Régions – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma Les articles du journal et toute l'actualité en continu Wed, 10 Nov 2021 08:51:35 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.8.2 https://aujourdhui.ma/wp-content/uploads/2016/02/favico.png Régions – Aujourd'hui le Maroc https://aujourdhui.ma 32 32 Dakhla Smart City, nouvelle vision d’Al Omrane pour le Sud https://aujourdhui.ma/economie/dakhla-smart-city-nouvelle-vision-dal-omrane-pour-le-sud https://aujourdhui.ma/economie/dakhla-smart-city-nouvelle-vision-dal-omrane-pour-le-sud#respond Wed, 10 Nov 2021 08:51:35 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=390986

Le projet concrétise la nouvelle vision du développement du Sahara marocain Une nouvelle ère s’ouvre pour les provinces du Sud. Une nouvelle génération de projets est en train de sortir de terre, notamment le projet du nouveau pôle urbain (Dakhla Smart City). Selon le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni, ce projet concrétise la ...]]>

Le projet concrétise la nouvelle vision du développement du Sahara marocain

Une nouvelle ère s’ouvre pour les provinces du Sud. Une nouvelle génération de projets est en train de sortir de terre, notamment le projet du nouveau pôle urbain (Dakhla Smart City). Selon le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni, ce projet concrétise la nouvelle vision du développement des provinces du Sud en général et de la région Dakhla-Oued Eddahab en particulier. S’exprimant lors d’une rencontre dédiée à la présentation des résultats du concours d’idées pour l’aménagement de Dakhla Smart City, M. Kanouni a souligné que le projet Dakhla Smart City s’inscrit dans le cadre de la nouvelle génération de projets urbains favorisant le développement durable et renforçant la connectivité et la mobilité. La mise en place de ce nouveau pôle urbain est de nature à consolider l’armature urbaine dans la perspective d’améliorer l’habitat et le cadre de vie des habitants de la région à même de mettre à leur disposition des équipements socio-économiques de taille. Il permettra également d’amorcer de nouvelles opportunités d’investissement en termes d’activités économiques, du tourisme et des services, a-t-il expliqué.

Dans ce cadre, M. Kanouni a noté que ce nouveau pôle urbain qui s’étale sur environ 275 ha au niveau de la commune rurale d’El Argoube, s’inscrit dans le sillage d’un partenariat public-privé entre le Groupe Al Omrane et un Groupement d’intérêt économique (GIE) de promoteurs privés. Conformément aux Hautes Orientations Royales visant à promouvoir la convergence et l’action conjointe entre l’ensemble des départements et intervenants, ce projet bénéficiera d’une gouvernance particulière, dans toutes ses phases, garantissant son développement et sa réalisation de manière optimale, a-t-il soutenu. Fort de son expertise en matière d’aménagement et de développement urbain, Al Omrane intervient pour la réalisation des travaux d’aménagement des hors site et les équipements de base structurants après approbation du plan de masse, a-t-il précisé.

Par ailleurs, il a indiqué que le Groupe Al Omrane a engagé près de 7 milliards de dirhams (MMDH) depuis le début de son implantation dans les provinces du Sud et ce, pour la mise en œuvre des programmes de l’Etat et des collectivités territoriales, permettant ainsi à 145.000 ménages, soit 60% de la population issue de ces provinces, de bénéficier de programmes de lutte contre l’habitat insalubre et d’amélioration des conditions de vie. Le Groupe Al Omrane œuvre actuellement, en coordination avec le ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et les autorités locales et régionales, à mettre en place de nouveaux programmes nécessitant des investissements supplémentaires pouvant atteindre 2,56 MMDH, a-t-il fait savoir. A cette occasion, une convention de partenariat public-privé a été signée entre le Groupe Al Omrane, la commune d’El Argoub et un groupement d’intérêt économique (GIE) de promoteurs privés pour la réalisation du pôle urbain Dakhla Smart City.

Ce nouveau pôle urbain a pour objectif notamment d’accompagner le développement de la ville de Dakhla et de répondre à la nécessité de contribuer à la construction de la ville de demain, dans un cadre dynamique et cohérent permettant une meilleure articulation des interventions de tous les acteurs concernés par le développement urbain, touristique et économique de Dakhla et sa baie. Une trentaine d’architectes urbanistes a participé au concours d’idées pour l’aménagement de Dakhla Smart City, dont six participants finalistes ont été sélectionnés. Le master plan sera réalisé dans le cadre d’un concours d’architectes soumis à un jury englobant les partenaires publics dont Al Omrane et les promoteurs privés constitués en GIE. Fortement engagé avec ses partenaires dans le développement des provinces du Sud, le Groupe Al Omrane est le bras opérationnel des acteurs centraux et locaux pour accompagner le développement urbanistique de cette région. Ont notamment pris part à cette rencontre le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, le président du Conseil régional, El Khattat Yanja, le président du Conseil provincial d’Oued Eddahab, Mohamed Salem Hammia et le président du Conseil communal de Dakhla, Erragheb Hormatollah, ainsi que des élus et de chefs de services décentralisés.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/dakhla-smart-city-nouvelle-vision-dal-omrane-pour-le-sud/feed 0
La prison locale de Nador 2 dément le harcèlement d’un détenu pour son refus de se faire vacciner https://aujourdhui.ma/regions/la-prison-locale-de-nador-2-dement-le-harcelement-dun-detenu-pour-son-refus-de-se-faire-vacciner https://aujourdhui.ma/regions/la-prison-locale-de-nador-2-dement-le-harcelement-dun-detenu-pour-son-refus-de-se-faire-vacciner#respond Fri, 29 Oct 2021 09:33:59 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=390113

La direction de la prison locale de Nador 2 a démenti les informations véhiculées par certains sites et réseaux sociaux selon lesquelles un détenu aurait entamé une grève de la faim «en protestation contre le harcèlement dont il a fait l’objet pour son refus de se faire vacciner contre la Covid-19». Dans une mise au ...]]>

La direction de la prison locale de Nador 2 a démenti les informations véhiculées par certains sites et réseaux sociaux selon lesquelles un détenu aurait entamé une grève de la faim «en protestation contre le harcèlement dont il a fait l’objet pour son refus de se faire vacciner contre la Covid-19».

Dans une mise au point, la direction de l’établissement pénitentiaire a souligné que ce qui a été publié au sujet d’un harcèlement supposé du prévenu (J.A) pour son refus de se faire vacciner contre la Covid-19 «est dénué de fondement». Ayant refusé de se faire vacciner, l’intéressé a été transféré d’une cellule collective regroupant des détenus qui ont déjà subi des doses du vaccin contre la Covid-19 vers une cellule individuelle, une mesure préventive en vigueur dans l’ensemble des établissements pénitentiaires, souligne la mise au point. Contrairement à ce qui a été véhiculé, le détenu n’a fait l’objet d’aucune mesure disciplinaire, ajoute la même source, précisant que ledit pensionnaire, qui n’a jamais déclaré avoir entamé une grève de la faim, prend régulièrement ses repas et que la direction de l’établissement n’oblige aucun détenu à se faire vacciner. Ce qui a été publié n’est autre qu’une tentative de jeter le doute sur le grand succès que connaît actuellement l’opération de vaccination des détenus contre la Covid-19 au sein des établissements pénitentiaires, qui a atteint plus de 96%, conclut la mise au point.

]]>
https://aujourdhui.ma/regions/la-prison-locale-de-nador-2-dement-le-harcelement-dun-detenu-pour-son-refus-de-se-faire-vacciner/feed 0
Monographie d’un territoire / Casablanca-Settat : Une région locomotive https://aujourdhui.ma/economie/monographie-dun-territoire-casablanca-settat-une-region-locomotive https://aujourdhui.ma/economie/monographie-dun-territoire-casablanca-settat-une-region-locomotive#respond Wed, 27 Oct 2021 17:00:37 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=389896

Infrastructures, réseaux routiers, tissu économique et industriel… c’est une véritable banque de données que le quotidien Aujourd’hui Le Maroc met en place concernant les régions du Maroc. Le but est bien évidemment d’accompagner le grand chantier de la régionalisation au Royaume. Inscrite dans la Constitution de 2011 et mise en marche en 2015 avec l’adoption ...]]>

Infrastructures, réseaux routiers, tissu économique et industriel… c’est une véritable banque de données que le quotidien Aujourd’hui Le Maroc met en place concernant les régions du Maroc.

Le but est bien évidemment d’accompagner le grand chantier de la régionalisation au Royaume. Inscrite dans la Constitution de 2011 et mise en marche en 2015 avec l’adoption officielle de la loi organique, la régionalisation avancée, et de l’avis des analystes et experts, est sur le point d’entrer effectivement dans sa phase opérationnelle au Maroc. Les douze régions que compte le Maroc sont aujourd’hui dotées chacune de son plan de développement et de sa feuille de route. Depuis 2016, l’Etat central a entrepris un travail profond et lourd pour la déconcentration qui permettra de transférer aux régions les pouvoirs afin qu’elles deviennent véritablement les acteurs centraux du développement territorial. Dans le souci de réaliser un travail monographique inédit, ALM édite une série documentaire dédiée aux 12 régions qui consistera en un recueil statistique et cartographique précis et actualisé traitant des thématiques les plus diverses comme la démographie, les infrastructures, les secteurs économiques sans oublier les indicateurs sociaux.

Présentés sous forme d’atlas cartographiques, ces dossiers monographiques des 12 régions sont de nature à apporter aux décideurs, publics comme privés, une information minutieusement compilée, utile et actualisée. La première étape de cette série sera consacrée à la région de Casablanca-Settat. Depuis des décennies, ce territoire fait office d’une véritable locomotive économique pour le pays. Les activités industrielles et commerciales qui s’y trouvent font de cette région l’une des plus dynamiques et des plus riches en termes de PIB (produit intérieur brut) régional. Les chiffres sont ainsi édifiants puisque ladite région fait partie des trois territoires qui créent le plus de richesses au pays. Selon le Haut-commissariat au Plan (HCP), les trois régions qui réalisent plus de la moitié de la richesse nationale (58%) sont Casablanca-Settat (31,8%), Rabat-Salé-Kénitra (15,3%) et Tanger- Tétouan-Al Hoceima (10,9%). Plus loin, Casablanca-Settat demeure très présente dans tous les secteurs économiques.

Sur ce plan également, les chiffres sont plus que parlants. Le HCP affirme que Rabat- Salé-Kénitra, Fès-Meknès, Casablanca- Settat, Marrakech-Safi, Souss-Massa et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont contribué pour 73% à la création de la valeur ajoutée nationale du secteur primaire en 2019 au lieu de 74,9% en 2018». En ce qui concerne les activités du secteur secondaire, elles sont concentrées au niveau de Casablanca- Settat et Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Les deux régions ont participé pour 56,8% à la valeur ajoutée nationale en 2019. Une contribution en légère contraction par rapport à celle de 2018 qui avoisinait les 57%. Par ailleurs, 59,4% de la richesse créée par les activités tertiaires est à imputer aux trois régions de Casablanca- Settat, de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger- Tétouan-Al Hoceima.

Si Casablaca-Settat est une région à haute valeur ajoutée économique, les responsables au niveau de ce territoire veulent aujourd’hui consolider cette place et concourir au niveau continental voire international à travers le lancement de projets à dimension mondiale dans les secteurs de l’économie et des finances. L’industrie n’est pas en reste puisque de nombreux donneurs d’ordre à l’échelle planétaire dans le domaine de l’aéronautique, l’automobile, le textile et l’agroalimentaire ont déjà jeté leur dévolu sur la région. Le but aujourd’hui est de drainer d’autres investissements dans le monde post- Covid. Une monde où Casablanca-Settat aura certainement son mot à dire. L’espoir est de voir ladite région se transformer en un porte-étendard pour la Royaume tirant vers le haut dans son propre élan d’autres régions du Maroc sur les plans économique, financier et industriel.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/monographie-dun-territoire-casablanca-settat-une-region-locomotive/feed 0
Tiznit : Le projet de la Faculté de management se concrétise https://aujourdhui.ma/regions/tiznit-le-projet-de-la-faculte-de-management-se-concretise https://aujourdhui.ma/regions/tiznit-le-projet-de-la-faculte-de-management-se-concretise#respond Fri, 17 Sep 2021 14:00:43 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=386940

Les travaux de construction ont été lancés par l’Université Ibn Zohr d’Agadir Très attendu par les étudiants de la ville de Tiznit, la Faculté d’économie, de management et du développement durable de Tiznit (FEMDD) se concrétisera bientôt. Elle vient de faire l’objet d’un appel d’offres publié par l’Université Ibn Zohr d’Agadir en tant que maître ...]]>

Les travaux de construction ont été lancés par l’Université Ibn Zohr d’Agadir

Très attendu par les étudiants de la ville de Tiznit, la Faculté d’économie, de management et du développement durable de Tiznit (FEMDD) se concrétisera bientôt. Elle vient de faire l’objet d’un appel d’offres publié par l’Université Ibn Zohr d’Agadir en tant que maître d’ouvrage. Les travaux de construction de cette nouvelle structure pédagogique devront coûter 49 millions de dirhams, alors que l’ouverture des plis est prévue pour le 5 octobre. Le terrain destiné à recevoir la FEMDD appartient aux Eaux et Forêts et se situe dans la forêt de Moano sur la route d’Aglou. Il est d’une superficie totale de 40 ha. Celle- ci sera édifiée sur 4 ha.

Cet établissement est le fruit d’un partenariat entre le ministère de tutelle, le Conseil urbain et le Conseil provincial de la province de Tiznit et la Direction des eaux et forêts. Il fait partie de l’ambitieux projet «Village de la connaissance» porté par l’Université Ibn Zohr d’Agadir avec ses partenaires locaux. Ainsi, celle-ci vient pour accompagner les différentes réformes que connaît le secteur de la formation et de l’éducation, relatives à la décentralisation et la création d’entités universitaires répondant en matière de formation aux besoins régionaux. En effet, le projet de création d’une faculté à Tiznit, proposé par le conseil de l’Université d’Ibn Zohr du 8 mars 2019, est dicté par l’absence de structures universitaires dans la ville de Tiznit, et ceci malgré la position stratégique qu’elle occupe, ainsi que le nombre important des étudiants originaires de cette ville obligés chaque année de poursuivre leurs études universitaires loin de leurs familles.

La FEMDD de Tiznit contribuera à la mise en valeur du tissu économique régional en augmentant l’attractivité du territoire à travers une plate-forme dynamique dédiée à la formation de ressources humaines en adéquation avec les spécificités du territoire. La construction de cette faculté première de son genre à Tiznit se justifie par l’augmentation continue des nouveaux bacheliers, la décongestion des facultés à accès ouvert d’Agadir, ainsi que la disponibilité du patrimoine. La conception de ce projet prendra en compte les valeurs portées par cet établissement, à savoir la production et la diffusion du savoir, la promotion de la création, de l’innovation et de l’excellence et le respect de l’environnement.

Pour rappel, l’Université Ibn Zohr d’Agadir réalise actuellement 86 km au Sud de Tiznit le projet de la Faculté d’économie et de gestion de Guelmim (FEGG), et qui nécessitera une enveloppe budgétaire de 66 millions DH. Il est situé à 5 km Nord-Est de la ville de Guelmim sur un terrain d’environ 3 ha. La faculté sera dotée d’un bloc administratif, d’un bloc pédagogique composé de 5 amphithéâtres d’une capacité totale d’environ 2.000 personnes, de salles de cours et de TD pouvant abriter jusqu’à 3.200 personnes

]]>
https://aujourdhui.ma/regions/tiznit-le-projet-de-la-faculte-de-management-se-concretise/feed 0
Parc national de Souss-Massa : Un programme pour la mise en valeur des promenades en milieu naturel https://aujourdhui.ma/regions/parc-national-de-souss-massa-un-programme-pour-la-mise-en-valeur-des-promenades-en-milieu-naturel https://aujourdhui.ma/regions/parc-national-de-souss-massa-un-programme-pour-la-mise-en-valeur-des-promenades-en-milieu-naturel#respond Thu, 09 Sep 2021 17:00:39 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=386217

Un million de dirhams. Tel est le montant alloué pour la mise en valeur des promenades en milieu naturel du Parc national de Souss-Massa (PNSM). La Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification du sud-ouest à Agadir lance un nouveau projet pour le développement écotouristique destiné à la concrétisation des ...]]>

Un million de dirhams. Tel est le montant alloué pour la mise en valeur des promenades en milieu naturel du Parc national de Souss-Massa (PNSM).

La Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification du sud-ouest à Agadir lance un nouveau projet pour le développement écotouristique destiné à la concrétisation des aménagements pour la mise en valeur des promenades en milieu naturel du Parc national de Souss- Massa, communes de Sidi Bibi et Sidi Ouassay, relevant de la province de Chtouka Aït Baha. Dans les détails techniques, ce projet fait l’objet d’un appel d’offres en lot unique et qui consiste en des travaux de développement touristique à travers l’usage de matériaux locaux y compris pour le développement de circuit de promenade pédestre, des espaces d’accès en travertin bloquant, des kiosques en bois et pierres locales, une bordure de signalisation du circuit en rondin de bois, du placage en pierre locale, au niveau du Parc national de Souss-Massa. Créé en 1991, le PNSM qui s’étale sur une superficie de 33.800 hectares, est un espace éco-biologique qui regorge d’atouts touristiques prometteurs. Situé sur une côte littorale de 65 km entre l’embouchure de l’Oued Souss (Agadir) au nord et Sidi Moussa d’Aglou (Tiznit) au Sud, ce parc est à cheval sur les provinces d’Inezgane Ait-Melloul (4.540ha), de Chtouka-Ait Baha (21.010 ha) et de Tiznit (8.250 ha).

Différents écosystèmes sont représentés au niveau du parc dont des steppes, des falaises, des dunes littorales et des zones humides de grande importance pour l’hivernage d’un grand nombre d’oiseaux migrateurs du paléarctique occidental. Le PNSM possède une faune riche, de 30 espèces mammifères, 35 espèces de reptiles et 250 espèces d’oiseaux, qui ont trouvé refuge dans cette zone abritant la plus importante population sauvage d’ibis chauve dans le monde et englobe des zones avec des entités écologiques spécifiques, qui se distinguent par une grande diversité faunistique et floristique. Cet espace naturel s’assigne pour objectifs la conservation et la réhabilitation des habitats et des espèces, la contribution au développement local durable, l’éducation et la sensibilisation à l’environnement, la valorisation des gazelles et l’encouragement de leur reproduction, ainsi que la promotion de la recherche scientifique. Deux réserves animalières sont aménagées au parc pour l’acclimatation de quatre antilopes sahariennes (gazelle dama mhorr, gazelle dorcas, addax et oryx algazelle) et de l’autruche d’Afrique (Struthio camelus), en vue de leur réintroduction dans leurs biotopes d’origine, dans le grand Sud marocain.

La réintroduction progressive de cette faune dans son habitat naturel a débuté en 2008, à travers la translocation de groupes d’addax dans la réserve de Safia à Dakhla et d’oryx dans celle de Msissi à Errachidia. La végétation qui se compose d’espèces hygrophiles et halophiles est dominée par le typha, le scirpe, joncs et tamarix.

]]>
https://aujourdhui.ma/regions/parc-national-de-souss-massa-un-programme-pour-la-mise-en-valeur-des-promenades-en-milieu-naturel/feed 0
Akhannouch appelle les citoyens à voter massivement https://aujourdhui.ma/regions/akhannouch-appelle-les-citoyens-a-voter-massivement https://aujourdhui.ma/regions/akhannouch-appelle-les-citoyens-a-voter-massivement#respond Fri, 03 Sep 2021 09:16:43 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=385727

Le président du RNI en campagne à Casablanca et à Mohammedia Le compte à rebours est lancé. A J-4 des élections, les militants du RNI poursuivent leur mobilisation à travers le Royaume. Les jeux ne sont pas encore faits et chaque voix compte pour réussir cette étape cruciale pour notre pays. Animé par la volonté ...]]>

Le président du RNI en campagne à Casablanca et à Mohammedia

Le compte à rebours est lancé. A J-4 des élections, les militants du RNI poursuivent leur mobilisation à travers le Royaume. Les jeux ne sont pas encore faits et chaque voix compte pour réussir cette étape cruciale pour notre pays. Animé par la volonté de servir les citoyens et améliorer les conditions de vie de la population dans chaque circonscription, les candidats Rnistes sont prêts à relever le défi. Leurs propositions sont substantielles et concrètes. Elles sont le résultat de 5 ans de persévérance et de rencontres avec les citoyens à travers tout le Maroc.
D’ailleurs, le RNI a mis à la disposition des citoyens son programme (téléchargeable sur son site officiel) qu’il s’engage à mettre en œuvre si le parti sort gagnant de ces élections. Après son passage à Hay Hassani à Casablanca le 31 août 2021, Aziz Akhannouch a sillonné d’autres arrondissements de la métropole avant de faire escale à Sidi Moumen le 1er septembre et se diriger vers la ville de Mohammedia. A Sidi Moumen, le président du Rassemblement national des indépendants s’est exprimé en présence de quelques militants du parti et a aussi retrouvé quelques visages familiers. Ce quartier, il le connaît très bien puisqu’il a longtemps pratiqué le football durant sa jeunesse, non loin à Ain Sebaa.

«On avait une équipe de quartier et durant les jours de week-ends on organisait des matchs de football», se confie-t-il se rappelant de l’humilité et des grandes qualités des jeunes qui il a côtoyés à cette époque dont Madani, ancien joueur emblématique du TAS. «J’ai passé des moments inoubliables de ma jeunesse dans ces quartiers. Cette période a forgé ma personnalité et c’est une fierté pour moi d’être issue de la jeunesse de Ain Sebaa», explique Aziz Akhannouch. Il est temps de redonner leurs lettres de noblesse au sport et à la culture dans nos quartiers et dans nos villes. Il est temps aussi que les centres de santé se dotent de moyens pour être accessibles à tous les habitants. Il est important également que les citoyens disposent d’un habitat digne, des moyens de transport confortables et profitent d’un cadre de vie agréable. Ces convictions sont portées par les candidats du RNI.

Pour ce faire, Aziz Akhannouch appelle ses troupes à inciter la population à exprimer sa voix à travers les urnes et à voter massivement car c’est le seul moyen de changer la donne et permettre à nos quartiers de se développer. «Les Marocains aspirent au changement. Ils veulent des candidats compétents qui portent un programme clair. Des hommes et des femmes qui sont capables de traduire ce programme sur le terrain. De même, le développement doit être global et généralisé sur tout le territoire», indique-t-il lors de cette rencontre. A cette occasion, le président du RNI a rappelé les 5 engagements du parti de la colombe et ses 25 mesures opérationnelles pour la protection sociale, la santé, l’emploi, l’éducation et pour une administration au service des citoyens.

S’adressant aux militants du RNI, le leader du parti a indiqué : «Vous allez le constater sur le terrain, les citoyens sont parfaitement en connaissance des axes de notre programme et ils suivent avec intérêt le travail des ministres RNistes qui travaillent sans relâches», ajoutant que cette attractivité au RNI est palpable mais elle n’est pas suffisante et qu’il faut qu’elle se traduise en termes de résultats aux élections du 8 Septembre.

]]>
https://aujourdhui.ma/regions/akhannouch-appelle-les-citoyens-a-voter-massivement/feed 0
Al Hoceima : L’aménagement des parcs urbains et périurbains se poursuit https://aujourdhui.ma/regions/al-hoceima-lamenagement-des-parcs-urbains-et-periurbains-se-poursuit https://aujourdhui.ma/regions/al-hoceima-lamenagement-des-parcs-urbains-et-periurbains-se-poursuit#respond Sat, 21 Aug 2021 15:00:42 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=384612

Pour répondre aux besoins croissants des habitants en matière de détente et de loisirs et la préservation des richesses forestières Al Hoceima veut mettre à niveau et valoriser ses sites forestiers pour pouvoir améliorer l’accueil du public et de permettre aussi la préservation du patrimoine naturel et historique sur son territoire. A cet effet, elle ...]]>

Pour répondre aux besoins croissants des habitants en matière de détente et de loisirs et la préservation des richesses forestières

Al Hoceima veut mettre à niveau et valoriser ses sites forestiers pour pouvoir améliorer l’accueil du public et de permettre aussi la préservation du patrimoine naturel et historique sur son territoire. A cet effet, elle bénéficie des projets d’aménagement et de réhabilitation de trois parcs visant à répondre aux besoins de récréation et de loisir pour les habitants. Ce qui permet d’insuffler une nouvelle dynamique sociale, sportive, culturelle et environnementale à cette province. Parmi ces projets figure celui d’aménagement et de gestion du parc de Boujibar au niveau d’Al Hoceima. D’une enveloppe budgétaire de 3 millions de dirhams, ce projet qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement territorial «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit» fait l’objet d’une convention de partenariat liant les autorités préfectorales à d’autres départements institutionnels concernés ainsi que les conseils élus.

Il consiste, entre autres, à «développer le rôle social des forêts dans la ville d’Al Hoceima à travers l’organisation d’un accueil de qualité des visiteurs permettant d’assurer la pérennité des écosystèmes et des ressources forestières et de répondre aux besoins croissants des habitants de la ville et des agglomérations avoisinantes en matière de détente et de loisirs», selon cette convention. Dans ce sens, quelque 7 millions de dirhams ont été débloqués pour aménager le parc Souani dans la province d’Al Hoceima. Situé plus précisément dans la commune rurale d’Ait Youssef Ou Ali, ce projet est le fruit d’une convention liant notamment le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts aux autorités préfectorales, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord, les autorités préfectorales et les conseils élus, en tenant compte de «l’importance croissante que revêtent les forêts urbaines en tant que moyen pour la préservation des écosystèmes et d’assurer les services variés en matière de la lutte contre la pollution, l’amélioration du cadre de vie et de loisirs et de développement écologique», selon cette convention.

Il y a lieu de citer également le nouveau projet d’aménagement du parc Tadghin au niveau d’Al Hoceima, qui fait l’objet d’une convention liant la Direction régionale des eaux et forêts et à la lutte contre la désertification aux autorités préfectorales, l’inspection régionale de l’aménagement du territoire, d’urbanisme et le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Les parties contractantes s’engagent à travailler ensemble pour donner à ce partenariat un sens réel dans le développement durable conciliant l’utilisation rationnelle des ressources forestières et le renforcement de la diversité biologique. Ce projet s’assigne parmi ses objectifs d’offrir aux habitants et visiteurs de la zone un espace de repos et de loisirs, tout en cherchant à sensibiliser le public et les acteurs locaux à la préservation des richesses forestières de cette province.

]]>
https://aujourdhui.ma/regions/al-hoceima-lamenagement-des-parcs-urbains-et-periurbains-se-poursuit/feed 0
Chambre de commerce de Souss-Massa Saïd Dor élu président à la majorité des voix https://aujourdhui.ma/regions/chambre-de-commerce-de-souss-massa-said-dor-elu-president-a-la-majorite-des-voix https://aujourdhui.ma/regions/chambre-de-commerce-de-souss-massa-said-dor-elu-president-a-la-majorite-des-voix#respond Tue, 17 Aug 2021 07:40:01 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=384217

Saïd Dor du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été élu, lundi, à la majorité des voix, président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Souss Massa (CCIS/SM). Bachir Ahechmoud de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et Yahia Zakaria (RNI) ont été élus respectivement premier et deuxième vice-président, tandis que Zakaria ...]]>

Saïd Dor du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été élu, lundi, à la majorité des voix, président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Souss Massa (CCIS/SM).

Bachir Ahechmoud de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et Yahia Zakaria (RNI) ont été élus respectivement premier et deuxième vice-président, tandis que Zakaria Ben Fkih (RNI) a été désigné trésorier.

Le 06 août dernier, le RNI a raflé la première position lors des élections des Chambres professionnelles au niveau de la région Souss Massa avec 87 sièges. Il a devancé le parti de l’Istiqlal qui a remporté 35 sièges, le parti Authenticité et Modernité (31 sièges), alors que les SAP (Sans appartenance politique) ont obtenu 24 sièges.

]]>
https://aujourdhui.ma/regions/chambre-de-commerce-de-souss-massa-said-dor-elu-president-a-la-majorite-des-voix/feed 0
Marrakech – Prise en charge des cas Covid : L’aménagement du chapiteau dédié avance bien https://aujourdhui.ma/societe/marrakech-prise-en-charge-des-cas-covid-lamenagement-du-chapiteau-dedie-avance-bien https://aujourdhui.ma/societe/marrakech-prise-en-charge-des-cas-covid-lamenagement-du-chapiteau-dedie-avance-bien#respond Thu, 12 Aug 2021 13:06:31 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383902

Les travaux d’aménagement du chapiteau supplémentaire dédié à la prise en charge des cas de la Covid-19 au niveau de Marrakech avancent à une cadence soutenue. Ainsi, le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Karim Kassi-Lahlou, a effectué, mardi, une visite de terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement des ...]]>

Les travaux d’aménagement du chapiteau supplémentaire dédié à la prise en charge des cas de la Covid-19 au niveau de Marrakech avancent à une cadence soutenue.

Ainsi, le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Karim Kassi-Lahlou, a effectué, mardi, une visite de terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de l’aménagement de cette structure sanitaire, qui viendra alléger la pression sur les établissements hospitaliers de la Cité ocre.

Cette visite a été une opportunité pour le responsable territorial pour réitérer ses remerciements à tous les intervenants et ouvriers de ce chantier pour leurs efforts et mobilisation.
M. Kassi-Lahlou, qui était accompagné par le Secrétaire général de la Wilaya, la Directrice régionale de la santé, le directeur du Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI, le délégué provincial de la santé, en plus du Commandant régional de la Protection civile, des autorités locales et des chefs des services concernés à la wilaya, a appelé à accélérer la cadence des travaux afin que ce chapiteau soit prêt à recevoir les premiers cas dans les plus brefs délais.

Etendu sur 1.600 m2, ce chapiteau, dont la capacité s’élève à 200 lits dotés de tous les équipements médicaux nécessaires à la prise en charge des cas critiques de la Covid-19, vise à développer et améliorer le système de prise en charge des cas de la Covid-19, notamment les cas nécessitant les soins intensifs au niveau de la ville de Marrakech.
L’aménagement de ce chapiteau s’inscrit dans le cadre des efforts constants visant à faire face à l’évolution de la situation épidémiologique au niveau national en général et au niveau de la région Marrakech-Safi en particulier.
Cette situation épidémiologique se caractérise par la recrudescence des cas de la Covid-19, ce qui entraine une pression supplémentaire sur le système de santé.
Ce chapiteau vient s’ajouter à un autre aménagé au sein de l’hôpital Ibn Tofail relevant du CHU Mohammed VI de Marrakech, lui aussi dédié à la prise en charge des cas critiques du nouveau coronavirus.

]]>
https://aujourdhui.ma/societe/marrakech-prise-en-charge-des-cas-covid-lamenagement-du-chapiteau-dedie-avance-bien/feed 0
Agadir : 1,5 MMDH pour l’aménagement de la future station d’Aghroud https://aujourdhui.ma/economie/agadir-15-mmdh-pour-lamenagement-de-la-future-station-daghroud https://aujourdhui.ma/economie/agadir-15-mmdh-pour-lamenagement-de-la-future-station-daghroud#respond Thu, 12 Aug 2021 13:04:43 +0000 https://aujourdhui.ma/?p=383900

L’aménagement de la future station d’Aghroud, située au nord de la ville d’Agadir, mobilisera un investissement global de 1,5 MMDH. Signée entre les différents partenaires, la convention relative à ce projet insiste sur la nécessité d’accélérer la mise en place des infrastructures de base à Aghroud pour offrir des terrains équipés au profit des investisseurs ...]]>

L’aménagement de la future station d’Aghroud, située au nord de la ville d’Agadir, mobilisera un investissement global de 1,5 MMDH.

Signée entre les différents partenaires, la convention relative à ce projet insiste sur la nécessité d’accélérer la mise en place des infrastructures de base à Aghroud pour offrir des terrains équipés au profit des investisseurs avec des conditions avantageuses.
En vertu de cette convention, la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) consacre à ce projet 600 MDH entre 2021 et 2026, dont un montant de 150MDH sera versé cette année.

Le Conseil de la région Souss-Massa, contribuera avec 600MDH à partir de 2022 jusqu’à 2026, alors que la «SDR- Aghroud Aménagement» mobilisera 300 MDH en 2024 et 2025. La future station d’Aghroud renforcera le positionnement de la destination d’Agadir par une offre complémentaire d’hébergement et d’animation touristique.

]]>
https://aujourdhui.ma/economie/agadir-15-mmdh-pour-lamenagement-de-la-future-station-daghroud/feed 0