

Le projet est actuellement en cours de commercialisation

La commercialisation du projet Palm Cabo est officiellement lancée. Ce projet relevant du groupe Palmeraie Immobilier bénéficie d’une situation idéale et d’un accès facile avec tous les avantages d’une résidence d’été dont la présence de nombreux commerces, restaurants et enseignes de renom. Il se situe en effet à quelques minutes de la plage et à proximité immédiate du Cabo Negro Golf Beach, un parcours 18 trous dessiné par le légendaire Cabell B. Robinson. «Conçu dans un cadre naturel où dominent le calme et la sérénité, Palm Cabo est un must de l’architecture d’inspiration locale et hispanique. Le projet réunit un large éventail de typologies pour répondre aux attentes et besoins de chaque résident», apprend-on du promoteur ayant organisé récemment des ventes privées exceptionnelles de ce projet résidentiel.

  • Palm Cabo s
  • Palm Cabo

Le Groupe a, en cette occasion, invité les propriétaires les plus exigeants à découvrir les offres attractives de sa résidence privée située dans l’une des stations balnéaires les plus prestigieuses du Royaume. L’offre porte sur des appartements F2 à partir de 630.000 dirhams, des appartements F3 à partir de 910.000 dirhams et des duplex à partir de 1,1 million de dirhams. «La superficie des biens varie de 50 à 92 mètres carrés, chacun offrant une double façade avec des ouvertures lumineuses et des vues sur les jardins intérieurs, les piscines et les promenades», précise le Groupe immobilier. Et de préciser que «la résidence a été réalisée conformément aux engagements de Palmeraie Immobilier. Elle garantit à ses futurs habitants une qualité de vie supérieure avec des finitions soignées et une sélection de matériaux de premier choix en harmonie avec l’environnement et les particularités de la région». Notons que la résidence est équipée d’ascenseurs et de places de parking pour l’ensemble des résidents. Un centre de loisirs est également accessible pour les adultes et les enfants, ainsi que deux piscines et des aménagements extérieurs qui comprennent des espaces verts et des passages piétons.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/palm-cabo-une-adresse-luxueuse-signee-palmeraie-immobilier/feed 0
Arthur Viseux / Immobilier de bureau : L’avis d’un expert https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/arthur-viseux-immobilier-de-bureau-lavis-dun-expert https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/arthur-viseux-immobilier-de-bureau-lavis-dun-expert#respond Sat, 17 Jul 2021 10:00:48 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=381874

Interview de Arthur Viseux, Responsable de la gestion des transactions Maghreb à JLL ALM : Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur l’immobilier professionnel ? Arthur Viseux : Comme tout autre secteur, la crise sanitaire a eu des répercussions considérables sur le marché de l’immobilier de bureau. JLL constate que l’impact majeur réside ...]]>

Interview de Arthur Viseux, Responsable de la gestion des transactions Maghreb à JLL

ALM : Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur l’immobilier professionnel ?

Arthur Viseux : Comme tout autre secteur, la crise sanitaire a eu des répercussions considérables sur le marché de l’immobilier de bureau. JLL constate que l’impact majeur réside dans la relation qu’entretiennent les entreprises et leurs salariés avec leur lieu de travail.
Lieu incontournable avant la crise sanitaire, le confinement a permis de découvrir qu’il était parfaitement possible de travailler efficacement et d’être productif en dehors du bureau et depuis son domicile. Aujourd’hui, ce constat a permis d’appréhender l’espace de travail différemment en combinant bureau et télétravail dans une logique d’hybridation rendue possible grâce à la digitalisation. L’objectif étant bien entendu de limiter la propagation du virus en minimisant les interactions dans des espaces souvent clos, mais il s’agit également d’une remise en question de l’immobilier d’entreprise dans la façon avec laquelle on le conçoit au niveau mondial.
Cela explique le choix ré-organisationnel d’un certain nombre de grandes entreprises qui ont procédé à la réduction de la surface occupée et à son optimisation en adoptant l’hybridation. Cette tendance mondiale a fait naître d’autres priorités et exigences. Ces dernières sont en relation avec la flexibilité et la modularité des espaces, mais également l’optimisation du confort, de l’expérience et de l’épanouissement des collaborateurs.

Pour atteindre ce niveau d’exigence, la prise de conscience des promoteurs de ces nouvelles réalités et leur volonté d’innover dans ce sens sont cruciales. L’ouverture sur les certifications et la mise en place de services en relation directe avec les exploitants sont d’une priorité absolue.
Il est important de souligner que les certifications se trouvent être indispensables pour s’aligner sur ce qui se fait de mieux au niveau environnemental par exemple, notamment à travers la certification HQE, et au niveau optimisation du confort via la certification WELL entre autres.

Comment évaluez-vous le développement de ce segment à Casablanca ?

L’immobilier de bureau casablancais a connu un développement important ces dernières années. La part de l’immobilier de bureau qualitatif représente approximativement une superficie totale de 250.000 m2. Elle se concentre principalement dans trois zones : Zone de la corniche, Zone Casa Anfa et Zone de Sidi Maarouf. Il est à prévoir que cette superficie qualitative double les trois ou quatre prochaines années avec une offre nouvelle de plus de 200.000 m2. Cette croissance exponentielle, bien que bénéfique pour le marché, se heurte à une capacité d’absorption du marché qui reste limitée avec 40.000 à 50.000 m2 par an. Cette capacité d’absorption reste approximative et résulte d’une remontée d’information que recueille JLL à partir du marché des entreprises corporatives. Cette réalité poussera les promoteurs à redoubler d’efforts et d’initiatives afin de s’adapter, d’innover et d’apporter des solutions favorisant le bien-être des utilisateurs pour pouvoir se distinguer, le tout devant être fait dans une logique économique irréprochable pour que ça soit réaliste et réalisable. C’est effectivement le défi que s’est lancé le groupe Kapset en concevant le projet Seven Square, ce dernier dispose de tous les atouts qui en font un produit hautement compétitif, répondant à des standards internationaux en matière de bien-être et se positionnant en rupture avec ce qui se fait de façon classique au niveau du marché.

Quels sont les axes sur lesquels il faut miser pour réussir dans le marché de l’immobilier de bureau au niveau national ?

Pour ma part, il n’y a pas de secret. Le sérieux des promoteurs et leur historique positif sont des conditions sine qua non à leur réussite dans ce marché. La volonté d’innover et de construire les bâtiments qui s’alignent avec les best practices au niveau mondial est également importante pour se faire une place dans un marché hautement exigeant. La capacité à s’entourer de professionnels aguerris et partageant la même vision de l’excellence et la même volonté d’innover est primordiale. Dans ce cadre, j’estime que la réussite collaborative entre JLL et le groupe Kapset dans le cadre du projet Seven Square résulte du fait que nous partageons la même vision de l’excellence et la même volonté d’innover et de proposer le meilleur pour notre marché marocain.

Le Groupe Kapset vient de lancer le Seven Square. Dans quelle optique s’inscrit ce projet ?

Le projet Seven Square s’inscrit dans la continuité d’une dynamique récente que connaît le marché. Cette dynamique vise à s’aligner sur les standards internationaux les plus avancés en matière de confort, de prestations, etc. Ce niveau d’exigence est retrouvé dans quelques quartiers de Casablanca avec à leur tête la zone Casa Anfa. Le projet Seven Square, avec tous ses atouts uniques, vient enrichir la zone et profiter de son infrastructure développée, de sa centralité et du fait qu’elle représente aujourd’hui un nouveau hub économique incontournable avec l’émergence de Casablanca Finance City.

Pouvez-vous nous citer quelques particularités du Seven Square ?

La particularité du projet Seven Square vient tout d’abord de la volonté qui anime son promoteur, le Groupe Kapset, de s’entourer d’experts qui partagent avec lui le même besoin d’innover, d’offrir les meilleurs standards à une clientèle exigeante et d’enrichir qualitativement le parc immobilier de bureau casablancais. C’est dans ce cadre que JLL intervient pour accompagner le Groupe Kapset dans sa quête de l’excellence qu’il souhaite exprimer dans son nouveau projet Seven Square. Dans les faits, l’innovation se traduit par la verticalité du concept architectural qui superpose commerces, bureaux et business hôtel. L’objectif de cette superposition, bien au-delà de la volonté de valoriser un terrain stratégiquement bien situé à Casa Anfa, est de créer un environnement harmonieux et aux composantes complémentaires. La finalité de cette complémentarité est d’offrir des conditions optimales pour favoriser le confort et le bien-être des futurs locataires. Dans le détail, nous retrouvons au rez-de-chaussée des services corporatifs, un espace consacré à l’organisation de conférences et un modèle de restauration pensé pour favoriser le bien-être des exploitants. Les quatre premiers étages sont dédiés aux plateaux de bureaux parfaitement modulables avec une surface totale de 13.000 m2. Et enfin, les trois derniers étages abritent un hôtel 4 étoiles d’une enseigne internationale de premier ordre et un rooftop proposant une vue imprenable et sans vis-à-vis sur le CAFC et sur Casablanca Finance City, le nouveau centre urbain de la ville de Casablanca. Quant à la détermination d’offrir les meilleurs standards à une clientèle d’entreprise exigeante, elle trouve racine dans l’adoption du Groupe Kapset d’une démarche de double certification. Le projet Seven Square sera certifié HQE et sera l’un des tout premiers projets à être certifiés WELL.

Quelles sont les caractéristiques de ces certifications ?

Le marché est devenu familier avec la certification HQE qui a permis de réaliser des avancées majeures au niveau environnemental. La nouveauté qu’offre le projet Seven Square est sa candidature pour l’obtention de la certification WELL. Délivrée par la WELL Building Institute, cette certification repose sur sept critères qui favoriseront le bien-être des futurs locataires. Les quatre premiers critères sont : la qualité de l’eau, de l’air, l’optimisation de la luminosité naturelle et la mise à disposition d’espaces dédiés à l’activité physique. Les trois derniers critères sont : le confort, l’alimentation et le bien-être psychologique encouragés à travers l’aménagement des lieux, les couleurs choisies et la décoration qui doit être apaisante pour l’esprit.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/arthur-viseux-immobilier-de-bureau-lavis-dun-expert/feed 0
Mubawab passe à la commercialisation du neuf https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/mubawab-passe-a-la-commercialisation-du-neuf https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/mubawab-passe-a-la-commercialisation-du-neuf#respond Fri, 16 Jul 2021 21:00:26 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=381872

Après le lancement en janvier 2020 de son entité «Mubawab Transaction» Ils sont plus de 150 projets immobiliers analysés par Mubawab Transaction depuis le démarrage de son activité. Lancée en janvier 2020, cette entité commerciale de Mubawab.ma est venue répondre à une demande croissante d’accompagnement aussi bien des professionnels que des particuliers. Mubawab Transaction amorce, ...]]>

Après le lancement en janvier 2020 de son entité «Mubawab Transaction»

Ils sont plus de 150 projets immobiliers analysés par Mubawab Transaction depuis le démarrage de son activité. Lancée en janvier 2020, cette entité commerciale de Mubawab.ma est venue répondre à une demande croissante d’accompagnement aussi bien des professionnels que des particuliers. Mubawab Transaction amorce, dans ce sens, son expansion nationale depuis Tanger. Ceci se matérialise par la signature d’une première acquisition avec la Résidence Bahja complétant ainsi une panoplie de projets couvrant toutes les catégories sociales professionnelles. «Nous apportons notre savoir-faire, notre connaissance du marché et nous accompagnons les promoteurs tout au long de leur projet immobilier afin qu’ils puissent vendre le plus rapidement possible et au meilleur prix marché leurs projets», peut-on relever de Kevin Gormand, directeur général et cofondateur de Mubawab.

Le bilan dressé à ce jour démontre l’engagement des experts immobiliers de Mubawab Transaction à choisir des projets de qualité pour les clients finaux. Sur le stock analysé, le comité d’approbation n’a retenu que 10% des projets pour un accompagnement sur la commercialisation. Mubawab Transaction s’est associée à plusieurs projets à fort potentiel. Ils incarnent selon les gérants de la plateforme une parfaite conciliation avec la raison d’être de l’entité et le besoin réel du marché, notamment en termes de demande. Parmi ces projets, on relève Utopia que Mubawab transaction commercialise en exclusivité. «Ce projet a été sélectionné par Mubawab Transaction pour répondre aux nouvelles attentes de la demande, recensées après le confinement à travers la dernière étude End-user de Mubawab», apprend-on dans ce sens. Il s’agit, en effet, d’un complexe résidentiel situé dans la zone de Californie à Casablanca alliant à la fois la qualité, les équipements de bien-être à un prix attractif. Ce projet juxtapose, selon Mubawab Transaction, le résidentiel de standing aux activités humaines, socioculturelles et économiques.

Rappelons que Mubawab Transaction a pour orientation de créer un pont entre les offres de qualité sur le marché immobilier national et les acquéreurs en quête d’un logement digne de leur investissement. La particularité de Mubawab Transaction réside dans le fait qu’elle s’appuie sur un accès unique à la data immobilière au Maroc, une rigueur commerciale, une spécialisation en marketing immobilier et digital en plus d’une stratégie orientée sur la satisfaction et l’expérience client.

Un investissement de 10 millions de dollars pour accompagner l’immobilier maghrébin

Mubawab consolide son positionnement sur les marchés immobiliers marocain et tunisien. Pour ce faire, un investissement de 10 millions de dollars a été annoncé. Le but étant d’accompagner l’écosystème immobilier aussi bien sur le digital que sur l’expertise de Mubawab en termes de demande immobilière et ses besoins au Maghreb. Cet investissement illustre la confiance du Groupe EMPG à l’égard de Mubawab dans la région. «Le leadership et la vision de Mubawab dans l’accompagnement des professionnels de l’immobilier pour leur faire rencontrer la demande nous confortent dans notre choix d’investir sur Mubawab pour consolider sa position d’acteur majeur et incontournable de l’immobilier au Maghreb.
Cette expertise fait la force de Mubawab qui a connu un rebond de performance sur le dernier trimestre 2020 et le distingue des autres acteurs de l’immobilier », relève-t-on de Haider Ali Khan, président-directeur général du Groupe EMPG MENA. Pour sa part, Kevin Gormand, président-directeur général et cofondateur de Mubawab, estime que gagner la confiance des investisseurs est un gage de crédibilité sur le marché et envers les clients. «L’immobilier a encore beaucoup à donner dans la région Maghreb et la technologie est notre maillon fort dans ce marché à fort potentiel», indique-t-il. Mubawab franchira ainsi une étape supplémentaire dans sa vision 2021-2023. Selon Kevin Gormand, «l’adossement de Mubawab au groupe EMPG lui assure une sécurité financière, une expertise immobilière additionnelle et un partenariat stratégique à long terme. Mais cette performance ne serait rien sans l’action des femmes et des hommes du groupe Mubawab, au Maroc, en Espagne et en Tunisie, qui ne cessent de se réinventer et collaborent avec efficacité et agilité ». Outre le renforcement de ses services au Maghreb, le montant injecté renforcera l’employabilité de Mubawab avec une prévision de recrutement de 200 collaborateurs. Cet investissement favorisera également le développement de nouvelles activités spécialisées dans l’immobilier et ce avec un département « Investment Advisory » dont la mission est d’établir des études de marchés, le conseil et l’expertise immobiliers.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/immobilier/mubawab-passe-a-la-commercialisation-du-neuf/feed 0