Politique – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Tue, 10 May 2022 12:19:16 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.9.3 https://aujourdhui.ma/wp-content/uploads/2016/02/favico.png Politique – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma 32 32 Nasser Bourita reçoit le ministre bahreïni des des Affaires étrangères https://aujourdhui.ma/actualite/nasser-bourita-recoit-le-ministre-bahreini-des-des-affaires-etrangeres https://aujourdhui.ma/actualite/nasser-bourita-recoit-le-ministre-bahreini-des-des-affaires-etrangeres#respond Tue, 10 May 2022 12:15:04 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=407372

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Abdullatif Bin Rashid Al Zayani, a salué le rôle prépondérant de SM le Roi Mohammed VI, Président du comité Al-Qods, dans la défense de la ville sainte, la préservation de son identité et le soutien de la résistance des maqdessis, ainsi que l’intense action menée sur le terrain par ...]]>

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Abdullatif Bin Rashid Al Zayani, a salué le rôle prépondérant de SM le Roi Mohammed VI, Président du comité Al-Qods, dans la défense de la ville sainte, la préservation de son identité et le soutien de la résistance des maqdessis, ainsi que l’intense action menée sur le terrain par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif.

Dans un communiqué conjoint publié à l’issue de ses entretiens, mardi à Marrakech, avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le ministre bahreïni a mis l’accent sur la centralité de la cause palestinienne pour la Oumma arabe.

Il a aussi souligné que cette question est prioritaire dans la politique étrangère des deux pays, partant en cela des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI et de Son frère SM le Roi Hamad Ben Issa Al Khalifa, que Dieu Les préserve, et le ferme attachement des deux Souverains au droit légitime du peuple palestinien d’établir son Etat indépendant sur la base des frontières du 4 juin 1967 avec Al Qods Est pour capitale, conformément à la solution à deux Etats, objet du consensus international et tel que prévu dans les résolutions internationales y afférentes, ajoute la même source.

Par ailleurs, les deux ministres ont passé en revue les situations politique et sécuritaire dans la région arabe, insistant sur l’importance de l’action arabe commune dans le renforcement des capacités des pays arabes, la préservation de la sécurité et la stabilité et la réalisation du développement durable, selon le communiqué conjoint.

Ils ont aussi exprimé leur satisfaction quant à la convergence de vues concernant différentes questions, ainsi que les défis auxquels fait face la région du Moyen-Orient, poursuit la même source.

]]>
https://aujourdhui.ma/actualite/nasser-bourita-recoit-le-ministre-bahreini-des-des-affaires-etrangeres/feed 0
Sécheresse et gestion durable des terres: Le discours Royal au sommet d’Abidjan https://aujourdhui.ma/actualite/secheresse-et-gestion-durable-des-terres-le-discours-royal-au-sommet-dabidjan https://aujourdhui.ma/actualite/secheresse-et-gestion-durable-des-terres-le-discours-royal-au-sommet-dabidjan#respond Mon, 09 May 2022 15:11:21 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=407250

SM Le Roi Mohammed VI a adressé lundi un discours au Sommet des Chefs d’État et de gouvernement sur la sécheresse et la gestion durable des terres, qui se tient à Abidjan. Voici le texte intégral du discours Royal, dont lecture a été donnée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement ...]]>

SM Le Roi Mohammed VI a adressé lundi un discours au Sommet des Chefs d’État et de gouvernement sur la sécheresse et la gestion durable des terres, qui se tient à Abidjan.

Voici le texte intégral du discours Royal, dont lecture a été donnée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Mohamed Sadiki.

 

« Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, Cher Frère,

 

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

 

Mesdames et Messieurs les Hauts Représentants des Organisations Internationales et Régionales,

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

Je veux, avant tout, féliciter Mon frère, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, pour l’organisation réussie de ce Sommet sur la sécheresse et la gestion durable des terres, en marge de la 15ème session de la Conférence des Parties de la Convention des Nations Unies pour la Lutte Contre la Désertification.

 

Cette initiative louable de Notre Auguste Hôte, est le visage déterminé d’une mobilisation concrète face au problème de la sécheresse qui, dans notre continent africain plus qu’ailleurs, constitue un défi structurel. Elle est, aussi, le reflet éclatant de cette Afrique qui Nous est si chère : l’Afrique entreprenante, qui prend son destin en main.

 

Le changement climatique n’est pas un sujet théorique ou un objet de débat rhétorique. C’est une réalité dure et implacable, qui sévit par des sécheresses de plus en plus fréquentes, de plus en plus intenses et de plus en plus dévastatrices.

 

La récurrence des épisodes de sécheresse et la cadence de la dégradation des sols se posent réellement en défi majeur. Durant les vingt dernières années, ils ont impacté plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde, et entraîné plus de 124 Milliards de dollars de pertes économiques.

 

En Afrique, des millions d’hectares sont menacés de désertification en raison de l’avancée du désert, qui progresse dans certaines régions à un rythme de 5 km par an. Or, la dégradation des terres est un multiplicateur de vulnérabilités.

 

Avec la sécurité environnementale, se trouvent en jeu la sécurité alimentaire, la sécurité humaine et la sécurité « tout court ». Une terre perdue à la vie est une terre gagnée à l’insécurité. Nous le constatons, les zones en prise avec une dégradation extrême des conditions environnementales, sont bien souvent aussi, celles où les conflits éclatent, où les populations sont déplacées et où les groupes terroristes et séparatistes cherchent à s’infiltrer.

 

Monsieur le Président,

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

Force est de constater que le climat change, les ressources hydriques se raréfient, les populations croissent, les villes s’étendent et les terres agricoles se réduisent et se dégradent.

 

Nous sommes résolument décidés à mener le combat contre cet ennemi commun, par une action coordonnée et solidaire. Plusieurs initiatives régionales phares, adaptées aux réalités africaines, concourent à faire émerger la résilience africaine face à la sécheresse.

 

Nous saluons, à cet égard, l’Initiative d’Abidjan, qui sanctionnera les travaux de Notre Sommet. Nous formons le souhait qu’elle soit la plateforme d’une mobilisation soutenue et pratique, afin de traduire les engagements politiques en actions concrètes. Dans ce sens, Nous appelons à la mise en place d’une véritable alliance africaine contre la désertification, dotée de ressources financières et technologiques adéquates et propres à une action efficace.

 

Car, parallèlement à l’échéance conventionnelle de la COP.15 sur la désertification, le Sommet d’Abidjan apporte une logique d’action, qui est la bienvenue. Contre la sécheresse et la dégradation des terres, Notre conviction est faite. L’heure est effectivement à l’accélération de la mise en œuvre de programmes opérationnels de lutte contre la désertification, dans le cadre d’une coopération régionale concrète, pragmatique et renforcée.

 

Nous nous félicitons que l’Initiative d’Abidjan s’inscrive dans la continuité de l’élan donné par le Sommet Africain de l’Action en faveur d’une co-émergence continentale, que Nous avons organisé à Marrakech en marge de la COP.22 sur le climat. La complémentarité est, effectivement, parfaite entre l’Initiative d’Abidjan, et les trois Commissions Climat pour l’Afrique issues du Sommet de Marrakech de 2016 : la Commission du Bassin du Congo ; la Commission de la Région du Sahel ; et Commission des Etats Insulaires. L’initiative d’Abidjan résonne aussi avec l’Initiative Triple A pour une Agriculture Africaine Adaptée, et l’Initiative 3S pour la Soutenabilité, la Stabilité et la Sécurité en Afrique.

 

Monsieur le Président,

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

La lutte contre le changement climatique n’est pas seulement une affaire d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de gestion durable des terres. Notre combat implique un engagement sur plusieurs fronts, particulièrement ceux de la préservation des écosystèmes, de la sauvegarde de la biodiversité et de l’atténuation de la précarité des populations vulnérables.

 

Ces efforts, Nous les engageons avec détermination sur les plans régional et international, avec, à chaque fois, une déclinaison nationale.

 

Ainsi, le Maroc qui a abrité la COP.22, est aussi celui qui a révisé à la hausse sa Contribution Déterminée Nationale à 45.5 % de réduction des gaz à effet de serre à l’horizon 2030. De même, les stratégies d’adaptation et d’atténuation que nous défendons à l’international, sont aussi celles que Nous portons au niveau national, afin de doter Notre pays d’un modèle de gestion inclusif et durable. Les stratégies « Forêts du Maroc 2020-2030 » et « Génération Green 2020-2030 » participent de l’objectif d’inverser le processus de dégradation des terres, de réduire l’ampleur de la désertification et d’atténuer ses répercussions, à la faveur d’un développement humain et social.

 

A l’intersection de Notre engagement pour la lutte contre la sécheresse, la sauvegarde de la biodiversité et la préservation des écosystèmes, se trouve aussi Notre résolution à préserver et protéger la ressource essentielle à la vie : l’eau.

 

Le « Plan National de l’Eau » que Nous avons mis en place, sert l’objectif d’assurer la sécurité hydrique et les ressources nécessaires en eau, en quantité et en qualité. De son côté, le Nouveau Modèle de Développement que Nous avons impulsé, place la préservation et la promotion des ressources en eau, parmi les enjeux prioritaires d’un modèle de développement aussi ancré dans le présent que tourné vers l’avenir.

 

Et, parce que le secteur de l’eau est vital, le « Grand Prix Mondial Hassan II de l’Eau » est à la fois un lieu de prise de conscience globale et un espace prestigieux d’émulation où rivalisent des solutions innovantes, durables et intégrées pour porter la cause de l’eau.

 

Monsieur le Président,

 

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 

Le combat contre la désertification et la dégradation des terres est véritablement une lutte existentielle, qui se pose à tous, et à l’Afrique, avec une acuité singulière. Ce combat ne doit s’achopper ni à l’absence de capacités technologiques, ni au défaut de ressources économiques, ni – encore moins – à un manque de volonté politique.

 

Réduire les vulnérabilités à la sécheresse ; construire des capacités de gestion durable des terres ; faire converger les efforts régionaux et internationaux ; permettre le déploiement de solutions spécifiques et maîtriser le stress hydrique – tels doivent être les fronts du combat que nous menons à la désertification ; un combat de tous, et de tous les instants ».

]]>
https://aujourdhui.ma/actualite/secheresse-et-gestion-durable-des-terres-le-discours-royal-au-sommet-dabidjan/feed 0
Dialogue social : Le satisfecit de la jeunesse RNIste https://aujourdhui.ma/politique/dialogue-social-le-satisfecit-de-la-jeunesse-rniste https://aujourdhui.ma/politique/dialogue-social-le-satisfecit-de-la-jeunesse-rniste#respond Mon, 09 May 2022 09:05:45 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=407184

La Fédération nationale de la jeunesse RNIste s’est félicitée de la signature par le gouvernement, la CGEM et les centrales syndicales les plus représentatives du procès-verbal de l’accord social et de la Charte nationale pour le dialogue social, notant l’implication du gouvernement dans le cycle de dialogue social, ainsi que l’engagement «conscient» et responsable des ...]]>

La Fédération nationale de la jeunesse RNIste s’est félicitée de la signature par le gouvernement, la CGEM et les centrales syndicales les plus représentatives du procès-verbal de l’accord social et de la Charte nationale pour le dialogue social, notant l’implication du gouvernement dans le cycle de dialogue social, ainsi que l’engagement «conscient» et responsable des partenaires sociaux dans les sessions de ce dialogue.

De même, la fédération a noté, dans un communiqué, l’effort du gouvernement pour jeter des bases solides et pérennes du dialogue social à travers l’élaboration d’une loi dans ce sens, la création de l’Observatoire national du dialogue social, un espace de consolidation du tripartisme et d’élargissement du cercle du pouvoir propositionnel qui aura pour missions d’assurer la veille sociale, la production d’indicateurs, le suivi et l’actualisation des données, ainsi que la coordination lors de l’élaboration du rapport annuel sur le climat social.

En outre, la fédération a salué la création d’une académie de formation dans le domaine de l’emploi et du climat des affaires avec pour objectifs de renforcer les capacités des acteurs dans le domaine du dialogue social, de la négociation collective et des mécanismes alternatifs de résolution et de gestion des conflits et de médiation sociale.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/dialogue-social-le-satisfecit-de-la-jeunesse-rniste/feed 0
Le plan national du littoral consolidé https://aujourdhui.ma/politique/le-plan-national-du-littoral-consolide https://aujourdhui.ma/politique/le-plan-national-du-littoral-consolide#respond Fri, 06 May 2022 10:30:42 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=407087

Un nouveau décret adopté en Conseil de gouvernement pour la protection et la lutte contre la pollution Le décret en question précise par ailleurs les mesures à prendre pour protéger, combattre et réduire la pollution sur le littoral tout en assurant la cohérence et l’intégration entre les plans régionaux du littoral. La protection du littoral ...]]>

Un nouveau décret adopté en Conseil de gouvernement pour la protection et la lutte contre la pollution

Le décret en question précise par ailleurs les mesures à prendre pour protéger, combattre et réduire la pollution sur le littoral tout en assurant la cohérence et l’intégration entre les plans régionaux du littoral.

La protection du littoral devient prioritaire. Alors que les ONG et plusieurs institutions publiques ont tiré la sonnette d’alarme concernant la dégradation du littoral, le gouvernement muscle le dispositif de protection. Dans ce sens, le Conseil de gouvernement a examiné et approuvé le projet de décret n° 2.21.965 portant approbation du plan national du littoral, présenté par Leila Benali, ministre de la transition énergétique et du développement durable. Selon le gouvernement, ce projet s’inscrit dans le cadre du parachèvement des textes d’application de la loi n° 81.12 relative au littoral.

Une loi qui avait adopté le mécanisme d’aménagement comme moyen nécessaire pour assurer la gestion intégrée du littoral. Ledit texte a ainsi instauré une obligation pour les autorités compétentes pour préparer un plan national qui définit les orientations générales et les objectifs à atteindre en plus de l’intégration de la dimension de protection du littoral dans les politiques sectorielles, sur la base des données scientifiques, socio-économiques et environnementales actualisées. Il a été question en outre de l’instauration d’une approche intégrée qui tient compte de l’écosystème côtier et des changements climatiques.

Concrètement et en application des dispositions du premier alinéa de l’article 11 de la loi concernée, un projet de décret a été élaboré pour ratifier le schéma national du littoral. Le but de cette mesure est de définir les orientations générales et les objectifs à atteindre dans le domaine de la protection, de la réhabilitation et de la préservation du littoral. Il s’agit également de l’intégration de la dimension de la protection du littoral dans les politiques sectorielles ; la définition des indicateurs à prendre pour assurer la cohérence entre les programmes d’investissement; et la détermination des moyens pour harmoniser les différents projets de développement à mettre en œuvre sur le littoral. Le décret en question précise par ailleurs les mesures à prendre pour protéger, combattre et réduire la pollution sur le littoral tout en assurant la cohérence et l’intégration entre les plans régionaux du littoral.

A noter que le Conseil de gouvernement, présidé par Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, a été consacré à l’examen d’un certain nombre de projets de textes de loi et de propositions de nomination aux hautes fonctions conformément à l’article 92 de la Constitution. Les membres du gouvernement ont aussi examiné un accord international. Au début des travaux du Conseil, le chef du gouvernement a évoqué l’accord signé le 30 avril avec les partenaires sociaux et économiques, dans le cadre des rounds du dialogue social, soulignant que la signature de cet accord reflète le souci du gouvernement d’améliorer le climat de coopération avec ses partenaires et d’honorer ses engagements en matière de soutien au pouvoir d’achat et la promotion des droits de la classe ouvrière. Il a également souligné l’importance de la signature de la «Charte nationale du dialogue social», dans le but d’institutionnaliser le dialogue social et de créer un calendrier précis et régulier, en application des instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notant que le gouvernement est entré dans une nouvelle phase de confiance avec les syndicats.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/le-plan-national-du-littoral-consolide/feed 0
Charte nationale du dialogue social: le gouvernement entame une nouvelle phase de confiance avec les syndicats https://aujourdhui.ma/politique/charte-nationale-du-dialogue-social-le-gouvernement-entame-une-nouvelle-phase-de-confiance-avec-les-syndicats https://aujourdhui.ma/politique/charte-nationale-du-dialogue-social-le-gouvernement-entame-une-nouvelle-phase-de-confiance-avec-les-syndicats#respond Thu, 05 May 2022 14:25:50 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=406997

Avec la signature de la Charte nationale du dialogue social, le gouvernement a entamé une nouvelle phase de confiance avec les syndicats, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. S’exprimant lors de la réunion du Conseil de gouvernement, M. Akhannouch a mis l’accent sur l’importance de la signature de cette charte ...]]>

Avec la signature de la Charte nationale du dialogue social, le gouvernement a entamé une nouvelle phase de confiance avec les syndicats, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

S’exprimant lors de la réunion du Conseil de gouvernement, M. Akhannouch a mis l’accent sur l’importance de la signature de cette charte en vue d’institutionnaliser le dialogue social et d’assurer sa fluidité et sa tenue de manière régulière, en application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue de cette réunion.

Le chef du gouvernement a aussi relevé que l’accord important signé le 30 avril avec les partenaires économiques et sociaux reflète la détermination du gouvernement à honorer ses engagements relatifs au soutien du pouvoir d’achat, au respect des droits de la classe laborieuse et au renforcement de la coopération avec ses partenaires, a ajouté M. Baitas.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/charte-nationale-du-dialogue-social-le-gouvernement-entame-une-nouvelle-phase-de-confiance-avec-les-syndicats/feed 0
Trois projets de décret au menu de la réunion du Conseil de gouvernement de ce jeudi https://aujourdhui.ma/politique/trois-projets-de-decret-au-menu-de-la-reunion-du-conseil-de-gouvernement-de-ce-jeudi https://aujourdhui.ma/politique/trois-projets-de-decret-au-menu-de-la-reunion-du-conseil-de-gouvernement-de-ce-jeudi#respond Wed, 04 May 2022 09:20:32 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=406816

Un Conseil de gouvernement se tiendra jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Au début de ses travaux, le Conseil examinera trois projets de décret dont le premier est relatif à la commission spéciale chargée de l’homologation des formations dans l’un des domaines de la médecine légale des médecins exerçant au sein ...]]>

Un Conseil de gouvernement se tiendra jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

Au début de ses travaux, le Conseil examinera trois projets de décret dont le premier est relatif à la commission spéciale chargée de l’homologation des formations dans l’un des domaines de la médecine légale des médecins exerçant au sein des bureaux communaux d’hygiène et des services sanitaires relevant du département de la santé, indique mardi un communiqué du département du chef du gouvernement. Le deuxième projet de décret porte sur la qualité et la sécurité sanitaire du couscous et pâtes alimentaires commercialisés, alors que le troisième porte approbation du Plan national du littoral.

Le Conseil examinera par la suite un mémorandum d’entente de coopération dans les domaines du tourisme et de l’événementiel, signé le 7 février 2022 entre les gouvernements du Royaume du Maroc et de l’Etat du Qatar, ajoute la même source. Il achèvera ses travaux par l’examen de propositions de nomination à des hautes fonctions, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, conclut le communiqué.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/trois-projets-de-decret-au-menu-de-la-reunion-du-conseil-de-gouvernement-de-ce-jeudi/feed 0
Le RNI se félicite des résultats du dialogue social https://aujourdhui.ma/politique/le-rni-se-felicite-des-resultats-du-dialogue-social https://aujourdhui.ma/politique/le-rni-se-felicite-des-resultats-du-dialogue-social#respond Tue, 03 May 2022 17:12:59 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=406812

Le parti adresse ses félicitations au Souverain à l’occasion de l’Aïd Al Fitr Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a adressé ses félicitations au Souverain, à la Famille Royale ainsi qu’au peuple marocain à l’occasion de l’Aïd Al Fitr. Dans un communiqué, le parti a profité de l’occasion pour féliciter la classe ouvrière pour la ...]]>

Le parti adresse ses félicitations au Souverain à l’occasion de l’Aïd Al Fitr

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a adressé ses félicitations au Souverain, à la Famille Royale ainsi qu’au peuple marocain à l’occasion de l’Aïd Al Fitr. Dans un communiqué, le parti a profité de l’occasion pour féliciter la classe ouvrière pour la fête du travail affirmant qu’il apprécie hautement ses rôles majeurs dans le développement du pays en tant que partenaire essentiel dans l’effort social et économique national pour consolider les fondements de l’État social.

Dans le même contexte, le parti souligne l’importance de l’accord historique qui a été signé le samedi 30 avril entre le gouvernement et les centrales syndicales les plus représentatives, la Confédération générale des entreprises du Maroc et la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural. «Cela montre à quel point le gouvernement est soucieux d’améliorer la coopération avec les syndicats, et de respecter ses engagements, de soutenir le pouvoir d’achat de la classe ouvrière et d’assurer la promotion de ses droits, à travers une vision pratique globale qui valorise les acquis et se projette vers de nouveaux horizons, conformément aux directives royales en la matière», précise le communiqué.

Le parti salue également la signature de la «Charte nationale du dialogue social», qui est venue institutionnaliser le dialogue social dans une expérience sans précédent, mettant fin à l’approche circonstancielle et pour être en phase avec l’âme du discours du trône 2018 qui avait souligné que «le dialogue doit être adopté sans interruption.» Tout en appréciant l’approche participative adoptée par le gouvernement avec tous les partenaires sociaux et économiques, le parti affirme qu’il continuera, comme il en avait l’habitude, à soutenir et à défendre les revendications de la classe ouvrière dans notre pays.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/le-rni-se-felicite-des-resultats-du-dialogue-social/feed 0
En présence du président du parti, Aziz Akhannouch : La jeunesse rniste présente son plan d’action https://aujourdhui.ma/politique/en-presence-du-president-du-parti-aziz-akhannouch-la-jeunesse-rniste-presente-son-plan-daction https://aujourdhui.ma/politique/en-presence-du-president-du-parti-aziz-akhannouch-la-jeunesse-rniste-presente-son-plan-daction#respond Wed, 27 Apr 2022 08:59:17 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=406312

La Fédération nationale de la jeunesse rniste a tenu sa réunion ordinaire le lundi 25 avril 2022, en présence du président du parti, Aziz Akhannouch, et Mohamed Boussaid, membre du bureau politique. La réunion a été consacrée à la présentation et l’examen des programmes de travail de la jeunesse pour la prochaine étape. La rencontre ...]]>

La Fédération nationale de la jeunesse rniste a tenu sa réunion ordinaire le lundi 25 avril 2022, en présence du président du parti, Aziz Akhannouch, et Mohamed Boussaid, membre du bureau politique.

La réunion a été consacrée à la présentation et l’examen des programmes de travail de la jeunesse pour la prochaine étape.

La rencontre s’est ouverte par une allocution de Lahcen Saadi, président de la Fédération nationale de la jeunesse rniste, dans laquelle il a salué la dynamique positive qui a marqué le renouvellement des organisations régionales dans une atmosphère de démocratie, de responsabilité et d’engagement. Il a salué les compétences dont regorge le nouveau bureau des jeunes du RNI regroupant six parlementaires, cinq présidents de communes, 6 élus locaux ainsi que de jeunes cadres dans des postes de responsabilité. Les interventions des membres de la Fédération étaient unanimes quant à la nécessité de renouveler et développer les mécanismes de travail en adéquation avec les nouveaux enjeux du parti lors de la prochaine étape, notant dans le même contexte les grands efforts déployés par le président du parti pour soutenir la jeunesse du RNI dès sa fondation.

Par la suite, les membres de la Fédération ont présenté les grands axes des programmes de travail des organisations régionales pour l’année 2022, suivis de la présentation du programme de la Fédération nationale. Les différentes présentations ont porté sur la nécessité de créer une nouvelle dynamique dans les programmes de formation et de renforcer leurs rôles dans l’éducation politique et l’encadrement de terrain des jeunes en adéquation avec les enjeux et défis de l’étape actuelle.

Dans une allocution, le président du RNI a exprimé sa confiance dans les jeunes compétences de la Fédération nationale du RNI. Il a également salué le travail distingué du bureau sortant de la Fédération et qui avait contribué au grand succès remporté par le parti lors des élections du 8 septembre. M. Akhannouch a appelé à accompagner les 3.000 jeunes élus du parti occupant divers postes de responsabilité. Le président a souligné la nécessité de poursuivre le dynamisme créé par la jeunesse au cours des cinq dernières années en organisant des initiatives et en encadrant des activités dans divers domaines intéressant la jeunesse marocaine.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/en-presence-du-president-du-parti-aziz-akhannouch-la-jeunesse-rniste-presente-son-plan-daction/feed 0
Crises simultanées, travail du Parlement, action gouvernementale… Les explications de Rachid Talbi Alami https://aujourdhui.ma/politique/crises-simultanees-travail-du-parlement-action-gouvernementale-les-explications-de-rachid-talbi-alami https://aujourdhui.ma/politique/crises-simultanees-travail-du-parlement-action-gouvernementale-les-explications-de-rachid-talbi-alami#respond Thu, 21 Apr 2022 10:24:51 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=405770

Il sera créé un «groupe de travail thématique en charge du Plan Maroc Vert et la politique de l’eau». L’objectif ultime étant d’en faire une «évaluation objective». Comment la Chambre des représentants doit-elle travailler en contexte de crise? Ainsi se pose la question, à Rabat, Rachid Talbi Alami qui énumère les crises liées à la ...]]>

Il sera créé un «groupe de travail thématique en charge du Plan Maroc Vert et la politique de l’eau». L’objectif ultime étant d’en faire une «évaluation objective».

Comment la Chambre des représentants doit-elle travailler en contexte de crise? Ainsi se pose la question, à Rabat, Rachid Talbi Alami qui énumère les crises liées à la sécheresse, la Covid et l’approvisionnement du marché national en produits à prix élevés, notamment ceux énergétiques. Le président de cette Chambre, invité mardi au forum de la MAP pour s’exprimer sur «les défis et les perspectives de l’action parlementaire dans un contexte national et international mouvementé», répond à chacune de ces problématiques.

Pas besoin de stock

A propos des produits, le responsable indique : «Je ne pense pas qu’il faille faire un stock de sécurité». «Les prix doivent être en baisse à cet effet», avance-t-il. Quant à la Covid, il met en avant la «disponibilité» des vaccins. Concernant la sécheresse, il estime que le problème est énorme puisque «des plans dédiés n’ont pas été exécutés». «La sécheresse a dénudé cette réalité», ajoute l’orateur. Dans ce sens, il évoque la création d’un «groupe de travail thématique en charge du Plan Maroc Vert et la politique de l’eau». L’objectif ultime étant, tel qu’il le détaille, d’en faire une «évaluation objective» bien qu’il ne soit pas, pour lui, obligatoire d’évaluer les politiques. «Nous devons aider le gouvernement et le citoyen. Quand le Parlement travaille de la manière, le citoyen, qui ne voit que les audiences publiques, n’en est pas au courant alors que dans les coulisses le travail est énorme. Le Parlement œuvre avec force», lance-t-il clairement par la suite en s’arrêtant sur les audiences publiques.

«Personne ne doit échapper à la responsabilité»

S’agissant des remous survenant lors de ces audiences, M. Talbi Alami s’appuie sur le passage de partis qui étaient à la majorité vers l’opposition. Dans ce sens, il estime que certains «ne veulent pas reconnaître les résultats des élections». «Cependant, personne ne doit échapper à la responsabilité», enchaîne-t-il. Le tout en rappelant l’article 47 de la Constitution qui stipule la compétition sur les voix. Entre-temps, l’intervenant ne manque pas de revenir au cumul des crises. «Cela demande de la patience et de la sagesse en tempérant entre l’Etat et ses équilibres macroéconomiques entre autres. Pour conserver cela, il faut du calme. Nous sommes au final des Marocains et il y a des engagements», commente-t-il.

Par l’occasion, il remonte à 2013 lorsque le chef de gouvernement à l’époque, Abdelilah Benkiran, a décrété une coupe budgétaire de 15 milliards DH. Dans ce sens, l’orateur ne se veut pas prolixe puisqu’il dit en ignorer les raisons. «Cependant le gouvernement actuel a mobilisé ce montant pour conserver les postes d’emploi», clarifie l’intervenant en s’exprimant sur la dernière circulaire du chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, destinée à créer des mesures pour venir en aide à l’entreprise. «Nous pouvons bien prendre le budget d’investissement pour le consommer en baissant les prix mais cela va créer une faillite chez les entreprises. Nous avons besoin de l’entreprise pour l’emploi et nous voulons conserver la production des richesses à la fois. Nous voulons, dans ce sens, aller jusqu’au bout», ajoute-t-il en donnant l’exemple du BTP qui emploie 900.000 postes.

De l’image du Maroc et un nouveau règlement intérieur

Pour le responsable, la majorité et l’opposition doivent abonder conjointement dans la même logique. «Les positions diffèrent et le Maroc est à nous tous et personne ne veut qu’il soit perdant», commente-t-il. A son sens, le Royaume est devenu «un acteur provincial dans le nouveau monde». «Il a une parole respectée. Alors comment le Parlement doit-il se comporter ?», s’interroge-t-il. M. Talbi Alami saisit son passage pour révéler le travail du Parlement sur un règlement intérieur. Celui-ci comprend trois parties. Il s’agit de l’harmonisation avec les lois, la pratique quotidienne et du changement en nombre de groupes. S’agissant de l’harmonisation, il ressort l’autoévaluation des politiques publiques qui sera intégrée dans ce règlement.

«Nous voulons également mettre une référence pour cette évaluation», annonce-t-il en rappelant que 79% des questions posées portent sur des secteurs tandis qu’elles ne peuvent être adressées au chef de gouvernement qui, lui, s’exprime sur la politique générale. «Ainsi nous ne donnons pas de matière à débattre au citoyen», indique-t-il en rappelant que certaines structures n’ont pas des relations «claires» avec le Parlement dont le président gère également la diplomatie en bonne et due forme. De même, les groupes œuvrant dans le cadre de cette diplomatie sont gérés sous un œil bienveillant tel qu’il le révèle. «Même avec les comités d’amitié, nous unifions nos visions», précise-t-il en mettant en avant la prédilection d’investisseurs internationaux pour la stabilité du Maroc de par la guerre en Ukraine.

A propos de l’accès de journalistes au Parlement, il avance le chiffre de 600 alors que celui des députés est de 395. «C’est une problématique. Nous travaillons pour une alternance éventuellement», nuance-t-il. Quant aux marchés du Parlement, le responsable indique ne pas être habilité à répondre à la place de son collègue à la tête de la deuxième Chambre. «Le budget de ces marchés était déjà réservé. Au moment où la décision de M. Myara était prise, il n’y avait pas encore de guerre. S’il le savait, il l’aurait pas prise », tranche M. Talbi Alami. A l’égard du gouvernement, il estime, de plus, que celui-ci «n’a pas de chance puisque le début de son mandat coïncide avec trois crises».

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/crises-simultanees-travail-du-parlement-action-gouvernementale-les-explications-de-rachid-talbi-alami/feed 0
Fédération nationale des élus du RNI: Abdellah Ghazi dévoile les grandes lignes du plan d’action https://aujourdhui.ma/politique/federation-nationale-des-elus-du-rni-abdellah-ghazi-devoile-les-grandes-lignes-du-plan-daction https://aujourdhui.ma/politique/federation-nationale-des-elus-du-rni-abdellah-ghazi-devoile-les-grandes-lignes-du-plan-daction#respond Wed, 20 Apr 2022 11:09:30 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=405677

La fédération nationale des élus du Rassemblement national des indépendants (RNI) a organisé la semaine écoulée une rencontre de communication avec les présidents et les représentants de ses instances régionales, en présence des représentants des organisations parallèles du parti. Cette rencontre a été marquée par un débat riche et intense sur le rôle de l’organisation ...]]>

La fédération nationale des élus du Rassemblement national des indépendants (RNI) a organisé la semaine écoulée une rencontre de communication avec les présidents et les représentants de ses instances régionales, en présence des représentants des organisations parallèles du parti.

Cette rencontre a été marquée par un débat riche et intense sur le rôle de l’organisation et son programme d’action pour cette année, en insistant sur la nécessité de poursuivre la mobilisation et l’action pour tenir les engagements pris auprès des citoyens, indique-t-on des organisateurs. S’exprimant à cette occasion, le nouveau président de la fédération, Abdellah Ghazi, a souligné que le parti table sur l’action de cette organisation pour poursuivre sa politique de proximité et assurer sa présence et son action sur tout le territoire national.

La réunion a été aussi l’occasion d’exposer les grandes lignes du plan d’action de la fédération, eu égard aux défis majeurs auxquels doivent faire face les élus locaux pour répondre aux attentes des citoyens.

]]>
https://aujourdhui.ma/politique/federation-nationale-des-elus-du-rni-abdellah-ghazi-devoile-les-grandes-lignes-du-plan-daction/feed 0